Merci Miles

Miles Davis à Jazz à Vienne 1991 en CD et double-vinyle

L’amour de Miles Davis pour la France a été largement documenté et couronné par une Légion d’honneur obtenue en juillet 1991. Miles Davis avait reçu cette médaille des mains du ministre de la culture Jack Lang, qui l’avait surnommé “le Picasso du jazz.” Quelques jours plus tôt, il avait donné un concert électrisant au Festival Jazz à Vienne en compagnie du Miles Davis Group, composé de Kenny Garrett (saxophone), Deron Johnson (claviers), Joseph “Foley“ McCreary (basse, claviers), Richard Patterson (basse) et Ricky Wellman (batterie). Il décédera deux mois plus tard, le 28 septembre 1991.

Le concert de Miles Davis au Théâtre antique de Vienne le 1er juillet 1991 est une de ses dernières performances, et cet enregistrement inédit contient deux titres écrits par Prince, “Penetration” et “Jailbait” (tracklisting complet ci-dessous). Cette édition spéciale intitulée Merci, Miles ! Live at Vienne sera disponible le 25 juin en double-CD, double-vinyle et version digitale.

Tracklisting

  1. Hannibal
  2. Human Nature
  3. Time After Time
  4. Penetration
  5. Wrinkle
  6. Amandla
  7. Jailbait
  8. Untitled Finale

 


Nina Montreux Years

Lancement de la collection CD/vinyle/digital “The Montreux Years“

Le Montreux Jazz Festival et BMG annoncent le lancement d’une série d’albums The Montreux Years, issue de la vaste collection audiovisuelle du fondateur du Festival Claude Nobs. Puisant dans les 55 ans d’histoire du Festival, cette série dévoile des enregistrements rares et inédits, compilant des performances légendaires d’artistes emblématiques sur plusieurs années.
78291-6843ad5f128352c80456d92af24a2693

Les deux premiers albums de cette série, Nina Simone: The Montreux Years et Etta James: The Montreux Years, sortiront le vendredi 28 mai. Ces albums seront disponibles en plusieurs formats : double-vinyle, double-CD et version digitale. Le mastering a été réalisé par Tony Cousins dans les célèbres Metropolis Studios de Londres, en intégrant la technologie MQA, permettant de capturer le son original de ces performances. Chaque volume de la série The Montreux Years comprendra des textes et photographies inédits.

Nina Simone: The Montreux Years comprend des enregistrements de ses cinq concerts légendaires à Montreux – 1968, 1976, 1981, 1987 et 1990. Son concert fougueux et imprévisible de 1976 est l’une des performances les plus remarquables jamais vues au Festival. Avec des enregistrements rares et inédits, les inconditionnels de Nina Simone apprécieront la version puissante de “I Wish I Knew How It Would Feel To Be Free”, la poignante “Four Women” et les magnifiques interprétations de “Ne Me Quitte Pas” de Jacques Brel, “Stars” de Janis Ian ou encore “No Woman No Cry” de Bob Marley. La collection se termine par le rappel du dernier concert de Nina Simone au Montreux Jazz Festival avec l’un de ses enregistrements les plus connus, “My Baby Just Cares For Me”, qui met en lumière les facettes profondes et complexes de sa vie et de sa musique. L’édition CD de “Nina Simone : The Montreux Years” comprendra pour la toute première fois l’intégralité du concert historique de Nina Simone en 1968.


78294-09bc29df4224f4f06762636ceb7a27f8Etta James: The Montreux Years
est un trésor de classiques éternels et de performances saisissantes de l’une des plus grandes chanteuses de tous les temps. La collection, qui comprend des enregistrements des concerts d’Etta James à Montreux en 1977, 1978, 1989, 1990 et 1993, reflète son génie artistique intemporel. Couvrant trois décennies, l’album offre des instantanés très personnels de la carrière phénoménale d’Etta James. La collection comprend notamment l’un des premiers succès d’Etta James, l’électrisant “Something’s Got A Hold On Me” ; un medley épique composé de “At Last”, “Trust In Me” et “Sunday Kind of Love” ; le mythique et poignant “I’d Rather Go Blind” ou encore les cuivres soul de “Tell Mama”.

La collection se termine par “Baby What You Want Me To Do”, l’hommage de James à Jimmy Reed, jouée en rappel lors de son concert de 1979. En 1975, Claude Nobs a capturé un moment historique : le tout premier concert d’Etta James en Europe, lors de la 9e édition du Festival. L’édition CD d’Etta James: The Montreux Years comprend des extraits de ce concert exceptionnel, qui s’est déroulé au Casino de Montreux le 11 juillet 1975.

D’autres sorties de la collection The Montreux Years seront bientôt annoncées. Informations

Tracklistings

Nina Simone: The Montreux Years 

CD 1

1. Someone To Watch Over Me
Venue: Casino Montreux Date: 7/10/1987

2. Backlash Blues
Venue: Casino Montreux Date: 7/3/1976

3. I Wish I Knew How It Would Feel To Be Free
Venue: Casino Montreux Date: 7/3/1976

4. See-Line Woman
Venue: Casino Montreux Date: 7/13/1990

5. Little Girl Blue (Pt 1 and 2)
Venue: Casino Montreux Date: 7/3/1976

6. Don’t Smoke In Bed
Venue: Casino Montreux Date: 7/13/1990

7. Stars
Venue: Casino Montreux Date: 7/3/1976

8. What A Little Moonlight Can Do
Venue: Casino Montreux Date: 7/13/1990

9. AfricanMailman
Venue: Casino Montreux Date: 7/3/1976

10. Just In Time
Venue: Casino Kursaal Date: 6/16/1968

11. Four Women
Venue: Casino Montreux Date: 7/13/1990

12. No Woman No Cry
Venue: Casino Montreux Date: 7/13/1990

13. Liberian Calypso
Venue: Casino Montreux Date: 7/13/1990

14. Ne Me Quitte Pas
Venue: Casino Montreux Date: 7/13/1990

15. Montreux Blues
Venue: Casino Montreux Date: 7/19/1981

16. My Baby Just Cares For Me
Venue: Casino Montreux Date: 7/13/1990

CD 2

1. Intro
Venue: Casino Kursaal Date: 6/16/1968

2. Go To Hell
Venue: Casino Kursaal Date: 6/16/1968

3. Just In Time
Venue: Casino Kursaal Date: 6/16/1968

4. When I Was A Young Girl
Venue: Casino Kursaal Date: 6/16/1968

5. Don’t Let Me Be Misunderstood
Venue: Casino Kursaal Date: 6/16/1968

6. Ne Me Quitte Pas
Venue: Casino Kursaal Date: 6/16/1968

7. To Love Somebody
Venue: Casino Kursaal Date: 6/16/1968

8. Backlash Blues
Venue: Casino Kursaal Date: 6/16/1968

9. The House Of The Rising Sun
Venue: Casino Kursaal Date: 6/16/1968

10. See Line Woman
Venue: Casino Kursaal Date: 6/16/1968

11. Please Read Me
Venue: Casino Kursaal Date: 6/16/1968

12. Ain’t Got No, I Got Life
Venue: Casino Kursaal Date: 6/16/1968

13. Gin House Blues
Venue: Casino Kursaal Date: 6/16/1968

14. I Wish I Knew How It Would Feel To Be Free
Venue: Casino Kursaal Date: 6/16/1968

 Etta James: The Montreux Years

CD 1

1. Breaking Up Somebody’s Home
Venue: Casino Montreux Date: 7/18/1990

2. I Got The Will
Venue: Casino Montreux Date: 7/12/1989

3. A Lover Is Forever
Venue: Auditorium Stravinski Date: 7/15/1993

4. Damn Your Eyes
Venue: Casino Montreux Date: 7/12/1989

5. Tell Mama
Venue: Casino Montreux Date: 7/9/1977

6. Running And Hiding Blues
Venue: Casino Montreux Date: 7/18/1990

7. Something’s Got A Hold On Me
Venue: Casino Montreux Date: 7/12/1989

8. Beware
Venue: Auditorium Stravinski Date: 7/15/1993

9. Come To Mama
Venue: Casino Montreux Date: 7/18/1990

10. Medley: At Last/Trust In Me/Sunday Kind Of Love
Venue: Casino Montreux Date: 7/12/1989

11. I Sing The Blues For You
Venue: Auditorium Stravinski Date: 7/15/1993

12. Baby What You Want Me To Do (Encore)
Venue: Casino Montreux Date: 7/8/1978

CD 2

1. Respect Yourself
Venue: Casino Montreux Date: 7/11/1975

2. Drown In My Own Tears
Venue: Casino Montreux Date: 7/11/1975

3. W-O-M-A-N
Venue: Casino Montreux Date: 7/11/1975

4. Dust My Broom
Venue: Casino Montreux Date: 7/11/1975

5. I’d Rather Go Blind
Venue: Casino Montreux Date: 7/11/1975

6. All The Way Down
Venue: Casino Montreux Date: 7/11/1975

7. Baby What You Want Me To Do
Venue: Casino Montreux Date: 7/11/1975

8. Rock Me Baby
Venue: Casino Montreux Date: 7/11/1975

9. Stormy Monday
Venue: Casino Montreux Date: 7/11/1975


THE UNITED STATES VS. BILLIE HOLIDAY

“Billie Holiday : une affaire d’état“ sur les écrans cet été

Bien plus qu’un biopic de Lady Day, Billie Holiday : une affaire d’état, le nouveau long-métrage de Lee Daniels (Le Majordome, Precious), relate le combat méconnu de l’icône jazz face au gouvernement américain.

Harcelée par le FBI après avoir déchainé la controverse en 1939 avec « Strange Fruit », son vibrant réquisitoire contre le racisme, Billie Holiday devient une cible à abattre et devra lutter jusqu’à la fin de sa vie contre les autorités et ses propres démons.

Saluée le mois dernier par le Golden Globe de la meilleure actrice et en lice pour les prochains Oscars, l’actrice Andra Day délivre une performance exceptionnelle dans le rôle-titre d’un fascinant drame musical rythmé par les grandes chansons du répertoire de Lady Day (dont “All of Me“, “God Bless The Child“, “Lover Man“ et “Strange Fruit“ à l’occasion d’une glaçante prestation).

Billie Holiday : une affaire d’état, sortira sur les écrans français le 2 juin prochain (distribution Metropolitan Film Export).

Billie affiche

 


Benson-Live_by-Carl-Hyde_8219-V1

Vidéo : George Benson “Give Me The Night (live)”

Quelques heures avant ce nouveau samedi soir de confinement, George Benson a décidé de nous offrir une revigorante version live inédite de son éternel “Give Me The Night”.

Cette relecture est extraite de Weekend in London, un nouvel album live dont la sortie est prévue pour courant 2020. Enregistré l’an dernier au mythique Ronnie Scott’s Jazz Club de Londres, ce disque distribué par le label Provogue/Mascot Records donne un rare occasion d’entendre l’habitué des grandes salles en configuration club devant un parterre de 250 privilégiés. Plus de détails à venir au cours des prochaines semaines…

Découvrez ci-dessous la version live de ”Give Me The Night” tirée de Weekend in London.


ninasimone

“Fodder On My Wings”, l’album oublié de Nina Simone

Le 3 avril, le label Verve rééditera un album “rare” de Nina Simone en CD et vinyle simple.

Enregistré en janvier 1982 à Paris, aux studios Davout, Fodder On My Wings n’avait pas l’objet d’un retour dans les bacs depuis plus de 30 ans, à l’exception d’une ressortie confidentielle CD par le label Sunnyside en 2005 (informations et tracklisting ci-dessous).

Communiqué officiel :

Enregistré en 1982, Fodder On My Wings est sans conteste l’album le plus « Frenchy » et certainement l’œuvre la plus introspective de cette icône du Jazz. C’est quelques semaines après avoir emménagé à Paris que Nina Simone, dont la carrière semble s’être arrêtée sans la prévenir, enregistre cet opus d’une intensité rare.

En effet, alors qu’elle écume les petites salles de concerts, dont l’auditoire reste inexorablement clairsemé, Nina Simone se voit proposer la possibilité d’enregistrer un album pour Carrère. Psychologiquement malade et seule, la chanteuse va se livrer et permettre l’éclosion d’un des plus beaux de ses albums, c’est en tout cas ce qu’elle en dira. Ce bijou renferme ce que l’artiste a de plus intime et de plus sombre en elle. Les titres “I Sing Just To Know That I’m Alive”, “I Was Just A Stupid Dog To Them”, ainsi que l’improvisation brulante sur la mort de son père “Alone Again (Naturelle)”, font de cette œuvre, bien qu’elle soit passée assez inaperçue à sa sortie, la dernière pièce maitresse de sa longue discographie,

Réédité en toute discrétion en 1988, c’est avec une émotion toute particulière que Verve réédite ce diamant qui manquait tant à la couronne d’une des reines du Jazz vocal. Sur cette réédition en vinyle 180-grammes et CD, vous pourrez retrouver toute la sensibilité de Nina Simone et découvrir 3 titres bonus tirés de sessions d’enregistrement de l’époque. Remasterisé à partir des bandes d’origine, ce retour en grâce aura bénéficié de techniques de haut vol pour rendre à cette œuvre toute son âme.
(Distribution : Verve/Panthéon/Universal Music France).

Tracklisting :

Nina-Simone-Fodder-On-My-Wings-album-cover-820

  1. I Sing Just To Know That I’m Alive
  2. Fodder In Her Wings
  3. Vous êtes seuls, mais je désire être avec vous
  4. Il y a un baume à Gilhead
  5. Liberian Calypso
  6. Alone Again (Naturally)
  7. I Was Just A Stupid Dog To Them
  8. Color Is A Beautiful Thing
  9. Le peuple en Suisse
  10. Heaven Belongs To You
  11. Thandewye
  12. Stop
  13. They Took My Hand

Gil Scott-Heron

Gil Scott-Heron réimaginé par Makaya McCraven dans “We’re New Again”

À l’occasion des 10 ans de la sortie de l’ultime chef-d’œuvre de Gil Scott-Heron I’m New Here, XL Recordings publiera le 7 février prochain We’re New Again, une ré-invention orchestrée par le batteur jazz et producteur Makaya McCraven.

Dans We’re New Again – enregistré et produit en grande partie dans son home studio de Chicago, avec un petit groupe de musiciens triés sur le volet – McCraven fusionne son jazz au ton improvisé, électronique et gorgé de samples, avec les mots et la voix de Gil Scott-Heron (tracklisting ci-dessous). Makaya McCraven donnera également deux concerts en France en janvier 2020 (à Paris, New Morning le 15 et à L’Aéronef de Lille le 16).

Tracklisting

1. Special Tribute (Broken Home pt.1)
2. I’m New HereGil Scott New Again
3. Running
4. Blessed Parents
5. New York is Killing Me
6. The Patch (Broken Home pt.2)
7. People of The Light
8. Being Blessed
9. Where Did the Night Go
10. Lily Scott (Broken Home pt.3)
11. I’ll Take Care of You
12. I’ve Been Me
13. This Can't Be Real.
14. Piano Player
15. The Crutch
16. Guided (Broken Home pt.4)
17. Certain Bad Things
18. Me and the Devil


Blue Note 80 doc

Les 80 ans de Blue Note Records en DVD/Blu-Ray

Après sa sortie au cinéma, le documentaire Blue Note Records: Beyond the Notes réalisé par la cinéaste suisse Sophie Huber sera disponible le 6 septembre en DVD, Blu-ray et version digitale (distribution : Eagle Vision/Universal).

Blue Note Records: Beyond the Notes explore la vision de l’emblématique label de jazz américain. Depuis sa création en 1939, Blue Note a créé un environnement propice à l’épanouissement de la créativité.

Grâce à des sessions d’enregistrement récentes, des archives rares et des conversations avec des artistes emblématiques du label, ainsi que son président actuel Don Was, le film révèle l’intimité d’un label dont l’héritage reste vital dans le climat politique actuel. Les légendaires Herbie Hancock et Wayne Shorter se joignent aux musiciens d’aujourd’hui tels que Robert Glasper et Ambrose Akinmusire. Leurs réflexions nous ramènent aux figures très influentes du passé qui ont construit l’héritage de Blue Note Records : Thelonious Monk, Bud Powell, John Coltrane, Art Blakey, Horace Silver et Miles Davis.

Découvrez ci-dessous la bande-annonce de Blue Note Records: Beyond the Notes :


Marcus-miller_0

Preview : “Laid Black”, le nouvel album de Marcus Miller

Trois ans après Afrodeezia, Marcus Miller sera de retour le 1er juin avec Laid Black, un nouvel album studio publié sur le label Blue Note Records.

“Avec Afrodeezia, j’ai énormément voyagé partout dans le monde”, explique le bassiste et porte-parole de l’UNESCO. “Pour ce nouvel album, j’ai pensé qu’il serait cool d’introduire dans le mix des influences de notre époque que j’ai l’habitude d’écouter.” Entre jazz-funk, R&B, soul, hip-hop et gospel, Laid Black aligne 9 titres tournés vers les horizons multiples du groove.

Parmi les temps forts de ce nouvel excellent cru introduit par une défenestrante version live de “Trip Trap” et ponctué par les respirations downtempo de “Sublimity (Bunny’s Dream)” et “Someone To Love”, on trouve une reprise du “Que Sera Sera”, le standard interprété par Doris Day revisité dans l’arrangement de Sly Stone et transfiguré par l’interprétation vocale surpuissante de Selah Sue - avec un clin d’oeil au “With a Lille Help From My Friends” de Joe Cocker. La chanteuse soul fait également partie d’un casting dans lequel figurent Trombone Shorty, présent sur l’instrumental supra-funky “7-T’s”, et l’ensemble vocal Take 6, accompagné des saxophonistes Kirk Whalum et Alex Han sur le grand final gospélisant de “Preacher’s Kid”.

Découvrez ci-dessous “Untamed”, le premier extrait de Laid Black. Marcus Miller en tournée française.


Tracklisting

  • 1/ Trip TrapMarcus Laid 2018
  • 2/ Que Sera Sera (feat. Selah Sue)
  • 3/ 7-T-s (feat. Trombone Shorty)
  • 4/ Sublimity (Bunny’s Dream)
  • 5/ Untamed (feat. Peculiar 3)
  • 6/ No Limit
  • 7/ Someone To Love
  • 8/ Keep’Em Running
  • 9/ Preacher’s Kid (feat. Take 6, Kirk Whalum & Alex Han)

Kandace Springs © Sabrina Mariez

Vidéo : Kandace Springs “People Make the World Go Round”

Disponible depuis le 20 avril, Black Orchid, le nouvel EP de Kandace Springs, contient une excellente cover de “People Make the World Go Round”, le standard de Thom Bell popularisé en 1971 par les Stylistics, puis repris par une ribambelle d’artistes, de Michael Jackson à Marcus Miller en passant par les CTI All-Stars et Bobby Hutcherson.

Découvrez ci-dessus la reprise de “People Make the World Go Round” par Kandace Springs. EP Black Orchid disponible sur Blue Note Records.


Jose James reed

José James lance son label et réédite son premier album

Dix ans après la sortie de The Dreamer, José James, l’autre kid de Minneapolis propose une nouvelle mouture de ce disque ambitieux, enrichi de quatre inédits.

Disponible au Japon sur son tout nouveau label Rainbow Blonde Records, le premier album de José James est un cri d’amour aux géants du jazz. L’ombre de John Coltrane et des grandes divas du siècle dernier plane à chaque instant, mais James sait s’affranchir de ses idoles sans jamais tomber dans l’hommage superflu. Masterisé par l’increvable Bernie Grundman, cette édition anniversaire tient toutes ses promesses.

The Dreamer / Jose James
Jose James


Jazz Mag Festival 2018

Lisa Simone et Sandra Nkaké au Jazz Magazine Festival 2018

Amateurs de soul et de jazz, la nouvelle édition du Jazz Magazine Festival vous donne rendez-vous à Paris le samedi 20 janvier !

La scène du prestigieux Trianon accueillera quatre concerts dans une affiche réunissant Lisa Simone, fille et digne héritière de Nina Simone, et Sandra Nkaké, dont le nouvel album Tangerine Moon Wishes vient de paraître. La révélation jazz vocal Camille Bertault et le swing des Glossy Sisters seront également présents en ouverture de soirée.

Jazz Magazine Festival, le samedi 20 janvier à Paris (Le Trianon) à partir de 18 heures. Billets en vente sur tous les réseaux.

Informations


Rainbow 2

“Rainbow Shadow 2″, le nouvel hommage de Reggie Washington à Jef Lee Johnson

Disparu en janvier 2013, le guitariste Jef Lee Johnson, avait été un collaborateur d’exception auprès de George Duke, D’Angelo, Erykah Badu, Jill Scott et bien d’autres. Signé par le bassiste Reggie Washington, le projet Rainbow Shadow saluait en 2015 la mémoire d’un sideman discret mais flamboyant en reprenant 14 compositions du guitariste. « Le travail et la musique de Jef méritent une véritable reconnaissance. Ses chansons racontent des histoires de tous les jours. Je pense qu’elles doivent être entendues et comprises », explique Reggie Washington, qui avait croisé la route de Jef Lee Johnson lors du projet News from the Jungle (2002) avant de fonder en 2011 un trio en compagnie de Gene Lake à l’occasion de l’album « Freedom », paru en 2012.

Wallace Roney, Jacques Schwartz-Bart, Alex Tassel et Chico Huff avaient contribué au premier volume de Rainbow Shadow. Le 1er décembre prochain, Rainbow Shadow- Volume 2, a Tribute to Jef Lee Johnson sera disponible en CD via le label Jammin’ Colors avec les participations de Marvin Sewell (guitare), DJ Grazzhoppa (platines), Patrick Dorcean (batterie), sans oublier Federico Gonzalez Pena, Ronny Drayton, Jimi Hazel, Monique Harcum, Hervé Samb, John Massa et Tiboo.

Découvrez ci-dessous le premier extrait “Silence (No Secret)” et le teaser de ce nouvel hommage à l’un des guitaristes les plus singuliers de la scène soul/jazz et au-delà.



Retour en haut ↑