Merci Miles

Miles Davis à Jazz à Vienne 1991 en CD et double-vinyle

L’amour de Miles Davis pour la France a été largement documenté et couronné par une Légion d’honneur obtenue en juillet 1991. Miles Davis avait reçu cette médaille des mains du ministre de la culture Jack Lang, qui l’avait surnommé “le Picasso du jazz.” Quelques jours plus tôt, il avait donné un concert électrisant au Festival Jazz à Vienne en compagnie du Miles Davis Group, composé de Kenny Garrett (saxophone), Deron Johnson (claviers), Joseph “Foley“ McCreary (basse, claviers), Richard Patterson (basse) et Ricky Wellman (batterie). Il décédera deux mois plus tard, le 28 septembre 1991.

Le concert de Miles Davis au Théâtre antique de Vienne le 1er juillet 1991 est une de ses dernières performances, et cet enregistrement inédit contient deux titres écrits par Prince, “Penetration” et “Jailbait” (tracklisting complet ci-dessous). Cette édition spéciale intitulée Merci, Miles ! Live at Vienne sera disponible le 25 juin en double-CD, double-vinyle et version digitale.

Tracklisting

  1. Hannibal
  2. Human Nature
  3. Time After Time
  4. Penetration
  5. Wrinkle
  6. Amandla
  7. Jailbait
  8. Untitled Finale

 


Jazz Vienne 2021

Marcus Miller, Keziah Jones, Maceo Parker et Lianne La Havas à Jazz à Vienne 2021

La 40ème édition du Festival Jazz à Vienne vient de dévoiler son programme.

Du 23 juin au 9 juillet 2021, si les conditions sanitaires le permettent, Marcus Miller, Keziah Jones, Maceo Parker, Martha High et Lianne La Havas se produiront sur la scène du Théâtre Antique aux côtés de Deluxe, Jamie Cullum, Imany, Arlo Parks.

Informations

Jazz à Vienne 2021


CHIC_Nile_Rodgers_Paris_Jazz_Villette_10Sept2013

Vidéo : Chic feat. Nile Rodgers, Jazz à Vienne (02/07/2016)

Le 2 juillet dernier, Chic et son leader Nile Rodgers étaient de retour au festival Jazz à Vienne pour 95 minutes de disco-funk en compagnie des plus grands succès de la Chic Organization. Retrouvez “Le Freak”, “Good Times”, “Upside Down”, “Let’s Dance”, “We Are Family”, “Get Lucky” et bien d’autres dans la vidéo replay ci-dessus !


Marcus Olympia 1

Audio : Marcus Miller, Festival Jazz à Vienne (30/06/2015)

Mardi 30 juin, Marcus Miller donnait un concert au Festival Jazz à Vienne en compagnie de sa nouvelle formation et L’Orchestre National de Lyon. Un concert basé autour des titres du récent Afrodeezia (plus d’autres surprises) à réécouter en cliquant ici. Énorme version de “Papa Was a Rolling Stone” des Temptations à signaler !

À lire également le compte-rendu du concert via Muziq.fr


Maceo 2013

Maceo Parker, Marcus Miller et George Benson à Jazz à Vienne 2015

La 35ème édition du Festival Jazz à Vienne vient de révéler son affiche. Une fois encore, la soul et le funk seront à l’honneur dans le magnifique cadre du Théâtre antique. Du 26 juin au 11 juillet, Maceo Parker, Marcus Miller (avec L’Orchestre national de Lyon), George Benson, Allen Toussaint, Snarky Puppy, Roy Hargrove and the RH Factor, The Family Stone, Naomi Shelton et Mr. Day (en première partie de Pharrell Williams le 23 juin) seront présents.

La traditionnelle soirée funk aura lieu le 1er juillet en compagnie de Maceo Parker, The Family Stone et Malted Milk.

Infos et programmation

jazz-a-vienne-2015-jkzd


Pharrell

Pharrell Williams à Jazz à Vienne 2015

En 2014, Stevie Wonder avait participé à l’Extra Night du Festival Jazz à Vienne. Le 23 juin 2015, Pharrell Williams sera la tête d’affiche de cette soirée hors-festival dans le superbe cadre du Théâtre antique de Vienne, en attendant une programmation complète qui sera révélée en début d’année.

Billets de 65,00 à 79,00 € en vente à partir du mardi 6 janvier 2015 sur www.jazzavienne.com/billetterie.


stevie-wonder-photo-le-dl-marc-greiner

Stevie Wonder, Jazz à Vienne (14/07/2014)

Louis Haynes et Joachim Bertrand (dont c’était le 12ème show Wonderien) étaient hier soir à Vienne pour le concert exceptionnel de Stevie Wonder. Avis contrastés :

Report 1

Non content d’avoir un répertoire exceptionnel lui permettant d’assouvir la soif de ses fans les plus fervents jusqu’à la ménagère en mal d’amour, Stevie Wonder a toujours eu le don de communier avec son public. Sur le papier, le théâtre Antique de Vienne semblait être l’endroit rêvé pour une messe au grand air avec un chœur de 7500 âmes excitées par cette extra night décrochée sur le fil par les organisateurs du festival.

Invité à jouer les amuses gueule, Allen Stone a fait du Allen Stone avant de laisser sa place à un interminable ballet de techniciens. La nuit venue, Stevie Wonder a livré un show poussif traversé par de trop rares fulgurances. À aucun moment la mayonnaise n’a pris avec un public dérouté par un tour de chant décousu, composé de classiques réchauffés mille fois entendus et de raretés bien choisies mais sans âme (“You’ve Got It Bad Girl”, “I Can’t Help It”, “It’s Wrong (Apartheid)”, ”Joy Inside My Tears”). Un hommage emprunté aux géants du Jazz  et quelques déclarations mièvres sur la paix, l’égalité et l’amour de Dieu n’ont pas franchement aidé a sortir de l’ornière un artiste embourbé dans une tournée sans queue ni tête, mal entouré par un groupe usé et des choristes à la rue à l’exception de Keith John, fidèle au poste lorsque son patron oublie les paroles. Une soirée aussi excitante que le girl band princier du moment. C’est peu dire.

Joachim Bertrand

Report 2

Après la chaude journée d’hier, le concert de Stevie Wonder était une nécessité. La première partie d’Allen Stone est accueillie par un amphithéâtre plein à craquer aux alentours de 20 heures, et sert de coupe faim aux impatients. Long et bien mené, le set de 60 minutes échauffe le public, qui une fois à blanc, devra patienter une heure supplémentaire avant de voir apparaître sur scène la légende de la Motown accompagnée de son groupe. 
La formation assurera un show de près de deux heures d’une grande qualité et d’une grande inventivité digne de la carrière de Stevie Wonder, prenant par surprise le public (ainsi que ses propres musiciens) sur plusieurs titres.

Toutes les périodes sont évoquées et habilement révisitées. Les mélanges des genres et des références sont nombreux et parfois osés (une reprise de “Day Tripper” des Fab Four, “A Night In Tunisia” de Dizzy Gillespie et “Satin Doll” de Duke Ellington) face à un public peu réceptif en début de concert. Un rapide hommage  au King Of Pop est présenté lorsque le groupe interprète “I Can’t Help It”, composé pour Michael Jackson à l’époque d’Off The Wall. Même si le génial multi-instrumentiste reste installé au piano et aux claviers pour la plupart de la soirée, le public n’a eu malheureusement qu’à un seul solo d’harmonica, une rapide excursion dans le blues grâce à son Harpeji ainsi qu’une petite session de percussions sur des rythmes brésiliens. 
Le backing band est exemplaire, entre prévision et improvisation. Hormis quelques légers larsens et pas de titre en rappel, un concert irréprochable et d’une qualité exceptionnelle.

Louis Haynes

Photo : Le Dauphiné Libéré/Marc GREINER

Setlist TBC

  • How Sweet It Is (To Be Loved By You)
  • Master Blaster
  • Higher Ground
  • As If You Read My Mind
  • Blues Jam
  • Day Tripper
  • You’ve got it Bad Girl
  • I can’t Help It/ Night In Tunisia
  • Satin Doll/ Overjoyed
  • Don’t You Worry ‘bout a Thing
  • Sir Duke
  • I Wish
  • Living for The City
  • Ebony And Ivory / It’s Wrong (Apartheid)
  • Part Time Lover
  • Improvisation intro / Joy Inside My Tears
  • My Cherie Amour
  • I Just Called To Say I Love You
  • Superstition



Sharon JONES live @ the Olympia, Paris

Vidéo : The Daptone Super Soul Revue, Jazz à Vienne (05/07/2014)

Vous les aviez adoré au Défense Jazz Festival il y a quelques semaines, et vous êtes en train de les découvrir sur les scènes des festivals hexagonaux. The Daptone Super Soul Revue featuring Sharon Jones and the Dap-Kings, Charles Bradley, Antibalas et Sugarman 3, étaient sur la scène du festival Jazz à Vienne le 5 juillet dernier pour près de deux heures et 15 minutes de deep soul, en hommage au 80ème anniversaire du légendaire Apollo Theater de New York. Un concert à revivre en vidéo ci-dessus.


jazz-a-vienne-2014-2vny

The Roots, Sharon Jones, Charles Bradley, Kool & the Gang et The Commodores à Jazz à Vienne

Le festival Jazz à Vienne vient toute juste de dévoiler sa programmation. Comme chaque année, le funk et la soul seront à l’honneur lors de soirées spéciales. Le lundi 30 juin, la Funk Night accueillera Kool & the Gang et les Commodores. Le samedi 5 juillet, la Soul Night at the Appolo verra se succéder dans le cadre somptueux du Théâtre antique Ben l’oncle soul en compagnie des Monophonics et la Daptone Super Soul Revue, avec Sharon Jones and the Dap Kings, Charles Bradley, Antibalas et les Sugarman 3. Dernier rendez-vous groove le 12 juillet avec une triple affiche alléchante avec The Roots, Gregory Porter et l’Hypnotic Brass Band. Billets en vente sur tous les réseaux.


2011.06.19 - CHIC_001

Vidéo : Chic feat. Nile Rodgers, live Jazz à Vienne (08/07/2013)

Hier soir, la soirée funk du festival Jazz à Vienne a accueilli le toujours vaillant Nile Rodgers et son groupe Chic. Une affiche disco-funk filmée par les caméras de Culture Box à revivre ci dessous dès maintenant !


Set List :
Everybody Dance, Dance Dance Dance, I Want Your Love, Diana Ross/ Sister Sledge Medley, I’m Coming Out- Upside Down, Greatest Dancer- We Are Family, Soup for One/Lady, Like a Virgin (Madonna), Lost in Music, Notorious (Duran Duran), Original Sin (INXS), Spacer (Sheila), Thinking of You, Chic Cheer, My forbidden Lover, Let’s Dance (David Bowie), Le Freak, Good times


Vidéo : Marcus Miller – Live Jazz à Vienne 29/06/2013

© Joachim Bertrand / www.funku.fr

Comme chaque année, le Festival Jazz à Vienne offre des retransmissions de ses concerts à la radio et la télévision. Culturebox, le site événementiel de France Télévisions, nous propose aujourd’hui de revivre le concert de Marcus Miller donné la nuit dernière dans le cadre magnifique des arènes antiques de Vienne. Une étape du Renaissance Tour (featuring Keziah Jones lors des rappels) à revivre ce-dessous.


NileRodgers_Chic

Chic, Marcus Miller, Keziah Jones et Kool & the Gang à Jazz à Vienne

Après le Nice Jazz Festival, c’est au tour de Jazz à Vienne de révéler sa programmation 2013. La traditionnelle soirée funk verra Chic et Kool & the Gang se partager le cadre majestueux du Théâtre antique de Vienne le lundi 8 juillet (billets déjà disponibles sur fnac.com). On retrouvera également à l’affiche au cours de la quinzaine Marcus Miller, Keziah Jones, George Benson, Marcos Valle, José James, Sixto Rodriguez, Snarky Puppy, Dee Dee Bridgewater & Ramsey Lewis, Carlos Santana, Joe Jackson et Erik Truffaz. Programmation complète disponible sur jazzavienne.com

Samedi 29 Juin

Marcus Miller (The Renaissance Tour)
Keziah Jones
Chris Dave & The Drumhedz

Vendredi 5 Juillet

Ben Harper & Charlie Musselwhite
Sixto Rodriguez
Guillaume Perret & the Electric Epic
The Heliocentrics

Lundi 8 Juillet

Kool & The Gang
Chic featuring Nile Rodgers
Anne Paceo Yôkaï

Jeudi 11 Juillet

SANTANA
Olivier Gotti
Alex Terrier European Quintet
Brandt Brauer Frick

Jeudi 12 Juillet

Avishai Cohen Quartet
Youn Sun Nah Quartet
José James
Gerald Clayton trio feat. Logan Richardson
Omar

Samedi 13 Juillet

George Benson
Joe Jackson and the Bigger Band feat. Regina Carter
Erik Truffaz Quartet Vuyani Dance Theater
Anachronic Jazz Band
Snarky Puppy
Impérial Quartet


Retour en haut ↑