Purple rain Deluxe une

“Purple Rain Deluxe”, les inédits titre par titre

Le 23 juin, Warner Music rééditera Purple Rain, l’album phare de Prince and The Revolution paru en 1984 sous plusieurs formats. Outre un nouveau mix riche en détail (guitares plus tranchantes et parties vocales renforcées) de l’album original supervisé par Prince et réalisé par Joshua Welton en 2015, les versions Deluxe (2 CDs) et Expanded (3 CDs + 1 DVD) proposeront un disque supplémentaire et des versions digitales comprenant 11 titres inédits enregistrés entre 1983 et 1984.

Funk★U dévoile le contenu du CD bonus From The Vault & Previously Unreleased, une sélection comprenant quelques surprises.

★★★★★★★★

1/ The Dance Electric (11:29)

Composé avec André Cymone et disponible sur l’album A.C. du bassiste paru en 1985 et joué à de rares occasions sur scène entre 1986 et 2015, “The Dance Electric” est présenté dans une version longue de plus de onze minutes. Accompagné par Wendy & Lisa, Prince assure les lead vocals et étend les possibilités d’un groove mécanique au-delà du raisonnable. À noter que cette prise extended circule avec la même qualité optimale dans le circuit des bootleggers depuis 2015.

2/ Love & Sex (5:00)

Première véritable incursion dans l’inconnu avec “Love & Sex”, un titre uptempo datant de février 1984 où Prince empile frénétiquement les idées et les pistes en mêlant une partie vocale chantée dans le rouge, des guitares mixées à l’envers, des pêches de cuivres synthétiques et des sha-la-la poppy, sans pour autant trouver un gimmick satisfaisant. Énergique, mais confus.

3/ Computer Blue (Hallway Speech Version, 12:18)

Bien connue des fans, cette version longue s’apparente au maxi 45-tours fantasmé de la quatrième plage de Purple Rain. Passé la marque des quatre minutes, “Computer Blue” bifurque vers un déluge de chorus saturés et un break vocal au cours duquel Prince rejoue la scène finale de “The End” des Doors en déambulant dans un couloir “métaphysique” (le fameux hallway speech, récité par Wendy Melvoin sur les bootlegs), avant de trouver la porte de sortie sous une pluie de feedback.

4/ Electric Intercourse (Studio Version, 4:58)

Graal Princier depuis son apparition lors du mythique concert du First Avenue de Minneapolis en août 1983, “Electric Intercourse” se matérialise enfin sous sa version studio après avoir fait le tour des CDs pirates et des disques durs en option répétition depuis près de 25 ans. Écartée du tracklisting final de Purple Rain au profit du supérieur “The Beautiful Ones”, cette ballade cunnilingue - “I’ll shock U with my lips” – reprend plusieurs éléments de cette dernière, de la programmation ingénieuse de LinnDrum à une délicieuse mélodie de piano électrique. Disponible en streaming et téléchargement depuis le 28 avril.

5/ Our Destiny/Roadhouse Garden (6:25)

Interprété une seule fois sur scène le 7 juin 1984 au First Avenue de Minneapolis, le medley “Our Destiny/Roadhouse Garden” rassemble un premier morceau robotique interprété par Lisa Coleman et une deuxième partie basée sur une mélodie pop chantée par Prince. Un “chaud-froid” disponible en streaming et téléchargement depuis le 12 mai.

6/ Possessed (7:56)

On connaissait l’ébouriffante version live de 1985 présente dans le DVD du concert de Syracuse accompagnant l’édition Expanded de Purple Rain Deluxe, mais aussi la démo Princière synthétique et dépouillée disponible sous le manteau depuis plusieurs décennies. La version présente, basée sur les bribes entendues en musique de source lors d’une scène de dialogue de Purple Rain, s’écarte de ces prototypes d’une manière surprenante : porté par un motif de synthé-harpe aux confins de la dissonance et rythmé par le kick de la boîte à rythmes, “Possessed” dérape en fin de parcours pour plonger dans le grand bain psychédélique. “Have U ever had the feeling that someone was tearing U up in little pieces like a jigsaw puzzle ?”, “Someone’s in my body, Someone’s in my body !”, s’inquiète Prince. Quand James Brown rencontre Alice au pays des merveilles !

7/ Wonderful Ass (6:24)

Une autre pépite bien connue des collectionneurs et un des plus grands titres pop-funk de Prince, accompagné par Wendy & Lisa. Quand Prince marchait sur l’eau… Pop trivia : les allitérations en “ate” chantées par Prince en 1984 trouveront un écho étrange dans le “Mediate” d’INXS, paru trois ans plus tard. Michael Hutchence aurait-il eu accès entre-temps au Vault Princier ?

8/ Velvet Kitty Cat (02:42)

Apparue sous la forme d’un sample de 50 secondes au lendemain de la disparition de Prince en avril 2016, cette courte et inoffensive démo rockabilly à la prise de son étouffée s’apparente aux brouillons épars de l’insondable face cachée du coffre au trésors de Paisley Park. Un choix curieux…

9/ Katrina’s Paper Dolls (03:30)

Avec “Velvet Kitty Cat” et “Love & Sex”, cette bluette synth-pop inspirée par le deuxième prénom de la regrettée Denise “Vanity” Matthews, fait partie du bas de tableau de cette playlist de titres inédits. Selon le saxophoniste Eric Leeds, Prince savait faire le tri entre ses réussites personnelles et ses travaux destinés à ses side-projects. La preuve avec “Katrina’s Paper Dolls”.

10/ We Can Fuck (10:17)

Passé le décrochage d’attention provoqué par les deux précédentes plages, “We Can Fuck” propulse illico la sélection vers le sommet en constituant l’Anapurna groove de cette réédition. Les variantes lascives enregistrées avec The Revolution en 1985 et 86 enterraient jusqu’ici la proposition electro-funk interprétée par George Clinton dans la bande-son de Graffiti Bridge (1990). C’est pourtant cette trame qui sert de base à cette version minimaliste et dangereusement P-Funk pulsée par le drumming foudroyant de Prince. Après avoir installé pendant six minutes ses afterbeats implacables et ses échos vocaux inversés, “We Can Fuck” dérape dans une toute autre chanson en culminant en mode majeur et en fanfare de cuivres synthétiques, avant de retomber miraculeusement sur ses appuis Funkadéliques.

11/ Father’s Song (5:31)

Disponible en streaming et téléchargement depuis le 16 juin, cet instrumental pianoté inspiré de la section instrumentale de “Computer Blue”, elle-même inspirée d’une mélodie de John L. Nelson, le père de Prince, avait déjà été spoilée comme un autre temps fort de cette réédition. Proche dans l’esprit de “God (Instrumental Version)”, une face-B disponible sur le CD3 de l’édition Expanded de Purple Rain Deluxe, cette tranche de mélancolie conjugue une somptueuse mélodie organique et les ambiances froides et synthétiques des BO de John Carpenter. Osé et grandiose, kitsch et génial. C’était ça, Prince.

★★★★★★★★

PURPLE RAIN DELUXE

CD 1 :  Original Album (2015 Paisley Park Remaster)
1. Let’s Go CrazyPrince_PurpleRain_LP_SetUp.indd
2. Take Me With U
3. The Beautiful Ones
4. Computer Blue
5. Darling Nikki
6. When Doves Cry
7. I Would Die 4 U
8. Baby I’m A Star
9. Purple Rain

CD 2 :  From The Vault & Previously Unreleased
1. The Dance Electric
2.  Love And Sex
3.  Computer Blue (“Hallway Speech” version)
4.  Electric Intercourse (studio)
5.  Our Destiny / Roadhouse Garden
6.  Possessed (1983 version)
7.  Wonderful Ass
8.  Velvet Kitty Cat
9.  Katrina’s Paper Dolls
10. We Can Fuck
11. Father’s Song

PURPLE RAIN DELUXE – EXPANDED EDITION

Contient les CD1 et CD2 de l’édition Deluxe

CD 3 :  Single Edits & B-SidesPrince_PurpleRain_LP_SetUp.indd
1.  When Doves Cry (edit)
2.  17 Days
3.  Let’s Go Crazy (edit)
4.  Let’s Go Crazy (Special Dance Mix)
5.  Erotic City
6.   Erotic City (“Make Love Not War Erotic City Come Alive”)
7.   Purple Rain (edit)
8.   God
9.   God (Love Theme From Purple Rain)
10.  Another Lonely Christmas
11. Another Lonely Christmas (extended  version)
12.  I Would Die 4 U (edit)
13.  I Would Die 4 U (extended version)
14. Baby  I’m A Star (edit)
15.  Take Me With U (edit)

DVD:  Prince And The Revolution, Live at the Carrier Dome,  Syracuse, NY, March 30, 1985
1. Let’s Go Crazy
2. Delirious
3. 1999
4. Little Red Corvette
5. Take Me With U
6.  Do Me, Baby
7.  Irresistible BitchPR_LPMockUp
8.  Possessed
9.  How Come U Don’t Call Me Anymore?
10. Let’s Pretend We’re Married
11. International Lover
12. God
13. Computer Blue
14. Darling Nikki
15. The Beautiful Ones
16. When Doves Cry
17. I Would Die 4 U
18. Baby I’m A Star
19.  Purple Rain


prince-4ever

Gagnez la compilation Prince4ever -CONCOURS TERMINÉ-

En partenariat avec Warner Music France, Funk★U vous propose de gagner la compilation Prince4ever. Disponible le 22 novembre aux États-Unis et le 25 novembre à travers le monde, Prince4Ever rassemble 40 titres incontournables de Prince, dont les hits mondiaux “When Doves Cry,” “Let’s Go Crazy,” “Kiss,” “Little Red Corvette,” “Purple Rain,” “Raspberry Beret,” “Sign O’ The Times,” “Alphabet Street,” “Batdance,” et “Cream”.

Prince4Ever contient “Moonbeam Levels”, un titre inédit enregistré en 1982 pendant les sessions de 1999 et qui aurait dû figurer dans l’album inédit Rave Unto The Joy Fantastic. Prince4Ever proposera également un livret de 12 pages comprenant des photos inédites du célèbre photographe Herb Ritts.

Pour remporter votre exemplaire de la compilation, il suffit de répondre à la question suivante en nous écrivant à concoursfunku@gmail.com avant le dimanche 4 décembre 20 heures. N’oubliez pas d’ajouter vos coordonnées complètes (nom, prénom, adresse postale) ! Concours réservé à la France métropolitaine.

  • Sur quel album de Prince aurait dû figurer le titre inédit “Moonbeam Levels” ?

CONCOURS TERMINÉ ! La bonne réponse était (au choix) 1999 ou Rave Unto The Joy Fantastic. Bravo à Sylvain, Sophie, Pierre, Jules, Stéphane, Michael, Sébastien, Maxime, Sylvie et Laurent qui recevront prochainement leur compilation !

Tracklisting

1. 1999
2. Little Red Corvette Prince4Ever
3. When Doves Cry
4. Let’s Go Crazy
5. Raspberry Beret
6. I Wanna Be Your Lover
7. Soft and Wet
8. Why You Wanna Treat Me So Bad
9. Uptown
10. When You Were Mine
11. Head
12. Gotta Stop (Messin’ About)
13. Controversy
14. Let’s Work
15. Delirious
16. I Would Die 4 U
17. Take Me With U
18. Paisley Park
19. Pop Life
20. Purple Rain
21. Kiss
22. Sign ‘O’ The Times
23. Alphabet Street
24. Batdance
25. Thieves In The Temple
26. Cream
27. Mountains
28. Girls & Boys
29. If I Was Your Girlfriend
30. U Got The Look
31. I Could Never Take The Place of Your Man
32. Glam Slam
33. Moonbeam Levels
34. Diamonds and Pearls
35. Gett Off
36. Sexy MF
37. My Name Is Prince
38. 7
39. Peach
40. Nothing Compares 2 U

 

 


prince-4ever

“Prince 4Ever” en novembre et “Purple Rain Deluxe” en 2017

Six mois après la disparition de Prince, victime d’une overdose médicamenteuse le 21 avril, Warner Music annonce la sortie de Prince 4Ever, une compilation Greatest Hits ressemblant les titres les plus populaires du musicien originaire de Minneapolis, ainsi qu’une composition inédite.

Étalés sur 2 CDs, ces 40 titres proposent les incontournables de la discographie Princière, d’”I Wanna Be Your Lover” à “Batdance” en passant par “Kiss”, “1999″, “Sign’O'the Times”, “Cream”, “Alphabet Street”, “Little Red Corvette” et les succès mondiaux de Purple Rain (“Let’s Go Crazy”, “When Doves Cry”, “Purple Rain”) en versions edit 45-tours pour la plupart.

Cette sélection qui comprend un titre inédit du fameux Vault de Paisley Park : “Moonbeam Levels”, une composition de 1982 que Prince avait souhaité inclure dans l’album Rave Unto the Joy Fantastic, un projet avorté de 1988.

Prince “Greatest Hits” sera disponible le 22 novembre aux États-Unis et le 25 novembre dans le reste du monde en version 2-CDs et digitale hors-streaming.

Communiqué officiel

NPG Records et Warner Bros. Records annoncent la sortie de deux albums de Prince comprenant des titres inédits issus du Vault.
La compilation PRINCE 4EVER sera disponible le 22 novembre.
Version Deluxe remasterisée de PURPLE RAIN disponible début 2017.

NPG Records et Warner Bros. Records annoncent la sortie de deux albums de Prince destinés à célébrer la musique iconique de l’artiste et à proposer aux fans des titres inédits issus de son légendaire Vault. Ce sont les premières sorties d’enregistrements de Prince au lendemain de sa disparition, le 21 avril dernier.

Disponible le 22 novembre aux États-Unis et le 25 novembre à travers le monde, Prince 4Ever rassemble 40 titres incontournables de Prince, dont les hits mondiaux “When Doves Cry,” “Let’s Go Crazy,” “Kiss,” “Little Red Corvette,” “Purple Rain,” “Raspberry Beret,” “Sign O’ The Times,” “Alphabet Street,” “Batdance,” et “Cream”.

Prince 4Ever contient “Moonbeam Levels”, un titre inédit enregistré en 1982 pendant les sessions de 1999 et qui aurait dû figurer dans l’album inédit Rave Unto The Joy Fantastic. Prince 4Ever proposera également un livret de 12 pages comprenant des photos inédites du célèbre photographe Herb Ritts.

Le début 2017 verra également la sortie très attendue de la version Deluxe remasterisée de Purple Rain, en accord avec les décisions prises avec Prince quelques mois avant son décès. La version remasterisée de l’album Purple Rain sera accompagnée d’un second disque d’inédits. Plus de détails seront révélés à l’approche de la date de sortie.

Le tracklisting de Prince 4Ever est le suivant :
1. 1999
2. Little Red Corvette Prince4Ever
3. When Doves Cry
4. Let’s Go Crazy
5. Raspberry Beret
6. I Wanna Be Your Lover
7. Soft and Wet
8. Why You Wanna Treat Me So Bad
9. Uptown
10. When You Were Mine
11. Head
12. Gotta Stop (Messin’ About)
13. Controversy
14. Let’s Work
15. Delirious
16. I Would Die 4 U
17. Take Me With U
18. Paisley Park
19. Pop Life
20. Purple Rain
21. Kiss
22. Sign ‘O’ The Times
23. Alphabet Street
24. Batdance
25. Thieves In The Temple
26. Cream
27. Mountains
28. Girls & Boys
29. If I Was Your Girlfriend
30. U Got The Look
31. I Could Never Take The Place of Your Man
32. Glam Slam
33. Moonbeam Levels
34. Diamonds and Pearls
35. Gett Off
36. Sexy MF
37. My Name Is Prince
38. 7
39. Peach
40. Nothing Compares 2 U


Miles Davis The Last Word Box Set Cover

Miles Davis “The Last Word:The Warner Bros. Years” en coffret 8-CDs

Le 27 novembre, le coffret 8-CDs The Last Word:The Warner Bros. Years proposera une vue d’ensemble des dernières années de la carrière de Miles Davis. Cinq albums studios et trois enregistrements live (dont le concert du Nice Jazz Festival de 1986 disponible uniquement en bonus de l’édition Deluxe de Tutu parue en 2011) seront présentés au format replica dans une boxset dont le contenu a été entièrement remasterisé. Tracklisting ci-dessous.

Miles Davis boxset

Tracklisting :

DISC 1: TUTU

Tutu ● Tomaas ● Portia ● Splatch ● Backyard Ritual● Perfect Way ● Don’t Lose Your Mind ● Full Nelson

DISC 2: MUSIC FROM SIESTA (WITH MARCUS MILLER)

Lost In Madrid Part I ●. Siesta – Kitt’s Kiss – Lost In Madrid Part II ● Theme For Augustine – Wind – Seduction – Kiss ● Submission ● Lost In Madrid Part III ●Conchita – Lament ● Lost In Madrid Part IV – Rat Dance – The Call ●Claire – Lost In Madrid Part V ● Afterglow ● Los Feliz

DISC 3: AMANDLA

Catémbe ● Cobra ● Big Time ● Hannibal ● Jo-Jo ● Amandla ● Jilli ● Mr Pastorius

DISC 4: DINGO OST (WITH MICHEL LEGRAND)

Kimberley Trumpet ● The Arrival ● Concert On The Runway ● The Departure ● Dingo Howl ● Letter As Hero ● Trumpet Cleaning ● The Dream ●Paris Walking II ● Paris Walking I ● Kimberley Trumpet In Paris ● The Music Room ● Club Entrance ● The Jam Session ● Going Home● Surprise! Miles Davis The Last Word Box Set Cover

DISC 5: DOO-BOP

Mystery ● The Doo-Bop Song ● Chocolate Chip● High Speed Chase ● Blow ● Sonya ● Fantasy ● Duke Booty● Mystery (Reprise)

DISC 6: MILES & QUINCY LIVE AT MONTREUX (WITH QUINCY JONES)

Introduction by Claude Nobs and Quincy Jones ● Boplicity ● Introduction to Miles Ahead Medley ● Springsville ● Maids Of Cadiz ● The Duke ● My Ship ● Miles Ahead ● Blues For Pablo ● Introduction To Porgy And Bess Medley ● Orgone ● Gone, Gone, Gone ● Summertime ● Here Comes De Honey Man ● The Pan Piper* ● Solea*

DISC 7: LIVE AROUND THE WORLD

In A Silent Way ● Intruder ● New Blues ● Human Nature ● Mr. Pastorius ● Amandla ● Wrinkle ●Tutu ●Full Nelson ● Time After Time ● Hannibal

DISC 8: LIVE AT NICE FESTIVAL, 1986 (ONLY AVAILABLE ON THE TUTU DELUXE SET)

Opening Medley ● New Blues ● Maze ● Human Nature ● Portia ● Splatch ● Time After Time ● Carnival Time

 

 


Lianne La Havas Blood

Lianne La Havas “Blood”

Révélée en 2012 avec le délicat Is Your Love Big Enough ? et sa tournée subséquente, Lianne La Havas signe son retour avec Blood. Inspirées en partie par les origines de la songwriter Gréco-jamaïcaine (le Sang du titre est celui qui coule dans ses veines), les chansons de son second album additionnent les couleurs et les collaborateurs. Paul Epworth, responsable des succès d’Adele, cosigne le majestueux single James Bondien “Unstoppable” dévoilé au printemps dernier, tandis que Stephen McGregor, spécialiste du dancehall, s’accapare les arrangements de la majeure partie d’un disque qui -Dieu Merci !- ne contient aucune trace de reggae.

Lianne La Havas BloodPlus rythmé et basé sur le beat que son précédent essai, Blood déploie ses pulsations groove dans le funk mélodique de “Tokyo”, le R&B pianoté de “Midnight” et l’hommage à Sly Stone “What You Won’t Do” avec son clin d’oeil oblique à “Hot Fun on the Summertime”. Pièce centrale de l’album “Green & Gold” (pour les couleurs du drapeau jamaïcain) voit Jamie Lidell dessiner une élégante programmation électronique sur une ligne de basse cloutée jouée par la singer-songwriter de “Lost and Found”. “J’ai imaginé Blood comme les deux faces d’un vinyle. La première est funky, l’autre est plus cérébrale, plus expérimentale”, nous confie Lianne La Havas dans un extrait d’une interview publiée prochainement dans ces pages.

Album bichrome, Blood souffre cependant d’un déséquilibre entre une première moitié groovy irréprochable et une seconde période introspective où l’agencement de ballades qualitatives, mais sensiblement répétitives, perturbent le flow général. “Never Get Enough”, surprenant dérapage passif/agressif, détonne également en fin de parcours, mais le spleen des arpèges du subtil “Good Goodbye” final confirment que Lianne La Havas, à à peine 25 ans, possède un talent d’écriture et une aura qui devraient bientôt lui ouvrir les portes du crossover. À suivre, donc.

Lianne La Havas Blood*** (Warner Music). Sortie française le 4 septembre. En concert à Lille (L’Aéronef) le 28 novembre et à Paris (Bataclan) le 1er décembre.


GeorgeBenson+Compile

George Benson “The Ultimate Collection” le 2 mars

The Ultimate Collection, un nouvelle compilation de George Benson, sera disponible le 2 mars en deux versions : une édition simple CD et une seconde en double-CD comprenant quelques raretés, dont “Love Will Come Again (Long Version)”, un duo avec Chaka Khan qui n’était disponible qu’en cassette depuis sa sortie en 1983, et la version longue de “Give Me The Night (5:02)”, parue uniquement en maxi à l’époque. Tracklistings ci-dessous.

George Benson The Ultimate Collection (Rhino/Warner). Disponible en version 1-CD, Deluxe 2-CDs et digitale le 2 mars.

George-Benson-deluxe

Communiqué de presse

Titulaire de 10 Grammy Awards, George Benson publie ‘The Ultimate Collection’, une compilation rassemblant ses plus grands hits depuis près de 50 ans de carrière dans l’industrie du disque. Ce nouveau best-of, son premier depuis 10 ans, comprend également un disque bonus de raretés disponible dans la version Deluxe. George Benson est aujourd’hui largement reconnu comme un des plus grands musiciens de la soul, du R&B et du jazz. Sa carrière et son talent échappent à toute catégorisation, et ses nombreux succès et sa longue liste de collaborations englobent une large variété de genres musicaux différents. Originaire de Pittsburgh, Benson était un enfant prodige et a commencé à jouer un jazz soulful dès 1964 avec Jack McDuff, un artiste signé sur Atlantic Records. À la fin des années 1960, Benson disposait déjà d’un CV impressionnant.  Il avait publié ses propres albums, ‘New Boss Guitar’ et ‘It’s Uptown With The George Benson Quartet’ et avait enregistré avec Miles Davis sur ‘Miles In The Sky’. Une série d’albums innovateurs sont parus sur  le label CTi. Sa version du ‘White Rabbit’ du Jefferson Airplane enregistrée à cette époque est présente dans cette compilation. Il signe ensuite chez Warner Brothers et décroche son premier grand succès commercial avec ‘Breezin’. ‘Breezin’ permit à Benson de se faire connaître d’un nouveau public et il décrocha le Grammy de l’enregistrement de l’année avec le single ‘This Masquerade’. ‘Breezin’ s’écoula à un million d’exemplaires, une première pour un album jazz album. Il remporta un autre Grammy en 1978 grâce à ‘On Broadway’, tiré du double album live ‘A Weekend in LA’.

Cet album met fin à un cycle dans la carrière de Benson, car ‘Give Me The Night’ (1980), son album suivant, allait remporter un énorme succès mainstream en compagnie du producteur Quincy Jones. Les charts pop adoraient son morceau-titre, une chanson qui avait atteint les plus hautes marches du top 10. D’autres hits allaient permettre à Benson d’obtenir le succès dans les classements R&B et pop et de prouver qu’il n’était pas qu’un simple ‘guitariste de jazz’. Le single ‘Love Ballad’ (inclus dans la compilation) déployait une palette de styles unique en mêlant soul, R&B, jazz et scat ! ‘Turn Your Love Around’, un autre top 10 hit en 1982, lui valut de remporter un autre Grammy.  En 1983, le producteur légendaire Arif Mardin réalisa ‘In Your Eyes’, le nouvel album de George Benson. Le single ‘Shiver’ passa neuf semaines dans les charts britanniques en 1986 et en 1988, George enregistra une reprise de ‘Let’s Do It Again’ de Curtis Mayfield, chantée à l’origine par les Staple Singers.

Les années 1990 furent également fructueuses avec une série de collaborations et de duos avec des artistes comme Roberta Flack et Aretha Franklin (‘Love All the Hurt Away’). Des apparitions prestigieuses lors de nombreux concerts ont confirmé l’importance de George Benson, un des musiciens les plus reconnus et les plus populaires de la planète. En 2009, George Benson a été adoubé « Maitre du jazz » par le National Endowment Of The Arts. Il a publié son autobiographie Benson: The Autobiography en 2014. Cet album regroupe tous ses plus grands hits, dont The Greatest Love Of All, 20/20, Love X Love, Lady Love me (One More Time), Give Me The Night et Never Give Up On A Good Thing. La version deluxe 2-CDs contient également des duos célèbres comme Love Will Come Again avec CHAKA KHAN, When I Fall In Love avec IDINA MENZEL et Moody’s Mood avec PATTI AUSTIN.

Tracklisting
Disc 1

  1. Give Me The Night (5:02)  (previously only available on the original 12” release)
  2. Lady Love Me (One More Time) (3.59)
  3. Never Give Up On A Good Thing (4.06)
  4. Love Ballad (5:15)
  5. Nature Boy (International Single Version)  (4.10)
  6. This Masquerade (Single Version)  (3.17)
  7. On Broadway (live)
  8. White Rabbit (6:56)
  9. Breezin’ (original album version)
  10. Welcome Into My World
  11. What’s On Your mind
  12. Mimosa Jimmy Smith Feat George Benson.
  13. Off Broadway
  14. Gonna love You More
  15. Unchained Melody
  16. The greatest Love Of All

Disc 2

  1. Turn Your Love Around (3.51)
  2. In Your Eyes (3.18)
  3. Shiver
  4. Inside Love (So Personal) (5.14)
  5. 20/20
  6. Love All The Hurt Away feat. Aretha Franklin
  7. Feel Like Making Love (4.22)
  8. Let’s Do it Again
  9. The One For Me
  10. Kisses In The Moonlight
  11. Love Will Come Again (Long Version)  GEORGE BENSON FEATURING CHAKA KHAN (6.32) Previously only available on the cassette release from 1983 so this is the first time this track has been made available on CD.
  12. Nothing’s Gonna Change My Love For You  (4.04)
  13. Being With You (3.54)
  14. Moody’s Mood GEORGE BENSON FEATURING PATTI AUSTIN (3.24)
  15. God Bless The Child GEORGE BENSON & AL JARREAU FEATURING JILL SCOTT (3.40)
  16. I Only Have Eyes For You (2.58)
  17. Beyond The Sea (La Mer) (4.11)
  18. When I Fall In Love GEORGE BENSON FEATURING IDINA MENZEL (4.04)
  19. When Love Comes Calling (6.30)

Tracklisting CD simple :

    1. Give Me The Night
    2. Lady Love Me (One More Time)
    3. Never Give Up On A Good Thing
    4. In Your Eyes
    5. Turn Your Love Around
    6. Love X Love
    7. Love Ballad
    8. On Broadway (live)
    9. 20/20
    10. Inside Love (So Personal)
    11. Love All The Hurt Away duet with Aretha Franklin
    12. Shiver
    13. Nature Boy
    14. This Masquerade
    15. Welcome Into My World
    16. Feel Like Making Love
    17. The One For Me
    18. Nothings Gonna Change My Love For You
    19. The Greatest Love Of All


Donny OAS 2

Donny Hathaway et Nina Simone rejoignent la collection Original Album Series

La collection Original Album Series propose à petit prix (environ une vingtaine d’Euros) des coffrets digipacks 5-CDs des plus grands artistes du catalogue Warner Music, dont Otis Redding, Bootsy Collins, Aretha Franklin, Graham Central Station et Tower of Power. L’occasion idéale de (re)découvrir des albums cultes ou -problème de riche- de se débarrasser des encombrants boîtiers cristal qui pullulent sur vos étagères ! Seul écueil : l’absence de livret et des dos de pochettes parfois illisibles….

Parmi les 29 nouveautés de cette rentrée, on recense une collection regroupant 5 albums de Donny Hathaway (Everything is Everything, Donny Hathaway, Live, Extension of a Man et In Performance) disponible pour la première fois en distribution française et une sélection de titres de Nina Simone (The Amazing Nina Simone, 1959, Nina at Town Hall, 1959, Forbidden Fruit, 1961, Nina Simone Sings Ellington, 1962 et Folksy Nina, 1964). Ces deux coffrets seront disponibles à partir du 15 septembre.

Donny OAS

 


Retour en haut ↑