Leon Ware

Un album posthume pour Leon Ware

Disparu en février 2017 à l’âge de 77 ans, Leon Ware avait eu le temps d’enregistrer un ultime album quelques mois avant son décès.

Attendu à la rentrée, Rainbow Deux a été achevé en août 2016 à Londres et comprend les participations de Kamasi Washington, Thundercat, Ronald Bruner Jr, Rob Bacon, Theo Crocker et Wayne Linsey. Cet album posthume co-produit en compagnie de Taylor Graves contient douze titres dans la veine soul du chanteur et partenaire d’écriture de (entre autres), Marvin Gaye, Michael Jackson et Minnie Ripperton. Six de ses compositions récentes remontent à 2013 et ont été publiées en 2014 dans le CD japonais Sigh, le reste ayant été enregistré lors des dernières séances d’enregistrement de Leon Ware.

sera disponible le 13 septembre exclusivement en double-vinyle via le label Be With Records (informations).

 


Thundercat Colbert Main

Vidéo : Thundercat “Them Changes” (Late Show with Stephen Colbert)

Le 31 octobre, le bassiste/chanteur virtuose Thundercat interprétait “Them Changes”, un des sommets de son album Drunk, sur le plateau du Late Show With Stephen Colbert.

Accompagné du groupe Stay Human, le house-band de l’émission satirique dirigé par Jon Batiste au clavinet, Thundercat délivre une leçon de groove sur une rythmique inspirée du “Footsteps in the dark” des Isley Brothers.

Visionnez ci-dessus “Them Changes” live au Late Show with Stephen Colbert. Thundercat en concert unique à Paris (Élysée-Montmartre) le 21 novembre.


thundercat-friend-zone-01-960x640

Vidéo : Thundercat “Show You The Way (feat. Michael McDonald & Kenny Loggins)”

Huit mois après la sortie de son dernier album Drunk, Thundercat a de la suite dans les idées.

Le  nouveau clip de “Show You The Way (feat. Michael McDonald & Kenny Loggins)” réalisé par Katarzyna Sawicka et Carlos Lopez Estrada, se veut être une suite spirituelle de l’aventure du samouraï présenté en 2015 via le clip de ‘Them Changes’, autre single marquant de la carrière de Thundercat. Comme le précisent les réalisateurs : “Lorsque Thundercat nous a envoyé le morceau, on a tout de suite pensé qu’il s’agissait d’une occasion unique de pouvoir continuer l’histoire entamée avec ‘Them Changes’. Le clip de ce dernier finissait sur une note plutôt sombre, on s’est alors dit que ‘Show You The Way’ pouvait, au contraire, apporter un contraste plus lumineux, en quelque sorte la bande-son d’une suite où le personnage principal est en quête d’une rédemption.”

Découvrez la nouvelle vidéo de “Show You The Way (feat. Michael McDonald & Kenny Loggins)” ci-dessus. Thundercat en concert le 21 novembre à Paris (Élysée-Montmartre)


thundercat-friend-zone-01-960x640

Thundercat de retour à Paris

Quelques semaines après son concert au Trabendo, Thundercat annonce son retour sur une scène parisienne cet automne.

L’auteur du remarqué Drunk et prodige de la basse six-cordes se produira à l’Élysée-Montmartre le mardi 21 novembre. Billets en vente sur tous les réseaux.

Thundercat def - 21 11 17


Thundercat Jools

Vidéo : Thundercat “Them Changes” (Later With Jools Holland 11/04/2017)

Quelques jours après son concert au Trabendo de Paris, Thundercat poursuit la promotion européenne de Drunk avec une apparition sur le plateau de Later With Jools Holland.

Invité de la première émission de la saison, le bassiste virtuose a interprété en live son single “Them Changes”, partiellement basé sur la rythmique du “Footsteps in the Dark” des Isley Brothers.

Cliquez ci-dessus pour visionner “Them Changes” live dans l’émission Later With Jools Holland.


Thundercat Trabendo

Live Report : Thundercat, Paris (Trabendo) 30/03/2017

C’est dans un Trabendo complet que Thundercat fait son entrée, coiffé de son habituel bonnet rouge, vêtu d’une marinière, le tout lui donnant l’air d’un improbable marin breton portant des sandales Birkenstock avec chaussettes apparentes. Pendant près de deux heures, flanqué des excellents Dennis Hamm (claviers) et Justin Brown (batterie), le félin va revisiter en mode jazz-fusion une setlist majoritairement composée d’extraits de son dernier album,  Drunk. Chaque morceau est ainsi fidèlement reproduit avant d’être étiré en jams aventureuses. Une démarche bienvenue qui permet à l’artiste de donner la pleine mesure de sa musique, dont la concision sur disque s’avère parfois frustrante.

Le batterie s’emploie ainsi à déconstruire le beat, donnant des sueurs froides au hipster venu hocher la tête en rythme, tandis que Steven Bruner tricote des filets de notes sur son imposante Ibanez six-cordes avec la vélocité tranquille d’un joueur de banjo. Le bassiste propulsé chanteur fait également preuve d’une grande maîtrise de son falsetto, d’une constance et d’une justesse parfaite tout au long du concert.

Le single « Friend Zone » ainsi qu’une version discoïde de « Oh Sheit It’s X » sont reprises en chœur par le public. Tout comme les extraits du « To Pimp A Butterfly » de Kendrick Lamar glissés en guise de clin d’oeil dans la setlist. Preuve que la participation de Thundercat à l’album du rappeur de Los Angeles lui aura permis d’élargir considérablement son audience. Et peut-être, dans une certaine mesure, de rendre hype un style de musique victime de sa réputation élitiste. Car, comme nous l’a rappelé tout au long de la soirée ce power trio, c’est avant tout de jazz dont il s’agit ici.

Adrien KRAS

Setlist

  • Tron Song
  • A Fan’s Mail (Tron Song Suite II)
  • Jethro
  • Where The Giants Roam/Field Of The Nephilim
  • Heartbreaks + Setbacks
  • Them Changes
  • I Am Crazy
  • Drunk
  • Bus In These Streets/ These Walls (Kendrick Lamar)
  • Friend Zone
  • Lone Wolf And Cub
  • MmmHmm (Flying Lotus)/Complexion (Kendrick Lamar)
  • Is It Love ?
  • Lava Lamp
  • Hard Times
  • Song For The Dead
  • Lotus And The Jondy
  • DUI
  • Oh Sheit It’s X

Rappels :

    • Captain Stupido
    • Uh Uh
    • The Turn Down


Ronald Bruner Jr

Ronald Bruner Jr. “Triumph”

Si Triumph débute par de furieux roulements de toms et crissements de cymbales, c’est que son auteur est l’un des batteurs les plus demandés de l’autre côté de l’Atlantique. Stanley Clarke, Prince, Chaka Khan, Stevie Wonder… Le résumé de Ronald Bruner Jr. est pour le moins impressionnant ! Membre du collectif jazz West Coast Get Down, c’est sous son propre nom qu’il nous présente aujourd’hui Triumph après huit années de gestation. Un premier album solo aux allures de tour de force, brassant une multitude de styles et d’influences.

RBJTriumphEn premier lieu, celle du mentor, George Duke, invité sur l’éruptif « Geome Deome » et dont les excursions brésiliennes ont certainement inspiré l’ensoleillé « Sensation ». L’héritage des géants du jazz fusion est également honoré, notamment sur le très Return To Forever « Chick’s Web », la frappe puissante et précise de Ronald Bruner Jr. n’étant d’ailleurs pas sans rappeler celle d’un certain Billy Cobham. «  Whenever » évoque quant à lui la rencontre improbable entre le groove des Neptunes et le funk cuivré de la Nouvelle-Orléans. C’est toutefois en famille, accompagné de son petit frère Thundercat, que Bruner frôle l’excellence. Sur le stupéfiant « Take The Time », le duo chante l’amour inconditionnel sur fond de rock progressif teinté de soul et dopé par une batterie survitaminée. Ronald Bruner Jr s’y révèle également un excellent chanteur au style R&B très marqué, tout comme sur le gospel du plus apaisé « Open The Gate ».

Paradoxalement, Triumph souffrirait presque du trop plein de talent de son auteur. Comme si Bruner s’efforçait de démontrer coute que coute toute l’étendue de ses capacités quitte à s’égarer dans l’anecdotique (le mainstream « Doesn’t Matter ») ou laisser l’auditeur dubitatif (le rap maladroit de « To You / For You »). Fort heureusement, le remuant « Sensation », idéalement placé en fin de parcours, rappelle enfin qu’exigence musicale et ouverture pop peuvent parfaitement faire bon ménage.

Adrien Kras

Ronal Bruner Jr. Triumph *** (World Galaxy/Alpha Pup). Disponible.



thundercat-drunk-album-show-you-the-way-michael-mcdonald-kenny-loggins-single

Thundercat “Drunk”

Révélé au grand public à la faveur de ses collaborations avec Kendrick Lamar ou Erykah Badu, Steve Bruner alias Thundercat mène depuis 2011 une carrière solo sous le patronage de son mentor Flying Lotus. Super Saiyan de la basse six cordes, le félin combine la virtuosité d’un Stanley Clarke et le falsetto éthéré d’un George Duke. Le tout augmenté d’un talent de composition qui lui permet, à l’instar d’un Donald Fagen, de donner l’illusion de l’évidence aux mélodies les plus savantes.

thundercat-drunk-album-show-you-the-way-michael-mcdonald-kenny-loggins-singleDans Drunk, son troisième album, le bassiste fait preuve d’un éclectisme foisonnant alternant grooves funky (« Them Changes »), sonorités electro (le tubesque  « Friend Zone ») et pur jazz-fusion (« Uh Uh »). Dans ses moments les plus introspectifs, Bruner s’emploie également à tisser des harmonies complexes soulignées par des arpèges jazzy parfois accompagnés d’un beat discret (« Jethro »). Ce qui ne l’empêche pas d’exprimer par ailleurs son esprit potache (le délirant « Stupido « ) ou sa passion pour la culture geek via des sonorités 16-bits (le trio « Blackkk », « Tokyo » et « Jameel’s Space Ride »).  L’ensemble évoque la douceur d’une brise californienne, surtout quand il est question de flirter avec la pop psychédélique d’un Brian Wilson (« Bus In These Streets ») ou d’inviter les vedettes du soft-rock Michael McDonald et Kenny Loggins le temps d’un détour par la case eighties (« Show You The Way »). Un plaisir d’écoute toutefois légèrement émoussé par la structure peu conventionnelle de l’ensemble (23 titres dont la durée moyenne ne dépasse pas les deux minutes 30).

Avec Drunk, Thundercat affirme sa position de figure incontournable sur la très créative scène de Los Angeles. Une place qu’il partage avec ses comparses du collectif West Coast Get Down et du label Brainfeeder au carrefour du hip-hop, du jazz et de l’électro.

Adrien Kras

Thundercat Drunk ****(Brainfeeder/Ninja Tune). Disponible le 24 février. En concert à Reims (La cartonnerie) le 29 mars et à Paris (Trabendo) le 30 mars.



thundercat-friend-zone-01-960x640

Audio : Thundercat “Friend Zone”

Drunk, le nouvel album de Thundercat prévu pour le 24 février, dévoile peu à peu son contenu éclectique. Après les vibes west-coast de “Show You The Way”, “Friend Zone” propose un intriguant mid-tempo electro-funk rythmé aux shakers.

Découvrez ci-dessus “Friend Zone”. Thundercat se produira à Reims (La Cartonnerie) le 29 mars et à Paris (Le Trabendo) le 30 mars.


Thundercat+Them+Changes+Pickathon

Audio : Thundercat “Show You The Way (feat. Michael McDonald & Kenny Loggins)”

Attendu pour le 24 février, Drunk, le nouvel album du bassiste éclectique Thundercat, est anticipé par un premier extrait délicieusement calif’ featuring les chaleureuses harmonies blue-eyed soul de Michael McDonald et Kenny Loggins.

“Show You The Way” anticipe un album de 23 titres distribué par le label Brainfeeder et comprenant également les participations de Kendrick Lamar, Pharrell Williams, Wiz Khalifa, Kamasi Washington et Flying Lotus. La suite bientôt dans ces pages…

Thundercat donnera un concert unique à Paris (Trabendo) le jeudi 30 mars. Retrouvez tous les concerts soul/funk dans notre agenda.


George+Clinton+Funkadelic

Vidéo : George Clinton & Parliament-Funkadelic live KCRW 23/08/16

Fin août, George Clinton & Parliament-Funkadelic étaient de passage dans les studios de la radio américaine KCRW pour un petit concert matinal.

Entouré de ses petites filles dans les chœurs, la légende du funk a revisité les classiques de son répertoire (“One Nation Under A Groove”, “Maggot Brain”, “Atomic Dog”) et interprété quelques nouveautés (“Meow Meow”, “Dirty Queen”) issues de son dernier opus First, Ya Gotta Shake The Gate. Clinton a également profité de ce passage radio pour annoncer la sortie d’un future album en collaboration avec Flying Lotus et le bassiste Thundercat qui fait une apparition sur “Flash Light”.

Une performance à revivre dans son intégralité dans la vidéo ci-dessus. Des clips du concert (“Flash Light”, “Atomic Dog” et ”Tear The Roof Off The Sucker”) sont également disponibles dans les vidéos ci-dessous.

Set List :

Alice In My Fantasies
One Nation Under A Groove
Flash Light
Maggot Brain
Dirty Queen
Tear The Roof Off The Sucker
Meow Meow
Atomic Dog
Ain’t That Funkin’Kinda Hard On You ?


Thundercat_BPlus_site

Audio : Thundercat “Bus in These Streets”

Quelques mois après la parution de son EP The Beyond…Where The Giants Roam, le bassiste/songwriter Thundercat publie “Bus in These Streets”, un nouveau titre psyché-soul réalisé en collaboration avec Louis Cole (claviers, batterie, programmations) et Steve Ellison, alias Flying Lotus (programmations, editing).

Découvrez “Bus in These Steets” ci-dessous.


Retour en haut ↑