Disquaire 2021

Disquaire Day 2021 : la sélection de Funk★U

Cette année, l’édition du Disquaire Day se déroulera en deux temps, avec une première livraison de vinyles exclusifs le 12 juin et une seconde le 17 juillet.

Particulièrement riche en soul-funk, voici notre sélection parmi les titres proposés en exclusivité chez les disquaires indépendants. Au programme : Aretha Franklin, Prince, Al Green, Miles Davis, Meshell Ndegeocello, War, Donny Hathaway et bien d’autres.

Le 12 juin :

  • Al Green Give Me More Love (1-LP Fat Possum)
  • Donny Hathaway Donny Hathaway Live (2-LPs Atco)
  • Meshell Ndegeocello Peace Beyond Passion (2-LPs Run Out Groove)
  • Prince The Truth (1-LP purple Legacy)
  • War The Vinyl 1971-1975 (Coffret 5-LPs Rhino)
  • Amy Winehouse Remixes (2-LPs Universal)

Le 17 juillet :

  • Miles Davis Champion : Rare Miles From the Complete Jack Johnson Sessions (1-LP Legacy)
  • Aretha Franklin Oh Me Oh My : Aretha Live in Philly 1972 (2-LPs Atlantic)
  • Mayer Hawthorne Impressions (1-LP Stones Throw)
  • Jamiroquai Everybody’s Going to the Moon (Maxi 45-tours Legacy)
  • Ann Peebles This Is Ann Peebles (1-LP Fat Possum)
  • Candi Staton Troubles, Heartaches and Sadness (The Lost Fame Sessions Masters) (1-LP $tateside)
  • Donna Summer Bad Girls (2-LPs LMLR)

Bonne chasse !


Robert Glasper Experiment_Paris_19Nov14_3_800pix

Audio : Robert Glasper feat. Meshell Ndegeocello & H.E.R. “Better Than I Imagined”

Black Radio 3, le nouvel album de Robert Glasper & Guests, est attendu pour le printemps 2021.

En attendant, le claviériste propose “Better Than I Imagined”, un premier extrait enregistré en compagnie de Meshell Ndegeocello et H.E.R. Dans un communiqué envoyé avec ce titre, Robert Glasper relie ce titre au mouvement Black Lives Matter : “Les gens sont enfin prêts à ouvrir les yeux sur le racisme systémique de ce pays, et si nous devons en parler, nous devons aussi parler de la manière dont il affecte nos relations.”

Découvrez ”Better Than I Imagined” de Robert Glasper feat. Meshell Ndegeocello & H.E.R


Meshell Paisley

Vidéo : Meshell Ndegeocello live at Paisley Park 15/02/2020

Le 15 février, Meshell Ndegeocello inaugurait la Musicology 2020 Concert Series, une résidence live organisée à Paisley Park, dans l’ancienne salle de concert-studio de Prince à Chanhassen (Minnesota).

Disponible sur Paisleypark.com et sur YouTube, une sélection de 36 minutes du concert intitulé Prince Reimagined : A Thing Called Life voit la bassiste-chanteuse et sa formation reprendre quelques classiques pourpres, dont “When Doves Cry”, “Let’s Pretend We’re Married”, “Strange Relationship” et “Pop Life”.

Concert disponible jusqu’au 29 mai visible ci-dessous.


Meshell Ndegeocello, Lee Fields et Osaka Monaurail en concert gratuit au Défense Jazz Festival

Comme chaque année, le Défense Jazz Festival offrira son lot de concerts gratuits du 25 juin au 1er juillet.

À l’occasion de sa 41ème édition, l’esplanade de l’ouest parisien permettra aux amateurs de groove de retrouver Meshell Ndegeocello, Lee Fields & The Expressions, Al McKay’s Earth Wind & Fire Experience et Osaka Monaurail.

Le programme complet du Défense Jazz Festival et ses horaires sont disponibles ici. Attention ! Certains concerts ont lieu en journée (à 13 ou à 18 heures).

 


meshell-2-1200x798

Interview : Meshell Ndegeocello raconte “Ventriloquism”

Sade, George Clinton, TLC, Prince, Tina Turner… Dans Ventriloquism, son onzième album, Meshell Ndegeocello revisite ses chansons R&B/pop favorites des années 1980 et 1990. Pour Funk★U, la bassiste-chanteuse dévoile sa playlist intime. 

★★★★★★★★★★

Meshell Ventriloquism

1. Lisa Lisa and the Cult Jam feat. Full Force – “I Wonder if I Take You Home”

J’ai toujours pensé que cette chanson était en avance sur son temps et qu’elle méritait d’être revisitée avec la même approche que l’intention originale. J’ai aussi emprunté quelques-uns de ses éléments pour mon premier album (Plantation Lullabies, 1993, ndr.). Pour moi, cette chanson explique qu’il faut toujours être bon avec une personne avec qui tu viens de démarrer une relation, mais elle décrit aussi la peur de ne pas y arriver, ce qui est aussi très réaliste.

2. Al B. Sure! – “Nite and Day”

Cette chanson dégage simplement un super feeling. Comment ne pas l’aimer ?

3. Prince – “Sometimes it Snows in April”
Funk★U : En 2002, vous m’aviez dit que vous en vouliez beaucoup à Prince qui vous avait traitée de house nigger (négresse de maison). Avez-vous eu le temps de vous réconcilier avant sa disparition ?

Nous n’avons jamais fait la paix et je continue à penser que ce n’était pas un type bien, mais il reste un génie et, surtout, il m’a montré des choses que je n’avais jamais vues ni entendues et dont je ne soupçonnais même pas l’existence. Sa mort m’a bouleversé. Bouleversé. Je suis le encore. Il méritait mieux, même si c’était un trou du cul.

4. TLC – “Waterfalls”
Funk★U : Il s’agit de la chanson la plus récente de cette sélection. Vous étiez déjà une artiste solo en 1996. Votre perception de la musique “populaire” avait-elle évolué ?

Non, j’ai choisi cette chanson car elle a tout de suite résonné en moi d’un point de vue émotionnel. À cette époque de ma vie, mon père venait de mourir et ma mère était très malade. Pour je ne sais quelle raison, ces paroles m’ont procuré une option et il fallait que cette chanson se retrouve dans cet album.

5. George Clinton – “Atomic Dog”
Funk★U : Pensez-vous que George Clinton pourrait encore sortir une chanson pareille à l’époque du #metoo et de la censure institutionnelle ?

George Clinton peut tout se permettre.

6. Ralph Tresvant – “Sensitivity”
Funk★U : Cette chanson, tout comme la majorité des reprises de cet album, est très mélodique. Avons-nous perdu le sens de la mélodie dans le R&B des années 2000 ? 

Je crois qu’il s’agit simplement d’une tendance parmi d’autres dans la musique actuelle. À l’ère du R&B moderne, on pourrait croire que cette époque est révolue, mais je ne serais pas étonnée de voir les mélodies revenir, comme tout ce qui revient après un moment. La balance finit toujours par s’équilibrer.

7. Janet Jackson – “Funny How Time Flies (When You’re Having Fun)”
Funk★U : La partie parlée en français est plus réussie que celle de la chanson originale de Janet Jackson !

Merci du compliment ! Je n’en étais pas sûre, mais j’aime pouvoir faire les choses comme il faut. Cette chanson est magnifique, n’est-ce pas ? D’un point de vue thématique, elle correspond totalement au reste de l’album et résume à sa manière toute cette expérience.

8. Force MDs – “Tender Love”
Funk★U : Cette chanson sonne comme un titre folk/rock de Neil young . L’album Harvest était-il l’influence principale de cet arrangement ?

Oui, absolument. J’avais l’habitude de rouler sur les routes de Californie en écoutant constamment Neil Young. L’idée de “Ventriloquism” était de mettre en valeur l’écriture de ces chansons tout en les extirpant du ghetto de leur genre d’origine. Et cette chanson est éternelle.

9. The System – “Don’t Disturb This Groove”

C’est une chanson géniale. J’espère qu’elle incitera ceux qui écouteront cet album à la redécouvrir.

10. Tina Turner – “Private Dancer”
Funk★U : Le texte de cette chanson traite de la domination masculine. Votre reprise est aussi beaucoup plus sombre que la version originale de Tina Turner.  

Je la trouve plus dramatique aujourd’hui qu’à l’époque de sa sortie. Son sujet – particulièrement en ce moment – méritait d’être remis en lumière. Saviez-vous que cette chanson avait été écrite par Mark Knopfler de Dire Straits ? Je l’ignorais.

11. Sade – “Smooth Operator”
Funk★U : Vous avez conservé l’intro parlée que peu de gens connaissent.

Oui ! J’ai essayé d’insérer un peu d’humour avec cette introduction parlée, car je ne voulais pas que l’album se termine sur une note tragique.

Funk★U : Allez-vous bientôt venir jouer ces titres sur les scènes européennes ?

Bien sur !

Propos recueillis par Christophe Geudin.

Meshell Ndegeocello Ventriloquism (Naïve). Disponible le 16 mars.

Retrouvez l’intégralité de l’interview dans le prochain numéro de Jazz Magazine, en kiosque début avril.

 


meshell-ndegeocello-42f1c5d4-b232-4aef-839e-03b1e2082fe3

Vidéo : Meshell Ndegeocello “Waterfalls” (TLC cover)

Déjà dans la liste des premiers grands albums de 2018, Ventriloquism, le nouvel album de Meshell Ndegeocello à paraître le 16 mars, dévoile un nouvel extrait.

Pour la deuxième fois après Pour une âme souveraine : A Dedication to Nina Simone (2012), la bassiste-chanteuse songwriter et productrice s’essaiera à l’exercice du disque de reprises. Les douze titres de Ventriloquism puisent leur inspiration dans les années 1980 et 1990 avec un tracklisting réunissant entre autres Prince, George Clinton, Sade, Tina Turner et Janet Jackson (tracklisting complet ci-dessous).

Après “Tender Love” de Force MDs et le “Sometimes it Snows in April” de Prince, voici la relecture de “Waterfalls”, le hit R&B de TLC paru en 1996. Découvrez son clip ci-dessus.

Tracklisting

1. Lisa Lisa and the Cult Jam feat. Full Force – “I Wonder if I Take You Home”
2. Al B. Sure! – “Nite and Day”
3. Prince – “Sometimes it Snows in April”
4. TLC – “Waterfalls”
5. George Clinton – “Atomic Dog 2017″
6. Ralph Tresvant – “Sensitivity”
7. Janet Jackson – “Funny How Time Flies (When You’re Having Fun)”
8. Force MDs – “Tender Love”
9. The System – “Don’t Disturb This Groove”
10. Tina Turner – “Private Dancer”
11. Sade – “Smooth Operator”


Meshell Ndegeocello reprend Prince et George Clinton dans “Ventriloquism”

Ventriloquism, le nouvel album studio de Meshell Nedgeocello, sera disponible le 16 mars prochain.

Pour la deuxième fois après Pour une âme souveraine : A Dedication to Nina Simone (2012), la bassiste-chanteuse songwriter et productrice s’essaiera à l’exercice du disque de reprises. Les douze titres de Ventriloquism puisent leur inspiration dans les années 1980 et 1990 avec un tracklisting réunissant entre autres Prince, George Clinton, Sade, Tina Turner, Janet Jackson et TLC (tracklisting complet ci-dessous).

Découvrez “Tender Love” en bas de page et cliquez ici pour écouter “Sometimes it Snows in April” de Prince.

Tracklisting

1. Lisa Lisa and the Cult Jam feat. Full Force – “I Wonder if I Take You Home”
2. Al B. Sure! – “Nite and Day”
3. Prince – “Sometimes it Snows in April”
4. TLC – “Waterfalls”
5. George Clinton – “Atomic Dog 2017″
6. Ralph Tresvant – “Sensitivity”
7. Janet Jackson – “Funny How Time Flies (When You’re Having Fun)”
8. Force MDs – “Tender Love”
9. The System – “Don’t Disturb This Groove”
10. Tina Turner – “Private Dancer”
11. Sade – “Smooth Operator”


Soul-Ladies

Découvrez la playlist “Soul Ladies” de Funk★U et The Good Sound

En partenariat avec The Good Sound, Funk★U Magazine présente sa playlist Soul Ladies.

Au programme, plus de deux heures de classiques soul, rhythm’n’blues et funk signés par les maîtresses du genre Aretha Franklin, Diana Ross, Erykah Badu, Chaka Khan, Patrice Rushen, Dionne Warwick, Jill Scott, Janelle Monae, Etta James, Meshell Ndegeocello, Ann Peebles, Carla Thomas et bien d’autres…

They love to call you B-A-B-Y !

La playlist officielle Soul Ladies est disponible sur les plateformes Spotify, Deezer et Apple Music.


Masters of soul une

Découvrez la playlist “Masters of Soul” de Funk★U

En partenariat avec The Good Sound, Funk★U Magazine présente sa playlist Masters of Soul.

Au programme, plus de 50 titres et trois heures de classiques du genre signés Aretha Franklin (“Respect”), Otis Redding (“(Sittin’ On) the Dock of the Bay”), Donny Hathaway (“Jealous Guy), Dionne Warwick (“Walk On By”), Marvin Gaye (“What’s Goin’ On”), Roberta Flack (“Killing Me Softly With His Song”), Curtis Mayfield (“Move On Up”) et James Brown, (“Try Me”), mais aussi des perles et raretés de Bobby Womack, Meshell Ndegeocello, Jill Scott, Sam Dees, Baby Huey, Betty Wright, The O’Jays, Janelle Monae et bien d’autres…

La playlist Masters of Soul aligne des reprises extravagantes, à l’image de la version méconnue de Shirley Scott du “I Want You Back” des Jackson 5 ou de la cover féminisée d’”I Was Made To Love Her”, le standard de Stevie Wonder, par Chaka Khan (“I Was Made To Love Him”). Cette sélection évolutive propose également des morceaux originaux samplés par les producteurs contemporains du hip-hop et du R&B, à commencer par “Are You My Woman (“Tell Me So”) des Chi-Lites, une composition de 1970 qui servira de base au hit de Beyoncé et Jay-Z “Crazy in Love”, en 2004. Dans cette même catégorie, on découvre également le gimmick principal de “Da Ya Think I’m Sexy”, le tube disco de Rod Stewart, emprunté à “(If You Want My Love) Put Something Down on It”, une ballade de Bobby Womack tirée de l’album I Don’t Know What the World is Coming To (1975).

Les héritiers contemporains des géants de la soul ne sont pas oubliés non plus avec la présence de Meshell Ndegocello avec sa reprise de Bill Withers “Who is He and What Is He To You”, mais aussi des titres originaux du surdoué Lewis Taylor (“Whoever”), Jill Scott (“Run Run Run”) et Lianne La Havas avec “Green & Gold”.

Move on up et bonne écoute en compagnie des maîtres (et maîtresses) de la soul music !

La playlist officielle Masters of Soul est disponible sur les plateformes Deezer, Spotify et Apple Music.


Meshell 2016

Vidéo : Meshell Ndegeocello, Festival Banlieues Bleues (12/04/2016)

Mardi 12 avril, Meshell Ndegeocello s’est produite à l’Espace 1789 de St-Ouen dans le cadre du festival Banlieues bleues. Une performance de 73 minutes essentiellement basée sur les titres de Comet, Come to Me à revivre ci-dessus grâce à la captation de Culture Box.


Meshell Ndegeocello en tournée française

Toujours entre deux projets, enregistrements et collaborations diverses, Meshell Ndegeocello donnera trois concerts en France en avril 2016. Sa première apparition aura lieu dans le cadre du festival Banlieues bleues à Saint-Ouen, le mardi 12 avril. La bassiste multigenres se produira le lendemain au Centre culturel Paul B. de Massy-Palaiseau, puis le 14 avril à Arles, au Cargo de Nuit.

Retrouvez toutes les dates de Meshell Ndegeocello dans notre agenda.


Audio : Meshell Ndegeocello, Festival Europavox (21/05/2015)

Jeudi dernier, Meshell Ndegeocello effectuait une halte au festival Europavox de Clermont-Ferrand au cours de sa nouvelle tournée française. Un concert diffusé en direct sur France Inter à la Coopérative de mai et disponible en replay en cliquant sur ce lien (début du concert à 13’48″). Au programme, des extraits du récent Comet, Come To Me et de son hommage à Nina Simone lors d’une excelllente performance de 60 minutes.

 


Retour en haut ↑