Gary Mudbone 2011

Un appel au crowdfunding pour le documentaire “Mudbone : From the Street 2 the Stage”

Membre historique de Parliament-Funkadelic, du Bootsy’s Rubber Band et d’une multitude de projets soul, funk, rock et électroniques, Gary “Mudbone” Cooper fera l’objet du documentaire Mudbone : From the Street 2 the Stage.

Réalisé par David Lanzmann, ce film retracera la carrière d’un soldat méconnu du funk, de son enfance à Baltimore jusqu’au au présent, en passant par les épiques années 1970 de l’empire P-Funk. George Clinton, Bootsy Collins, Larry Graham, Dave Stewart et Bill Laswell seront également présents dans une production financée par un système de crowdfunding via Indiegogo.

En cliquant sur ce lien, les internautes auront la possibilité de contribuer à la production du documentaire via des participations allant de 10$ (un crédit au générique) jusqu’à 200$ (un package Deluxe avec, entre autres, le DVD, un T-shirt signé et une clé USB contenant des images inédites du tournage).

Photo ouverture © Sabrina Mariez


Parliament, John Carpenter et John Coltrane au sommaire de Muziq n°2

Joie ! Muziq #2 sera disponible en librairies le 23 janvier. Et comme le stipule l’accroche du bookzine qui aime les mêmes musiques que vous, les musiques qui groovent seront à l’honneur avec l’histoire complète de l’album culte de Parliament Mothership Connection racontée par George Clinton, Bernie Worrell, Bootsy Collins et Gary “Mudbone” Cooper. Un peu plus loin, John Carpenter révèle les secrets des ses BO electro-flippantes tandis que la section Souvenirs, souvenirs revient sur le concert historique de John Coltrane à Antibes-Juan les Pins en juillet 1965.

Toujours au sommaire de ce deuxième numéro, un dossier géant de 60 pages consacré à Led Zeppelin avec portraits et analyse en profondeur des discographies parallèles de Jimmy Page, Robert Plant, John Paul Jones et John Bonham illustrés par de nombreuses photos rares et inédites, sans oublier des témoignages exclusifs sur la première visite française du quatuor en 1969. Egalement au programme : des entretiens exclusifs avec Donovan, Bernard Lavilliers, l’incroyable histoire du Studio Ferber, des essais sur Tim Buckley, Kevin Ayers, un passage en revue de la passionnante discographie de Van Morrison, un hommage à J.J. Cale, un blind-test « mauve profond » avec Ian Paice, les compte-rendus de concerts vintage des Kinks, une tournée in situ avec Link Wray, les souvenirs du DJ-globetrotter Remy Kolpa Kopoul, mais aussi des (re)découvertes de CDs cultes, des tops imaginaires et bien d’autres surprises !

Muziq n°2, 164 pages, 14,99 €. En librairies le 23 janvier (Castor Music)


La BO funky de “Casse-tête chinois” disponible le 2 décembre

Kraked Unit, le duo formé par Loik Dury et Christophe Minck (alias Disco) poursuit sa collaboration avec Cédric Klapisch à l’occasion de la sortie de Casse-tête chinois, le troisième épisode de la trilogie comprenant L’auberge espagnole (2002) et Les poupées russes. Entre funk, hip-hop, blues, electro et gospel, la BO du long-métrage réunit les voix de Hugh Coltman, Gary “Mudbone” Cooper, Mike Ladd et les rappeurs Lateef the Truth Speaker et Lyrics Born. Le batteur Cyril Atef et et le percussioniste Cub1 ont également contribué aux rythmiques d’une bande originale qui paraîtra le 2 décembre. Casse-tête chinois sortira en salles le 4 décembre.

Kraked Unit Casse-tête chinois (Believe Recordings). Disponible en CD et digital le 2 décembre.


Bootsy Collins réunit une partie du Rubber Band original

Mike Cobb, Joel Johnson, Gary Mubone Cooper & Frankie "Kash" Waddy

Une grande nouvelle pour les P-Funkateers ! En rappellant Gary “Mudbone” Cooper, Joel “Razor Sharp” Johnson et Frankie “Kash” Waddy à l’occasion de sa tournée IGiveaFunk qui sillonnera les Etats-Unis cet automne, Bootsy Collins reconstitue une grande partie du Rubber Band historique. More info soon and check Bone’s funky t-shirt !

PS : Notre ami et fidèle lecteur David Lanzmann prépare actuellement un documentaire sur gary “Mudbone” Cooper intitulé The Boy from Baltimore, from the Street to the Stage : a Journey into Funk. L’histoire du funk commentée par Mudbone et de nombreux invités de marques. News à venir bientôt dans ces pages….

Bootsy Collins & Gary "Mudbone" Cooper (Photo : David Lanzmann)


Live Report : George Clinton & Parliament-Funkadelic, Paris (Le Trianon) 17/07/2013

Année après année, on redoute le moment où on devra dire qu’il est temps pour George Clinton de prendre sa retraite. Et à chaque fois c’est la même : Monsieur P-Funk, 71 balais au compteur, n’est toujours pas prêt de raccrocher. Si ses dernières créations (“The Naz”, avec Sly Stone) sont dispensables, ses shows ont toujours ce goût de folie qu’on cherche souvent sans les trouver dans les concerts de funk. La fosse du Trianon est pleine, et le public chaud bouillant. Toutes les générations se croisent dans la salle et sur scène. Si le doyen est au micro, il n’a laissé personne en route – il invite même son petit fils Trazae, la vingtaine, à rejoindre les rangs bien fournis de l’armée P-Funk, qui compte également en son sein les HornDogz en renforts cuivrés, dont les masques de chiens se fondent parfaitement dans le paysage. Une vingtaine de musiciens occupent l’espace restreint de la scène, ce qui n’empêche pas un Clinton en costard de faire monter à sa guise quelques représentantes de la gent féminine sur scène.

On passera outre une sonorisation douteuse (des buzz hués pendant « Maggot Brain », une balance plus que mauvaise…) pour s’étonner de la capacité des musiciens à retomber toujours sur leurs pieds dans ce joli bordel organisé. La setlist est sans surprise, on a droit aux classiques, de « Give Up the Funk » à « Atomic Dog ». On oubliera vite une reprise de « Crazy » dispensable, chantée par une choriste à peine audible. Clinton s’accorde parfois quelques minutes de répit près de la batterie, mais n’oublie jamais de diriger ses musiciens d’une main de maître, chef d’un orchestre foutraque mais envoûtant. Car si le show reste assez similaire à ceux que sert Parliament-Funkadelic depuis quelque temps, l’énergie est toujours là. C’est une véritable messe P-Funk de deux heures qu’a servi Clinton. Give up the funk ? Never !

Setlist

I wanna Know if It’s Good to You
Flashlight
(Not Just) Knee Deep
Maggot Brain
Tear The Roof Off the Sucker (Give Up the Funk)
Night of the Thumpasaurous People
Atomic Dog
Alice in my Fantasies
Red Hot Mama


Retour en haut ↑