NPG Cigale une

The New Power Generation en concert à Paris

Deux ans après leur concert parisien de juillet 2016, The New Power Generation, les anciens accompagnateurs de Prince au cours des années 1990, seront bientôt de retour dans la capitale.

The NPG donnera un concert exceptionnel à La Cigale le dimanche 1er décembre. À cette occasion, le groupe sera composé des membres originaux Sonny Thompson (basse), Morris Hayes (claviers), Tony Mosley (rap) et de McKenzie Green (chant), Homer O’Dell (guitariste de Mint Condition), Les Cleveland (batterie) et de Walter Chancellor, Jr. au saxophone. À noter également la présence de Jeanne Added en special guest de ce concert parisien.

Billets en vente sur GDP.fr

NPG Cigale 2


Larry Graham + foule

Live Report : Larry Graham, Trombone Shorty & Juan Rozoff (Jazz à Vienne 08/07/2017)

“Dearly beloved, we are gathered here today to celebrate a man called Prince”. Juan Rozoff, premier invité de la traditionnelle soirée groove du Festival Jazz à Vienne, ouvre à la tombée du jour l’hommage au disparu du 21 avril 2016. En une heure chrono, le Fonktsar en grande forme déploie son impeccable métrique funk, extirpe de la poche de son ensemble léopard un nouveau titre, “Nasty Shit”, et n’oublie pas de respecter la feuille de route en insérant des extraits du fonds de catalogue Princier (“Crystal Ball”, “Rebirth of the Flesh”, “Data Bank”, “Girls and Boys”) dans son répertoire Viennois. Hot thing !

Juan Rozoff

Juan Rozoff

Trombonne Shorty

Trombone Shorty

 

La nuit tombe enfin quand Trombone Shorty ouvre son buffet all-inclusive soul/rock/hip-hop/funk. Autant athlétique que spectaculaire, l’envoyé spécial de La Nouvelle-Orléans confirme son statut grandissant d’incontournable scénique. Le tromboniste-trompettiste-batteur-chanteur et sa formation resserrée New Orleans Avenue servent un gumbo irrésistible relevé de savoureux instants de bravoure (dont un record du monde de triolets en apnée !) et complété de citations transgenres allant de James Brown et les Meters (“Ain’t No Use”) jusqu’au “Tom’s Diner” de Suzanne Vega. Contournant la thématique du jour, Troy Andrews élude toute allusion Princière et préfère conclure son généreux programme par une visite de la fosse lors d’une version herculéenne d’”Hurricane Season”.

Difficile, voir impossible de suivre un tel ouragan : passé une introduction biblique où Larry Graham tabasse l’ouverture de “Thank You For Talking To Me Africa” depuis les gradins gallo-romains, le set de Graham Central Station plonge les 7000 spectateurs du Théâtre antique dans la torpeur après le choix malvenu d’un “Tell Me What It Is” acoustique en septième position sur le carnet de bal. Malgré quelques rebonds (“The Jam”, “Thank You”), la performance finira par s’enliser dans les affres du tribute Minnéapolitain, malgré l’énergie déployée par Jeanne Added sur un medley “I Would Die 4 U/Baby I’m a Star” et un Marco Prince en mode touristique sur “Pop Life” et “Let’s Go Crazy”.  Six ans après avoir terrassé Bootsy Collins sur la même scène, Fighting Larry s’incline aux points devant Battling Shorty.

Marco Prince - FFF + Larry Graham

Marco Prince & Larry Graham

Setlist Larry Graham & Graham Central Station

  • Intro
  • Thank You For Talking To Me Africa
  • We’ve Been Waiting
  • It Ain’t No Fun To Me
  • It’s Alright
  • I Can’t Stand the Rain
  • Tell Me What It Is
  • I Would Die 4 U feat. Jeanne Added
  • Baby I’m a Star feat. Jeanne Added
  • Dance to the Music
  • The Jam
  • Thank You Fallentinme Be Mice Elf Agin
  • Pop Life feat. Marco Prince
  • Let’s Go Crazy feat. Marco Prince
  • Purple Rain
  • 1999/ I Want to Take You Higher


Retour en haut ↑