Santana Isley

Audio : The Isley Brothers & Santana “Are You Ready”

Le 4 août, Power of Peace réunira The Isley Brothers et Santana dans le cadre d’un album commun.

Constitué de douze reprises et d’une composition originale de Cindy Blackman Santana (l’épouse du guitariste), la rencontre de Ronald et Ernie Isley et de la légende de Woodstock aligne des relectures de Stevie Wonder (“Higher Ground”), Curtis Mayfield (“Gypsy Woman”), Eddie Kendricks (“Body Talk”), Swamp Dogg (“Total Destruction to Your Mind”) et Marvin Gaye (“Mercy Mercy Me – The Ecology”).

Très inégal, l’ensemble contient cependant quelques titres réussis, à l’image du “Are You Ready” des Chambers Brothers disponible en écoute ci-dessus.

 


Legacy soul une

Gagnez l’intégrale CD/vinyle “The Legacy Of”

En partenariat avec Funk★U, Legacy Recordings France est heureux de vous offrir une intégrale CD/vinyle (11 triple CDs et 3 double-LPs) de la collection The Legacy Of . Celle-ci propose de découvrir ou redécouvrir les classiques intemporels et les perles rares et introuvables de la musique noire américaine puisées, entre autres, dans les catalogues Sony, CBS, Okeh, Philadelphia International Records, RCA et Epic.

Au programme, 350 titres (45 de plus que la version digitale) comprenant des versions extented, des remixes rares, du live, des version remasterisées et alternatives d’Herbie Hancock, Earth Wind & Fire, Sly & The Family Stone, Bobby Womack, The O’jays, Gladys Knight & The Pips, The Isley Brothers,  Miles Davis, Billie Holiday, The Jacksons, George Duke, TLC, Maxwell, Marvin Gaye et bien d’autres (tracklistings complets).

Pour remporter l’intégrale CD/Vinyle de la collection The Legacy Of, cliquez sur la photo ci-dessous !

Legacy Of concours


Legacy une

“The Legacy Of”, 350 classiques du groove en CD et vinyle

En partenariat avec Funk★U, Legacy Recordings France est heureux de présenter la collection The Legacy Of . Composée de onze volumes de 3CDs et de 3 double-vinyles, celle-ci propose de découvrir ou redécouvrir à partir du 23 septembre les classiques intemporels et les perles rares et introuvables de la musique noire américaine puisées, entre autres, dans les catalogues Sony, CBS, Okeh, Philadelphia International Records, RCA et Epic.

Disponible en version numérique depuis juillet 2015 sur iTunes et Apple Music, Legacy Of s’adresse aux amateurs de musiques noires et aux fans à la recherche des versions rares ou oubliées des titres cultes qui ont écrit l’histoire de la musique noire américaine. Chacun des 11 volumes se compose de 30 chansons, avec des versions présentées pour la première fois dans une collection thématique et des remixes inédits signés DJ Reverend P, Tom Moulton et Danny Krivit.

Au programme, 350 titres (45 de plus que la version digitale) comprenant des versions extented, des remixes rares, du live, des version remasterisées et alternatives d’Herbie Hancock, Earth Wind & Fire, Sly & The Family Stone, Bobby Womack, The O’jays, Gladys Knight & The Pips, The Isley Brothers,  Miles Davis, Billie Holiday, The Jacksons, George Duke, TLC, Maxwell, Marvin Gaye et bien d’autres.

Tracklistings

Funk

CD1  
1     The Jacksons      That’s What You Get (For Being Polite) (DJ Reverend P Edit)*#    0:08:57     Unreleased
2     Herbie Hancock     Stars in your eyes (Special Disco Remix)^    0:11:12
3     George Duke      Brazilian Love Affair     0:07:25
4     Luther Vandross      Never Too Much     0:05:36
5    The Isley Brothers    Hurry Up and Wait    0:03:51
6     Earth, Wind & Fire     I’ve Had Enough    0:04:34
7     The Jones Girls     Nights Over Egypt    0:04:43
8     Keni Burke     Risin’ To The Top    0:05:16
9     People’s Choice     Do It Any Way You Wanna (A Tom Moulton Mix)*^    0:07:00
10     Tom Browne     Funkin’ for Jamaica    0:04:41

 CD2  
1     Michael Wycoff     Looking Up To You (DJ Reverend P Edit)*#    0:06:14     Unreleased
2     Bernard Wright     Haboglabotribin’    0:04:21
3     Aretha Franklin     Get It Right (Remastered version)    0:06:22
4     Gladys Knight & The Pips     Love Is always On Your Mind (12″ Version) ^#    0:10:08
5     Raydio     More Than One Way To Love A Woman    0:05:44
6     The Jacksons     Rock with you (Live)    0:03:58
7     Carl Anderson     Buttercup    0:05:56
8     Rodney Franklin     The Groove    0:04:48
9     Teddy Pendergrass     I Can’t Leave your Love Alone     0:04:43
10    Ramsey Lewis feat. Earth, Wind and Fire     Sun Goddess     0:08:29

 CD3    
1     Marvin Gaye     Rockin’ After Midnight (DJ Reverend P Edit)*#    0:06:20     Unreleased
2    The Reddings     Remote Control     0:05:16
3    Wild Cherry    Play that funky music    0:04:59
4    The Jones Girls     You’re Gonna Make Me Love Somebody Else     0:04:30
5    Patti LaBelle    Joy to have your love    0:05:44
6    Brick    Dazz    0:05:37
7    Charles Earland      Coming To You Live     0:06:15
8    Harvey Mason      Till You Take my Love (Original 12″ Mix)^    0:03:30
9    Boz Scaggs     Lowdown    0:05:15
10   The Isley Brothers     So You Wanna Stay Down (DJ Reverend P Edit)*#    0:04:40     Unreleased

Vinyle

SIDE A  
1     The Jacksons      That’s What You Get for Being Polite (DJ Reverend P Edit)*#     8:57     Unreleased
2     Harvey Mason      Till You Take my Love (12″ Version)^     3:30
 

SIDE B  
1     Marvin Gaye     Rockin’ After Midnight (DJ Reverend P Edit)*#     6:20     Unreleased
2     Michael Wycoff     Looking Up To You (DJ Reverend P Edit)*#     6:14     Unreleased

 VINYLE 2  

SIDE A  
1     Gladys Knight & The Pips     Love Is always On Your Mind ^     9:10

SIDE B    
1     George Duke      Brazilian Love Affair      7:25
2     The Isley Brothers     So You Wanna Stay Down (DJ Reverend P Edit)*#     4:40     Unreleased

SOUL

 CD1     
1     The O’Jays     Back Stabbers (DJ Reverend P Edit)*#    0:10:27     Unreleased
2     Bobby Womack     How Could You Break My Heart    0:05:17
3     Dexter Wansel     The Sweetest Pain    0:05:42
4     Teddy Pendergrass     When Somebody Loves You Back    0:04:56
5     Billy Paul     Me and Mrs Jones (Live at Hammersmith Odeon, London, England 1973)    0:09:03
6     Norman Connors     The Creator Has a Master Plan    0:07:07
7     Tyrone Davis     In the Mood    0:04:06
8     Johnnie Taylor     Please Don’t Stop (That Song from Playing)    0:02:55
9     Bill Withers     Harlem    0:03:22
10   The Jacksons     Show You the Way to Go    0:05:26

 CD2      
1     MFSB    Use Ta Be My Guy (DJ Reverend P Edit) *#    0:06:27     Unreleased
2     Earth Wind and Fire      Fantasy (Shelter DJ Mix)    0:08:55
3     Shuggie Otis     Strawberry letter 23    0:03:57
4     Gladys Knight & The Pips     I Feel A Song In My Heart    0:03:20
5     Lou Rawls     You’ll Never Find Another Love Like Mine    0:04:29
6     Nina Simone     Funkier than a Mosquito Tweeter (Remastered)    0:05:21
7     The Delfonics     You Are Gone    0:02:33
8     The Main Ingredient     Rolling Down a Mountain Side    0:04:34
9     The Manhattans     Kiss and Say Goodbye    0:04:26
10    The O’Jays     Darlin’ Darlin’ Baby (Sweet, Tender, Love)    0:04:11

 CD3    
1     Harold Melvin and The Blue Notes     Wake Up Everybody     0:07:31
2     Billy Paul     Let ‘Em In (DJ Reverend P Edit)#*    0:07:54     Unreleased
3     Ronnie Dyson     I don’t wanna cry    0:03:00
4     Patti Labelle      I don’t go shopping    0:03:53
5     Major Lance     That’s what mama say    0:02:37
6     Norman Connors & Phyllis Hyman      Betcha by Golly, Wow     0:06:20
7     Erma Franklin     Piece of my heart    0:02:37
8     The Isley Brothers     Make me say it again (Part I & II)    0:07:43
9      Leon Haywood    It’s Got to Be Mellow    0:02:20
10    Sly and The Family Stone     If you want me to stay    0:03:00

Vinyle

 SIDE A  
1     The O’Jays     Back Stabbers (DJ Reverend P Edit)*#    0:10:27     Unreleased
 SIDE B 
1     Earth Wind and Fire      Fantasy (Shelter DJ Mix)    0:08:55
2     Bill Withers     Harlem    0:03:22

 VINYLE 2    

 SIDE A  
1     MFSB    Use Ta Be My Guy (DJ Reverend P Edit) *#    0:06:32     Unreleased
2     Billy Paul     Let ‘Em In    0:05:04
 SIDE B
1     Harold Melvin and The Blue Notes     Wake Up Everybody     0:07:31
2     Tyrone Davis     In The Mood    0:04:06

Disco

 CD1    
1     MFSB     Love Is the Message (Danny Krivit Edit)*#     7:17     Unreleased     Première sortie officielle 40 ans après sa création
2     Harold Melvin and the Blue Notes     Don’t Leave Me This Way (A Tom Moulton Mix)     11:02          Bande master de 1ère génération
    The Trammps     Love Epidemic (DJ Reverend P Edit) *#     7:19     Unreleased    
4     Jean Carn     Was That All It Was (78rpm Version)     6:30
5     Archie Bell & The Drells     Where Will You Go When the Party Is Over (Tom Moulton Mix)#     9:05          Bande master de 1ère génération
6     The Jacksons     Walk Right Now (12″ John Luongo Disco Mix)     7:36
7     Earth, Wind & Fire     Boogie Wonderland (12″ version)     8:18
8     New York Community Choir     Express Yourself (David Todd Remix)     11:45
9     George Duke     I Want You For Myself (Tom Moulton Mix)#*     10:19     Unreleased     Bande master de 1ère génération

 CD2    
1    Phyllis Hyman     You Know How to Love Me (Remastered)     7:33
2    Eddie Kendricks     Ain’t no smoke without fire (DJ Reverend P Edit) *#     10:32     Unreleased  
3    Harold Melvin and the Blue Notes     Bad Luck (Original Mike Maurro Extended Remix)     13:36
4    Melba Moore     Standing Right Here (Tom Moulton Mix)     8:59
5    Harvey Mason    Groovin’ You (12″ Version)     6:15
6    The Three Degrees     Dirty Ol’ Man (Tom Moulton’s 12″ Extended Mix)^     8:17          Bande master de 1ère génération
7    Teddy Pendergrass     Do Me      4:39
8    Norman Connors     Once I’ve Been There (Remastered version)     5:49
9    Esther Phillips     What a Diff’rence a Day Makes     4:29
10   Jackie Moore     This time baby (Tom Moulton Mix)#*     8:09     Unreleased    

 CD3  
1     The O’Jays     I Love Music (A Tom Moulton Mix)     9:45          Bande master de 1ère génération
2     The Emotions     I Don’t Wanna Lose Your Love (DJ Reverend P Edit)*#     6:24     Unreleased    
3     Melba Moore     You Stepped Into My Life (John Luongo Remix)     7:50
4     Teddy Pendergrass     Only You (12″ version)#     7:58
5     Idris Muhammad     Could Heaven Ever Be Like this (DJ Reverend P short edit)#     5:52     Unreleased    
6     Lou Rawls     See You When I Git There (Tom Moulton Mix)#     9:36          Bande master de 1ère génération
7     Linda Hopkins      It’s In Your Blood (Special Disco version)^     5:58
8     Patti Labelle     Music Is my Way Of Life (John Luongo Remix)     8:12
9     Gladys Knight & The Pips     Taste Of Bitter Love     4:38
10   Herbie Hancock     Saturday Night     7:12

Bonus Track      
11     Teddy Pendergrass     You Can’t Hide From Yourself (Mike Maurro Remix)#     6:19     Unreleased  

VINYLE 1

 SIDE A  
 1     MFSB     Love Is The Message (Danny Krivit Edit)*#     7:17     Unreleased
 SIDE B    
 1     The Emotions     I Don’t Want To Lose Your Love (DJ Reverend P Edit)*#     6:24     Unreleased
 2     Teddy Pendergrass     You Can’t Hide From Yourself (Mike Maurro Remix)#     6:19     Unreleased

 VINYLE 2

 SIDE A      
 1     Harold Melvin and the Blue Notes     Don’t Leave Me This Way (A Tom Moulton Mix)     11:02          1st generation masters
 SIDE B  
 1     The Trammps     Love Epidemic (DJ Reverend P Edit) *#     7:19     Unreleased

electronic funk

CD1

1     Breakwater     Release the beast      5:00
2     Mico Wave     Star search (12″ Shep Pettibone Mix)*^     6:46
3     The O’jays      Put our heads together (Single version)*^     7:00
4     Mtume      Juicy Fruit (Fruity Instrumental mix)     7:04
5     Herbie Hancock feat. Leroy ‘Sugarfoot’ Bonner     Beat Wise      5:52
6     Earth, Wind & Fire      Thinking of you (European Edit)#^     6:25
7     Oattes Van Schaik / The Limit     Miracles     5:21
8     Gladys Knight & The Pips      Save the Overtime (For Me) (12″ mix)     6:38
9     The Jones Girls     Keep it comin’     4:50
10    Glenn Jones      Show Me#     5:24

Bonus Track
11     George Duke      Reach for it#     4:54

CD2
1     New Horizons      Searching for That Lady     3:06
2     Pauli Carman      Dial My Number (Extended Dance version)*     5:35
3     Evelyn ‘Champagne’ King      Heartbreaker     5:00
4     Jeff Lorber       Step By Step (Extended Remix)     5:10
5     Juicy     Sugar Free (Deo / Super Dance Mix)     6:50
6     George Clinton & P-Funk All Stars      Pumpin’ It Up     6:58
7     Plush     Coast to coast     3:15
8     Surface      Happy (extended version)     5:09
9     Bobby Glover      Your Spell     5:08
10    Michael Henderson     You Wouldn’t Have To Work At All     4:58

Bonus Track
11     Roy Ayers     Programmed for love (12′ extended version)#^     5:58

CD3
1     Delegation     It’s Your Turn (extended version)     7:06
2     Kashif     Stone Love (Remastered)     5:25
3     Glenn Jones     Meet Me Halfway There     5:35
4     Nona Hendryx      B-Boys (12″ version)     6:35
5     The Isley Brothers     Are you with me     4:48
6     Stanley Clarke      Heaven Sent You (12″ mix)     5:57
7     Mico Wave     Sleeping Single#     3:50
8    Johnny Kemp    Cover Girl (12″ vocal mix)     6:28
9    Chocolate Milk     Who’s Getting It Now (12″ version)     6:39
10   Oattes Van Schaik / The Limit     Crimes Of Passion     5:35

Bonus Tracks
11     Haywoode    Single Handed (Extended Version)#     6:28
12     Webster Lewis     Go for it#     5:54

nusoul

 CD1
1     Jacksoul     Still believe in love     3:34
2     John Legend     She Don’t Have to Know     4:52
3     Sade     By your side     4:34
4     Alicia Keys     I Won’t (Crazy World) (Bonus track on album)     3:44
5     Kenny Lattimore      Just What it Takes (Human Rhythm Remix)^     5:59
6    Dionne Farris    Hopeless     3:53
7     Davina feat. Raekwon     So good     4:22
8     Amel Larrieux     Get Up      4:05
9     LSK     Life Without You     2:55
10   Syleena Johnson     I Am Your Woman (Summertime Remix Radio Edit)^     4:30

CD2
1    Kwesi     Heavenly Daughter (Soul Inside Mix)^     4:10
2    Lyfe Jennings     Stick Up Kid      3:59
3    Raheem Devaughn    Is It Possible     4:17
4    Glenn Lewis     Don’t you forget it     4:12
5    Trina Broussard      Inside My Love      4:15
6    Maxwell     Matrimony: Maybe You     4:37
7    Joy Denalane    Loverman (live)     3:55
8    Anthony Hamilton     Charlene     4:06
9    Aretha Franklin feat. Lauryn Hill     A Rose Is Still A Rose      4:27
10   Tatyana Ali     He loves me     4:45

CD3
1     7 Sons Of Soul     Need You     4:28
2     Raheem Devaughn     Guess Who Loves You More     5:15
3     Heather Headley     Nature Of A Man     3:24
4     Angie Stone     Wish I Didn’t Miss You     4:33
5     Kenny Lattimore     I love you more than you’ll ever know     6:30
6     Davina     I can’t help it     4:28
7     Jon B. feat. Nas     Finer things     5:06
8     Lyfe Jennings     She Got Kids     4:06
9     Frankie     If I had you#     4:29
10    Omar feat. Angie Stone     Be Thankful (Soul Inside Mix)^     4:56

Bonus Tracks
11     Sweetback feat. Amel Larrieux     You will rise#     6:28
12     Raphael Saadiq     Oh Girl#     3:35

jazz

 CD1
1     Louis Armstrong         I’ll Be Glad When You’re Dead, You Rascal You     0:03:12
2     Cab Calloway      Minnie the Moocher      0:03:33
3     Duke Ellington      The Mooche (1999 Remastered)    0:03:32
4     Fats Waller     Handful of Keys (Remastered)    0:02:43
5     Lena Horne      Stormy Weather      0:03:21
6     Ella Fitzgerald    Indian Summer (Live)    0:05:07
7     Benny Goodman     King Porter Stomp       0:03:05
8     Aretha Franklin     Bill Bailey, Won’t You Please Come Home? (Alternate Version)    0:02:13
9     Lionel Hampton      Shufflin’ at the Hollywood        0:03:03
10   Coleman Hawkins      Body and Soul     0:03:00

CD2
1    Miles Davis      Blue in green    0:05:26
2    Dizzy Gillespie       Night In Tunisia – Interlude    0:03:03
3    George Benson    Body Talk (Alternate Take)    0:09:20
4    Count Basie     Bill’s Mill (1992 Remastered)    0:02:38
5    Chet Baker      I’m Thru With Love     0:02:37
6    Lou Levy      Baubles, Bangles & Beads    0:04:14
7    Billie Holiday    I’m a Fool to Want You    0:03:24
8    Tony Bennett     Let There Be Love        0:02:03
9    Ray Bryant      Little Susie     0:04:40
10  Charles Mingus      Self-Portrait In Three Colors     0:03:08

CD3
1     Dave Brubeck      Three to Get Ready        0:05:24
2     Helen Merrill      Night and Day (Live)    0:03:05
3     Gerry Mulligan      Capricious        0:05:45
4     Miles Davis      Once Upon a Summertime     0:03:24
5     Martial Solal      I Got Rhythm (Take 1)    0:02:45
6     Previn – Brown – Ellis – Manne      I Know You Oh So Well    0:02:55
7     Sonny Rollins      Don’t Stop the Carnival (Remastered – 2000)    0:06:12
8     Bob Brookmeyer      Jive Hoot    0:04:40
9     Charlie Parker      Laura        0:03:31
10   Paolo Fresu      Que reste t’il de nos amours        0:04:30

Bonus Track
11     Herbie Hancock     Butterfly#    0:11:17

rnbparty

 CD1
1     Next feat. Naughty By Nature & Castro     Butta Love (You Got The Love remix)^     4:25
2     Jon B.     Don’t talk     4:45
3     Tatyana Ali feat. Lord Tariq & Peter Gunz     Daydreamin’ (Part II) (Extended Version)^     5:25
4     Jagged Edge feat. Run of Run-DMC     Let’s get married (Remarqable remix)     4:09
5     Justin Timberlake feat. Clipse     Like I love you     4:43
6     Koffee Brown     After party     3:35
7     Kenny Lattimore     Never Too Busy (All Star Head Up Mix)^     4:59
8     Groove theory feat. Brand Nubian     Tell me (6 Karat Hip Hop Mix)     4:00
9     Joy Enriquez     Tell me how you feel (Radio Mix)     4:06
10   Ruff Endz feat. Ghostface Killah and Raekwon     No more (Cuban Linx 2000 remix)      4:10

Bonus Track
11     Amerie     Talkin’ to Me (Mark Ronson Sunshine Remix)#^     3:49
CD2
1     DeDe Lopez     Come on out     3:49
2     R. Kelly     Only the loot can make me happy     4:56
3     Donell Jones feat. Left Eye     U know what’s up     4:03
4     TLC      Unpretty (Don’t Look Any Further Remix w/ Rap)     4:26
5     Allure featuring Nas     Head over heels      4:12
6     Tina Moore      Nobody Better (Blacksmith R’n'B Rub)^     6:27
7     Nivea     Still in love      3:43
8     Jon B. & Coko & Jay-Z     Keep it real     4:41
9     Aretha Franklin     Here We Go Again      3:30
10   Whitney Houston     Love that man      3:28

Bonus Track
11     Koffee Brown     Quickie#     3:54

CD3
1     Usher      U don’t have to call#     4:29
2     Best man     I see you     3:42
3     Monica     ALL EYEZ ON ME (Radio Edit & Album Version [Urban Mix])     3:58
4     Kenny Lattimore     Weekend (Radio mix)     4:39
5     R. Kelly     Thank God it’s Friday     3:54
6     Next     Too close (Phatboy club mix)^     4:12
7     Donell Jones     Put me down      4:21
8     Amerie     1 thing     4:02
9     Men Of Vizion feat. Tasha Scott     Joyride      4:30
10    SWV     You’re the One      3:49

Bonus Tracks
11     Yvette Michele     I’m Not Feeling You#     3:25
12     Chris Brown     Yo (Excuse Me Miss) (Johnny Douglas Remix)#^     3:41

rnbslowjamz

 CD1
1     Luther Vandross     Take you out      3:25
2     Joe     Don’t Wanna Be A Player (Joe/Big Baby Remix)^     5:10
3     H-Town feat. Roger Troutman      They like it slow     4:38
4     Ginuwine     Pony (Extended Mix)     5:20
5     Next      Imagine that     4:22
6     Roachford     Naked without you (Full crew mix)^     4:50
7     Sade     Somebody Already Broke My Heart     5:01
8     Allure     When the Shades Go Down     4:56
9     Destiny’s child      No, No, No (Part 1)     4:07
10   Jon B. feat. 2Pac     Are U still down?     4:26

Bonus Tracks
11     Frankie     My Heart#     4:04
12     Whitney Houston     It’s Not Right, But It’s Okay (Rodney Jerkins Smooth Mix)#^     4:25

CD2
1     Usher     Can You Get Wit It (Devante’s Gangsta Lean Extended Edit)^     5:49
2     Brownstone     5 Miles To Empty (Cutfather & Joe Remix Up)^     4:19
3     TQ      Westside     5:02
4     Donell Jones     In The Hood (Remix version with rap)     5:01
5     Des’ree     You Gotta Be     4:06
6     Men Of Vizion     Show you the way to go     5:29
7     Groove theory     Keep Tryin’ (The Wet  Mix)^     7:00
8     Maxwell     Til The Cops Come Knockin’ (MTV Unplugged)     3:07
9     Babyface     Reason For Breathing     5:43
10   Jagged Edge     Ready and willing      4:58

Bonus Tracks
11     Chris Brown     Young Love#     3:38
12     Charlie Wilson     Here I am (Bonus track on album)     3:16

CD3
1     Kenny Lattimore      Days like this     5:17
2     R. Kelly     I Wish (Remix – To The Homies That We Lost Uncensored Version)     5:15
3     Boyz II Men     The color of love     4:53
4     Toni Braxton     Come on over here     3:36
5     Link     I really wanna sex your body     4:54
6     Ruff Endz     I Apologize     4:20
7     Tatyana Ali     Kiss the sky     5:02
8     Donell Jones     Shorty (Got Her Eyes On Me)#     3:12
9     Tyrese     Sweet lady     4:52
10   Ginuwine     Holler (Full crew smoove mix)^     4:20

Bonus Tracks
11     Jon B.     They Don’t Know#     4:33
12     Alicia Keys     Goodbye#     4:17

Eastcoast

 CD1
1     KRS One     Black cop     2:59
2     Cappadonna      Everything Is Everything     3:49
3     Nas     The world is yours (Tip mix)     4:29
4     Common     High Expectations     4:15
5     A tribe called quest    Bonita Applebum     3:36
6     Prodigy of Mobb Deep     Genesis#     4:39
7     Wu Tang Clan      M.E.T.H.O.D. M.A.N. (Home Grown Version)^     5:08
8     Big L     Street Struck     4:09
9     Da Brat     Give it 2 you (Easy Mo Bee Remix)^     3:43
10   Harlem World featuring Rashad      Not The Kids      4:14

CD2
1     Big Pun     I’m not a player     3:41
2     DJ Jazzy Jeff & The Fresh Prince     Summertime ’98 (Soul Power Radio Mix)      4:50
3     Camp Lo     Luchini AKA This Is It     3:53
4     Cella Dwellas    Land Of The Lost#     4:39
5     Fugees      Nappy Heads (remix)     5:21
6     Dead Prez     Mind sex     4:50
7     Wu Tang Clan     It’s Yourz#     4:15
8     Run DMC     Down With The King     5:02
9     Boogie Down Productions     You must learn (Live From Caucus Mountain Remix)     5:30
10   Fu-Schnickens feat. Phife Dawg     La Schmoove     4:58

CD3
1     Clipse     When the last time     4:13
2     M.O.P.     Ante Up (Robin Hoodz Theory)     3:52
3     Mobb Deep feat. Crystal Johnson     Survival Of The Fittest (Remix Extended Version)     5:19
4     Raekwon  featuring Ghostface Killah, Method Man & Cappadonna    Ice cream     4:16
5     Pete Rock     #1 Soul Brother#     4:43
6     Q Tip     Let’s ride     4:07
7     Inspectah Deck      Trouble Man     5:06
8    Akinyele Featuring Sadat X    Loud Hangover#     4:05
9     Nas     It ain’t hard to tell     3:22
10   Big L  feat. Kid Capri     Put It On     3:36

Bonus Tracks
11     Lord Tariq & Peter Gunz     Deja Vu (Uptown Baby)     4:43
12     Kurious     I’m Kurious#     3:55

west coast

 CD1
1     2nd II None     Back up off the wall      6:06
2     MC Eiht feat. Daz Dillinger     Hit the floor (Daz remix)^     4:44     Sortie uniquement en disque promo
3    Above The Law    Black Superman     4:26
4     Cypress Hill     I wanna get high     2:54
5     E-40 feat. Nate Dogg     Nah, nah…     3:41
6     Too Short     Just another day     7:21
7     Smooth     Way back when     4:37
8     Tash     Bermuda triangle     4:11
9     Spice 1     Bustas can’t see me     4:25
10    Xzibit     Criminal set      3:16

Bonus Track
11     Compton’s Most Wanted     Growin’ Up In the Hood (Big O.G. Hood Funky Beat Remix)#^     5:32

CD2
1     DJ Quik     You’z a ganxta     4:22
2     Tha Alkaholiks      Aww sh*t!     3:53
3     The Comrads    Get At Me (Call Me)     4:18
4     Ka’Nut      G Slide     3:56
5     Mac Mall      Ghetto Stardom      4:46
6     Sylk E Fine     Romeo and Juliet     4:29
7     Spice 1      Strap on the Side (Street Remix)#^     4:58
8     Quo feat. Brownstone     Quo Funk     4:06
9     Compton’s Most Wanted     Hood Took Me Under     3:39
10   Funkdoobiest     Lost in thought     3:39

Bonus Track
11     Souls Of Mischief     Times Ain’t Fair#     4:25

CD3
1     E-40     L.I.Q.#     4:56
2     Too Short feat. Roger Troutman Jr.     Get that Cheese     3:32
3     2nd II None     Don’t U Hide It     5:18
4     MC Eiht feat. CMW     All for the money     4:06
5     Above The Law feat. Kokane     Kalifornia     4:35
6     DJ Quik     Summer breeze     4:34
7     Smooth    Jeeps ‘N’ Benzos     3:37
8     Tha Alkaholiks      Daaam!     4:43
9     Cypress Hill     Hits from the Bong#     2:41
10   The Comrads    Homeboyz     3:14

Bonus Track
11     Xzibit feat. Snoop Dogg    ”X”#     4:16

newjack

 CD1
1     Michael Jackson     Remember The Time (12 main mix)^#     4:47     Exclu France. Version produite par Teddy Riley compilée pour la première fois
2     Brownstone     If you love me (Characters Funk Remix Extended version)^     5:45
3     Keisha Jackson     My happiness      3:56
4     R. Kelly & Public Announcement     Definition Of A Hotti (Extended Club Remix)^     6:00
5     Aaliyah     Back & Forth (Ms. Mello Remix)^     5:58
6     Jazzy Jeff & Fresh Prince     I’m looking for the one (to be with me) (12″ Mix)^     5:25
7     Blackgirl     90′s girl (Encore Alt. Remix Radio Edit)^     4:02
8     Trey Lorenz     Photograph of Mary (Rooney & Morales Remix)^     3:42
9     TLC     Get it up (12” remix)^     6:36
10   Toni Braxton     I Belong To You (Rollerskate radio mix)^     4:21

Bonus Track
11     Ghost Town DJ’s      My Boo (Hitmans Club Mix)#     5:46

CD2
1     Whitney Houston      Step by step (Teddy Riley remix)     5:00
2     Prince Markie Dee & The Soul Convention    Typical Reasons (Swing My Way)#     4:57
3     The Jacksons     She     5:01
4     C&C Music Factory      Do you wanna get funky/Got to be real (Robi-Rob’s Hip Hop Junkies Mix)^     4:56
5     Hi-Five     She’s playing hard to get (Hula & Fingers Extended Mix)     4:46
6     DeDe Lopez     It’s all good     3:45
7     Quo feat. Aaron Hall     Blowin’ up (Teddy Riley Mix Extended Version)     4:30
8     SWV     I’m so into you (Radio remix with rap)^     4:12
9     Menageri     18 and over     5:04
10   Joe Public     Live and Learn#     4:20

Bonus Tracks
11     TLC     Creep (Super smooth mix)#^     4:42
12     Xscape     Just Kickin’ It#     3:24

CD3
1    The Jacksons    Nothin (That Compares 2 U)#     5:23
2    Hi-Five     I Like the Way (The Kissing Game) (Full Length Version)     5:52
3    Kiara     Strawberry Letter 23*#     4:02
4    Prince Markie Dee & The Soul Convention     Something Special (Summer of 93 remix)^     5:44
5     Tashan     Love Is Forever (Joe “The Butcher” Mix)^     4:07
6     DeDe Lopez     Party     4:15
7     R. Kelly & Public Announcement      She’s Got That Vibe (Up All Night, No Sleep Till Bedtime Mix Sad Excuse)^     6:11
8     Johnny Kemp     Just Got Paid (12″ Version)     5:26
9     Aaliyah     The thing I Like (Bonus track on album)     3:21
10   La Rue     A Night to Remember     4:12

Bonus Tracks
11    Eric Gable     Process of Elimination#     4:56
12    Monica    Now I’m Gone#     4:39


Isley+Brothers+Groove+With+You

The Isley Brothers : “Groove With You…Live!” réédité en cd

Publié une première fois dans l’imposant coffret The Complete RCA Victor and T-Neck Album Masters, puis en double vinyle collector pour le Black Friday 2015, Groove with You… Live!, le superbe concert des Isley Brothers enregistré dans les studios de Bearsville à Woodstock en 1980, est désormais disponible en cd simple sur le label Real Gone Music.

Rejeté par leur maison de disques CBS qui préférait sortir un nouvel album à l’époque, Groove With You… Live! voit les Isley Brothers livrer des versions électrisantes de “Summer Breeze”, “Livin’in the Life/Go For Your Guns” et revisiter leurs classiques “That Lady”, “Take Me to the Next Phase” ou encore “Fight The Power”.

Cette nouvelle édition a été remastérisée par Mark Wilder et Chris Le Monde et comprend de nouvelles notes de pochette signées Joe Marchese avec des citations d’Ernie Isley et Chris Jasper.

Découvrez “Livin’in the Life/Go For Your Guns” et “Here We Go Again” extraits de Groove With You…Live! dans les vidéos ci-dessous.

The+Isley+Brothers+GrooveWithYouLive+DoubleCD

Tracklisting :

Introduction
That Lady
Here We Go Again
Don’t Say Goodnight (It’s Time for Love)
Medley: Hello It’s Me/Footsteps in the Dark/For the Love of You
Take Me to the Next Phase
Fight the Power
Groove with You
Summer Breeze
Say You Will
Voyage to Atlantis
It’s a Disco Night (Rock Don’t Stop)
Band Introduction
Livin’in the Life/Go for Your Guns
Outro


Legacy of funk

“The Legacy Of”, 345 classiques groove en CD et vinyle

En partenariat avec Funk★U, Legacy Recordings France est heureux de présenter la collection The Legacy Of . Composée de onze volumes de 3CDs et de 3 double-vinyles, celle-ci propose de découvrir ou redécouvrir à partir du 23 septembre les classiques intemporels et les perles rares et introuvables de la musique noire américaine puisées, entre autres, dans les catalogues Sony, CBS, Okeh, Philadelphia International Records, RCA et Epic.

Disponible en version numérique depuis juillet 2015 sur iTunes et Apple Music, Legacy Of s’adresse aux amateurs de musiques noires et aux fans à la recherche des versions rares ou oubliées des titres cultes qui ont écrit l’histoire de la musique noire américaine. Chacun des 11 volumes se compose de 30 chansons, avec des versions présentées pour la première fois dans une collection thématique et des remixes inédits signés DJ Reverend P, Tom Moulton et Danny Krivit.

Au programme, des versions extented, des remixes rares, du live, des version remasterisées et alternatives d’Herbie Hancock, Earth Wind & Fire, Sly & The Family Stone, Bobby Womack, The O’jays, Gladys Knight & The Pips, The Isley Brothers,  Miles Davis, Billie Holiday, The Jacksons, George Duke, TLC, Maxwell, Marvin Gaye et bien d’autres.

Programme complet révélé ici-même dans les prochaines semaines…

Legacy LP


Sinclair ouverture 2

Interview : Sinclair côté funk

Après plusieurs années de silence musical (et de télé-crochets), Sinclair s’apprête à retrouver les routes de France en même temps que ses fondamentaux. Un retour aux sources de la musique de ses idoles (Prince, Stevie Wonder, The Isley Brothers…) en vue d’une renaissance artistique. Entretien avec un enfant du funk.

 ★★★★★★★★★

Funk★U : D’où vous vient cette passion pour le funk et la soul music ?

Sinclair : La musique, c’est vibratoire. Depuis que je suis tout petit, je gigote sur de la musique ronde, et le funk c’est une musique que j’imagine sous forme de cercles. Le rock, je vois ça un peu plus pointu et l’électro, je vois ça un peu plus carré. Une étude scientifique a été faite par un japonais : un type diffusait de la musique sur des bocaux en verre dans lesquels il y avait de l’eau, et il congelait l’eau immédiatement pour voir sous quelle forme les cristaux se figeaient. En fonction des musiques, les cristaux sont complètement différents. J’aime la rondeur. Je suis très synesthésique avec la musique !

Quand et dans quelles circonstances avez-vous découvert le funk ?

Le premier album que j’ai mis par volonté sur la platine de mon père (l’ingénieur du son-producteur Dominique Blanc-Francard, NDR.) à l’âge de cinq ans, c’était That’s The Way Of The World d’Earth Wind and Fire. « Shining Star » me rendait dingue, je me roulais par terre dans l’appart, j’adorais ce morceau. À partir de ce moment-là, j’ai compris qu’il y avait un truc de spécial qui se passait avec ces musiques-là. Cet album est arrivé à la maison presque en même temps que Songs in the Key Of Life de Stevie Wonder. J’étais gamin, je m’embrouillais entre les deux vinyles (rires). Du coup, je me trompais souvent dans les faces et je ne trouvais jamais le morceau que je cherchais. Donc, j’écoutais forcément tout l’album. Mon vrai choc amoureux en musique, c’est Stevie et j’ai d’ailleurs demandé à avoir un harmonica, ce qui m’a plongé dans le désespoir le plus intense, car c’était si dur…

princeandtherevolution-paradeQuels artistes trouverait-on dans votre panthéon funk ?

Prince, Stevie Wonder, toute la clique de George Clinton, les Isley Brothers, Hendrix, même si ce n’est pas funk, Michael Jackson même si ce n’est pas forcément funk, mais en même temps il n’y a pas plus funky que lui. Moi ce que j’aime, c’est le crossover. Enfin bon, Prince number one, après, en-dessous, ce ne sont que des number two (rires) !

Quels sont vos albums cultes ?

Parade, That’s The Way of The World, Songs in the Key Of Life… C’est marrant, dès que j’arrive en-dessous, je ne trouve pas, c’est une pyramide sans socle (rires). C’est flippant, j’en ai 1 500 et je bloque… Je rajouterais quand même Sign’ O’ the Times, Mad Man Across the Water d’Elton John et on va arrêter là sinon ça prendrait des heures…

Vous avez enregistré « Work to Do » des Isley Brothers en français sur un CD promo paru en 1988. La langue française est-elle une barrière pour le funk. Juan Rozoff parle du “spectre de la variété qui plane” dès qu’on chante du funk en français.

Pas du tout. À l’époque où Nina Hagen est apparue, tout le monde pensait que l’allemand ne sonnait pas. Moi, elle me donne envie de lui sauter dessus, enfin c’est peut être mon côté sado-maso (rires). Non, je ne crois pas. Juan Rozoff a d’ailleurs prouvé à une époque que le français était chantable dans le funk. Je pense que le français Sinclair(Mathieu Blanc-Francard)est une langue que l’on doit dompter, le spectre n’est pas la variété, c’est surtout la ringardise. Pardon, mais Prince est parfois à la limite du ringard, et c’est ça le truc du génie. Le génie, c’est d’utiliser des trucs invraisemblables et d’en faire un truc hors-norme. La langue française est magnifique à utiliser avec beaucoup d’ingéniosité pour en faire de la musique. Pour moi, Claude Nougaro est un génie, tout comme Michel Berger qui, pour moi, est le premier funkateer de France. Il a été directement classé comme artiste variété, mais de la variété de très haut niveau.

Les gens sont tout à fait ouverts à toute musique qui leur fait de l’effet. Regardez Mark Ronson et Bruno Mars qui signent un des plus gros hit de l’année : c’est du funk, certes légèrement actualisé par endroits, mais ça reste du Minneapolis Sound. En France, il n’y a pas réellement de référent funk. Pour les Français, c’est presque l’équivalent du disco. La musique que j’ai faite est une musique qui existait déjà, je n’ai rien inventé, j’ai juste mélangé. Certaines choses que j’ai mélangées sont devenu « ma » musique à certains endroits, entre funk et variété, mais dans le fond, je ne suis qu’un porteur de flambeau. Depuis la fin des années 1960, on est tous des porteurs de flambeau.

On vous a aussi beaucoup comparé à Jamiroquai à une certaine époque.

J’étais très vexé par cette comparaison, j’étais jeune et con et c’était impossible qu’on me compare (rires) ! En fait, la vrai souffrance, c’est qu’à chaque fois que je touchais quelque chose de nouveau artistiquement parlant, Jamiroquai sortait son disque trois mois avant moi, et je me disais « ah, l’enfoiré ! » (rires). Mes albums étaient beaucoup moins bons que les siens sous de nombreux aspects. Je l’ai rencontré une fois, au début des années 2000, c’était une période ou il n’était visiblement pas au top dans sa vie…

Quelle est votre perception du schéma « industrie du disque / radios » d’aujourd’hui ?

À l’époque, les gens venaient à mes concerts, mais je ne vendais pas de disques. J’étais dans un schéma commercial un peu nébuleux. J’aime le crossover et durant cette période, au moindre petit signe de baisse de ventes, ou dès qu’une radio ne rentrait pas le single, tout s’arrêtait, un peu comme aujourd’hui en fait… Je pense que la puissance des radios est le fléau d’une industrie musicale qui, en même temps, est tellement submergée de demande. Tout le monde est musicien et chante, c’est le bordel. On ne peut pas lutter, on a perdu la guerre en France face à la musique américaine, on n’a pas les moyens de faire ce que font les anglo-saxons. C’est un business, les radios ne vendent pas de la musique, ils vendent de la publicité. Avec Internet, ça change légèrement, mais je ne crois pas aux choses qui nous sont imposées par la force. Les gens qui écoutent les grosses radios sont des gens qui écoutent de la musique pour ne pas s’endormir et qui ne savent pas que la musique est quelque chose qui peut se chercher. Ce sont des gens qui se mettent la gueule ouverte sous un robinet et qui consomment ce qu’on leur file, basta cosi.

Vous partez sur les routes de France présenter au public un live 100 % funky avec des reprises, vos hits et des nouveaux morceaux. Quel est le but de cette nouvelle tournée ? Avez-vous quelque chose à prouver ? 

J’ai passé sept ans à ne pas faire de concerts, pour faire une introspection et aussi pour revivre, et avoir à nouveau des choses à raconter. J’ai laissé la scène de côté beaucoup trop longtemps. J’ai failli y retourner à l’époque de l’album Warner (Sinclair, 2011 NDR.) qui n’a pas marché, car derrière il n’y avait aucune envie sincère, je ne croyais en aucune des paroles de ce disque. On m’a proposé ensuite une tournée des Zéniths et j’ai dit oui, mais ce n’étaient que des mauvais choix, du bidon, du faux. Au final c’est un mal pour un bien, même si cet album aurait du rester dans les tiroirs. C’est un peu comme si j’avais traversé une longue période d’alcoolisme ou de dépendance à la drogue et qu’en plein milieu, je me suis dit « c’est bon, tout va bien », alors que j’étais au plus mal. Après cet album, je suis retombé très vite dans un gouffre et j’ai quitté ce costume qui ne m’allait plus du tout. Aujourd’hui, je pars dans l’idée de reconnecter avec l’essence même de mon métier, de ma passion : la scène, la musique.

J’ai aussi décidé de partir sur les routes sans avoir rien à vendre. Je n’ai pas d’album en prévision, bien que de nombreux morceaux soient bien au chaud dans mon studio. Faire un album, ça ne vaut le coup que si les gens te le demandent, on va essayer de raviver cette demande. Je fais des concerts comme des évènements champignon un peu partout, avec un nouveau groupe où on trouve notamment ma sœur à la basse. Il y a deux semaines on était à Arles, au Cargo. C’était génial, une super énergie. Ce soir, nous sommes au Divan Du Monde à Paris, c’est complet, comme à Arles. Ça va être fou ! Je rejoue mes anciens titres, du premier et du deuxième album que je n’ai pas fait depuis super longtemps, c’est un kiff total. Je suis en phase avec ces chansons et ce que je raconte, je l’ai retrouvé. La version 2015 de « La Bonne attitude » est top, vous verrez ! Je fais quelques reprises aussi, tout en y allant mollo : Sly Stone, Diana Ross… Une manière en soi de faire un truc un peu didactique et marrant, expliquer aux gens que la musique est un passage de flambeau, quelque chose qui n’appartient à personne : on est tous des passeurs, tous des voleurs !

Propos recueillis par Jim Zelechowski et Joachim Bertrand. Photos : Sabrina Mariez

Sinclair en concert à Paris (Divan du monde) le mardi 1er décembre. Tournée française en 2016.

Sinclair(Mathieu Blanc-Francard)

 

 


Isley live 2

The Isley Brothers “Groove With You… Live” en vinyle collector pour le Black Friday

Le 27 novembre, le Black Friday, équivalent US du Disquaire Day, verra la sortie de nombreux vinyles exclusifs disponibles en tirage limité. Parmi ces nouveautés (dont des volumes consacrés à Otis Redding et Stax Records dont nous vous reparlerons prochainement), Groove With You… Live un album en public inédit des Isley Brothers, sera disponible en double-vinyle 180-grammes bleu et doré.

Isley Brothers live lpParu pour la première fois en CD l’été dernier dans le mirifique coffret The RCA Victor & T-Neck Album Masters: 1959-1983, cet album, en réalité enregistré dans les studios Bearsville en 1980, constituait un des nombreux sommets de cette impressionnante anthologie. “À l’époque, nous travaillions en même temps sur l’album Go All the Way et sur un projet de disque live”, nous racontait Ernie Isley dans notre interview exclusive des Isley Brothers publiée en août dernier. ” CBS, notre label, a préféré qu’on publie l’album studio. On a donc rangé ce concert dans un tiroir et on l’a oublié pendant plus de trente ans ! C’était une soirée spéciale, nous étions en grande forme et c’était une approche différente pour les Isley Brothers, car nous étions libres de rallonger considérablement les titres présents sur les albums studios.”

Distribué par Sony Legacy, le double-LP Groove With You… Live sera disponible en import US chez tous les bons disquaires.


Isley 6

Interview : The Isley Brothers “Nous étions une vraie famille”

Le 21 août, le mirifique coffret The RCA Victor & T-Neck Album Masters (1959-1983) propose un généreux passage en revue de la carrière des Isley Brothers sur 23-CDS. En exclusivité pour Funk★U, le légendaire guitariste Ernie Isley et Chris Jasper, clavieriste et compositeur des plus grands succès des Isley Brothers dans les années 1970 et 80, retracent l’histoire de « l’autre » grande famille du funk.

Funk★U : On dit souvent qu’il existe deux grandes familles dans l’histoire de la soul/funk : les Isley Brothers et Sly and the Family Stone.

Chris Jasper : C’est vrai, sauf que nous faisions vraiment partie de la même famille alors que Sly n’avait que son frère et sa sœur dans le groupe ! Je me souviens très bien de la première fois où j’ai entendu « Thank You (Fallentinme Be Mice Elf Agin)  ». C’était un vrai choc. Beaucoup de musiciens se sont demandé comment ils allaient pouvoir suivre un truc pareil. C’était la panique (rires) !

 

Les Isleys Brothers ont été fondés par vos frères aînés et cousins O’Kelly, Rudolph et Ronald en 1954. Qu’avez-vous apporté au son des Isley Brothers lors de votre arrivée dans le groupe au début des années 1970 ?

Ernie Isley : J’ai commencé à jouer de la batterie avec mes frères à l’âge de 14 ans. C’était à Philadelphie et leur batteur venait juste de les quitter. C’était mon premier show, et ce soir-là, j’ai aussi joué avec Martha and the Vandellas qui étaient à la même affiche. Entre les deux concerts, mon grand frère Kelly m’a donné 50 dollars pour que j’aille m’acheter un hot-dog. Je portais encore ma tenue de scène lorsque je suis sorti des backstages. Derrière la porte, il y avait un tas de filles de mon âge qui hurlaient mon nom comme si j’étais un Beatles !  Après ça, j’ai eu envie de déménager à Philadelphie, car les filles de mon école du New Jersey ne réagissaient pas du tout comme ça quand elles me voyaient (rires). C’était ma première apparition avec les Isley Brothers, et ma première séance d’enregistrement a eu lieu en 1968. J’ai joué de la basse sur « It’s Your Thing ». Au départ, j’étais censé être le deuxième batteur sur cette séance, mais juste avant la session, j’ai suggéré une partie au bassiste. Il a finalement joué ce qu’il avait en tête, mais mes frères ont préféré ma partie à la sienne et c’est la mienne qu’on entend sur le disque. J’avais 16 ans.

Chris Jasper : Je jouais des claviers depuis mon plus jeune âge et j’avais également suivi une formation classique à la Julliard School de New York, ce qui m’a ouvert très tôt les portes de la composition. J’ai donc été impliqué dans la composition et dans les arrangements dès mon arrivée dans les Isley Brothers. Par la suite, j’ai été amené à enregistrer des titres que j’avais écrits entièrement en solo, comme « Let Me Down Easy », « Love Put Me On the Corner », « Highways of My Life », « Showdown », « Go All the Way »… J’en ai composé des tas pour le groupe.

Ernie Isley : J’ai ajouté un nouvel élément à la musique des Isley Brothers en étant simplement un musicien. Notre père voulait que nous soyons musiciens, sachant que nos grands frères étaient déjà tous chanteurs. Ils ne jouaient pas d’instruments. Marvin, moi-même et mon cousin Chris, qui était le beau-frère de Rudolph, sommes donc arrivés avec nos instruments et tout a changé. Marvin jouait de la basse, Chris du piano et moi de la guitare. Au lendemain de ma première séance, j’ai joué de la guitare douze-cordes sur « Love the One You’re With », puis toutes les guitares de « Work to Do », six-cordes, douze-cordes, électrique… Pour revenir à la question, notre arrivée a transformé les Isley Brothers en véritable groupe.

Isley

De gauche à droite: Rudolph Isley, Kelly Isley, Ronald Isley, Chris Jasper, Marvin Isley et Ernie Isley.

Chris, Vos intros font aussi partie de la légende des Isley Brothers, comme celle de « Work To Do » par exemple.

Chris Jasper : Cette chanson a été enregistrée bien avant notre arrivée « officielle » dans le groupe avec Ernie et Marvin, mais j’ai joué l’intro de piano et c’est une de mes premières participations notables auprès des Isley Brothers alors que j’étais encore au lycée… A l’époque, j’avais été très impressionné par les longues introductions d’Isaac Hayes sur Hot Buttered Soul, c’est pour cette raison que certains titres des Isley Brothers dépassent souvent les cinq minutes.

 

Ernie, d’où vient votre son de guitare si caractéristique ?

Ernie Isley : J’ai toujours essayé de retranscrire les sons que j’entendais dans ma tête. En 1972, nous étions en train d’enregistrer l’album 3+3 à Los Angeles. Avant d’enregistrer « That Lady », je me suis rendu dans un magasin d’instruments sur Sunset Boulevard. On m’a montré plusieurs « jouets », dont une Fuzz Box et un phaser Meastro. J’étais venu avec une Stratocaster et un petit ampli. J’étais donc dans ce magasin quand j’ai joué la partie rythmique et le lead pour la première fois. Personne ne me prêtait attention, mais je savais que je venais de trouver quelque chose d’intéressant. Le soir, au studio, j’étais impatient de montrer cette trouvaille à mes frères, mais je n’avais pas la fameuse pédale avec moi. Les ingénieurs du son m’ont dit que ce n’était pas la peine d’acheter cette pédale et qu’on pouvait me la prêter le lendemain. Le soir suivant, la pédale est là. Je me branche et dès la première note, tout le monde est stupéfait. J’ai joué sans m’arrêter et à la fin de la prise, tout le monde était surexcité. De l’autre côté de la vitre du studio, chacun avait l’air momifié, comme si personne n’avait cligné de l’œil pendant 25 minutes (rires) ! J’ai hurlé « repassez le morceau ! » et tout le monde est devenu dingue. Ce n’était pas Jimi Hendrix, Carlos Santana, Eric Clapton ou Jeff Beck. C’était quelque chose d’entièrement nouveau. On m’a demandé ensuite de faire une deuxième prise pour laisser de la place à la partie vocale de Ronald. Les ingénieurs du son m’ont dit qu’on pouvait sortir cette version instrumentale telle quelle et obtenir un énorme hit. Une fois cette deuxième prise en boîte, je me suis rendu compte qu’elle n’était pas aussi bonne que la première, mais c’est finalement cette deuxième prise qu’on entend sur la version finale de « That Lady ».

Les Isley Brothers étaient composés de six membres. Comment vous partagiez-vous la tâche ?

Chris Jasper : A partir de notre arrivée dans le groupe, la plupart des chansons ont été écrites par Ernie et moi. Marvin a également contribué ici et là, mais une fois que les titres étaient mis en boîtes, Ronald venait chanter le lead en studio et les autres enregistraient leurs harmonies. Il nous arrivait aussi de faire les chœurs avec Marvin et Ernie, mais notre rôle consistait surtout à composer la base des titres. Tout partait de notre travail.

 

On trouve aussi beaucoup de reprises de standards pop dans vos albums. Qui choisissait ces titres signés Todd Rundgren, Stephen Stills ou James Taylor ?

Chris Jasper : La plupart du temps, c’était le choix de Ronald. Dès qu’il aimait une chanson, il venait au studio de répétition et il nous disait, par exemple « hey, je viens d’entendre une super chanson de Todd Rundgren qui s’appelle « Hello It’s Me ». Vous la connaissez ? ». A partir de là, Ronald se mettait à chanter le titre a capella et mon rôle consistait à trouver les accords et les arrangements correspondants. Souvent, il m’arrivait de les modifier pour les adapter aux idées harmoniques de Ronald. C’était comme ça qu’on travaillait ces reprises en règle générale.

 

Dans l’album Givin’it Back, vous reprenez « Machine Gun » de Jimi Hendrix couplé au « Ohio » de Crosby, Stills, Nash & Young. Qui a eu cette idée ?

Ernie Isley : Je ne sais plus qui a eu l’idée… Nous avions eu envie de reprendre « Ohio », et lors de la session, on s’est rendu compte que « Machine Gun », qui venait de sortir sur l’album Band of Gypsys, collait parfaitement du point de vue des harmonies et du texte. Reprendre Jimi Hendrix et Crosby, Stills, Nash & Young, c’était aussi un moyen pour nous d’échapper à la catégorisation musicale. D’autres artistes avaient déjà repris nos titres, comme c’était le cas pour « Shout ! » et « Twist and Shout ». Il nous paraissait normal de réinterpréter à notre tour des chansons qu’on aimait bien, que ce soit « Hello It’s Me » de Todd Rundgren ou « Lay, Lady Lay » de Dylan.

Dans le coffret The RCA Victor & T-Neck Album Masters, on trouve un album live inédit enregistré au Bearsville Studio en 1980. Quel est l’histoire de cet album ?

Chris Jasper : On a commencé à enregistrer à Bearsville en 1977, pour l’album Go For Your Guns, et nous y sommes restés jusqu’à Between the Sheets, en 1983. On a dû produire six ou sept Isley boxalbums là-bas. J’ai plein de souvenirs de cet endroit… Nous avions l’habitude d’enregistrer dans ce studio où avait l’habitude de travailler, entre autres, Todd Rundgren. Il y avait un appartement à l’étage, et c’était là que nous vivions la plupart du temps. L’avantage, c’est qu’on pouvait aussi y résider pendant plusieurs semaines avec tout le confort sans être parasité par le monde extérieur. Si je me souviens cette soirée de 1980 ? Bien sûr, nous étions en feu ce soir-là !

Ernie Isley : À l’époque, nous travaillions en même temps sur l’album Go All the Way et sur un projet de disque live. CBS, notre label, a préféré qu’on publie l’album studio. On a donc rangé ce concert dans un tiroir et on l’a oublié pendant plus de trente ans ! C’était une soirée spéciale, nous étions en grande forme et c’était une approche différente pour les Isley Brothers, car nous étions libres de rallonger considérablement les titres présents sur les albums studios. Cet album live est une bonne découverte, je suis sûr que les fans vont apprécier.

 

Y-avait-il un esprit de compétition entre vous et les autres grands groupes soul-funk de l’époque comme Parliament-Funkadelic, Sly and the Family Stone ou Earth Wind & Fire ?

Ernie Ronal Isley

Ronald et Ernie Isley

Ernie Isley : Pour nous, la compétition se résumait à une seule question : qui avons-nous en face de nous ? La réponse était : Elton John, Fleetwood Mac, Bob Dylan, Janis Ian, Stevie Wonder, Marvin Gaye, War, Earth Wind & Fire, Philadelphia International, The O’Jays, Teddy Pendergrass, les Eagles, Peter Frampton… Go For Your Guns est sorti en meme temps que la bande originale de Saturday Night Fever, Frampton Comes Alive et Rumours de Fleetwood Mac. La compétition consistait à les écouter pour voir ce qu’ils contenaient, c’est tout. Un jour, j’ai croisé Mick Fleetwood, qui m’a dit qu’il venait d’écouter Go For Your Guns, et il s’est mis à me chanter les paroles de « Climbing Up the Ladder ». En retour, je lui ai répondu que je venais d’écouter Rumours et je lui ai chanté les paroles de « Don’t Stop » (rires) ! Ca résume bien cette époque, chacun écoutait les disques des autres. On les écoutait tous, et on savait que les autres nous écoutaient aussi. Une autre fois, j’avais discuté avec l’ingénieur du son des Bee Gees, qui m’a expliqué qu’ils étaient raides dingues de notre musique. Nous faisions tous partie du même univers…

Les Isley Brothers se sont séparés à cause de différents financiers en 1983. Quel est le statut actuel du groupe ?

Ernie Isley : Je tourne toujours avec Ronald sous le nom des Isley Brothers. À la fin du mois, nous allons jouer à Detroit avec Aretha Franklin, puis en Amérique du Sud. Nous ne sommes pas venus en Europe depuis très longtemps. Nous étions censés venir en Europe cet été, mais nous espérons venir l’an prochain pour donner quelques concerts en Angleterre, en Hollande et en Allemagne. La France ? Ce n’est pas encore prévu, mais qui sait…

Propos recueillis par Christophe Geudin

 

Chris Jasper, nouvel album The One (Gold City Music) disponible sur www.chrisjasper.com

Isley box


TheIsleyBrothers

Audio : The Isley Brothers “Livin’ In the Life/Go For Your Guns” (Unreleased Live 1980)

Le 21 août, le coffret The RCA Victor & T-Neck Album Masters des Isley Brothers proposera un généreux survol en 23-CDs des années 1959-1983. De nombreux inédits sont inclus dans cette anthologie, mais le CD Wild in Woodstock : The Isley Brothers Live At Bearsville Studios 1980, un album enregistré “live en studio” dont la sortie a été annulée par CBS, fait partie des pièces de résistance avec une performance époustouflante du groupe. Parmi les temps forts de ce set, on trouve une sidérante version de “Summer Breeze” de plus de 10 minutes, un superbe medley “Hello It’s Me/Footsteps in the Dark” et le grand final uptempo “Livin’ In the Life/Go For Your Guns”, disponible en écoute ci-dessus.

“Nous avions l’habitude d’enregistrer dans ce studio où avait l’habitude de travailler, entre autres, Todd Rundgren. L’avantage, c’est qu’on pouvait aussi y résider avec tout le confort sans être parasité par le monde extérieur. Si je me souviens cette soirée de 1980 ? Bien sûr, nous étions en feu ce soir-là !”, explique Chris Jasper à Funk★U dans un entretien avec les Isley Brothers à paraître prochainement dans ces pages.

isley_box2-480x284


TheIsleyBrothers

Audio : The Isley Brothers “World Series” (inédit 1981)

Le 21 août, le coffret 23-CDs The RCA Victor and T-Neck Album Masters (1959-1983) retracera les grandes années de la carrière des Isley Brothers. Parmi cette large sélection, on y trouvera un reversant live inédit enregistré aux Bearsville studios en 1980 et de nombreux titres inédits dont ce “World Series”, une outtake couleur Marvin Gaye de l’album Grand Slam (1981) à écouter ci-dessus.

“On avait l’habitude d’écrire beaucoup de chansons avec Ernie (Isley) au cours de cette période. Certains titres se retrouvaient sur l’album suivant, et on en gardait aussi d’autres pour la scène qui parfois ne sortaient pas sur disque”, explique Chris Jasper, clavier et songwriter principal des Isley Brothers dans les années 1970, à Funk★U dans un extrait d’une interview à découvrir le mois prochain.

isley_box2-480x284


Legacy of funk

“The Legacy Of”, 330 classiques du groove en version numérique

En partenariat avec Funk★U, Legacy Recordings France est heureux de présenter la collection The Legacy Of . Composée de onze volumes, celle-ci propose de découvrir ou redécouvrir à partir du 17 juillet les classiques intemporels et les perles rares et introuvables de la musique noire américaine puisées, entre autres, dans les catalogues Sony, CBS, Okeh, Philadelphia International Records, RCA et Epic. Trois des volumes de la collection (Disco, Soul et Funk) ont été sélectionnés par DJ Reverend P en collaboration avec Legacy Recordings.

Disponible uniquement en version numérique sur iTunes et Apple Music (des versions physiques devraient suivre à l’automne), Legacy Of s’adresse aux amateurs de musiques black et aux fans à la recherche des versions rares ou oubliées des titres cultes qui ont écrit l’histoire de la musique noire américaine. Chacun des 11 volumes se compose de 30 chansons, avec des versions présentées pour la première fois dans une collection thématique.

Au programme, des versions extented, des remixes rares, du live, des version remasterisées et alternatives d’Herbie Hancock, Earth Wind & Fire, Sly & The Family Stone, Bobby Womack, The O’jays, Gladys Knight & The Pips, The Isley Brothers,  Miles Davis, Billie Holiday, The Jacksons, George Duke, TLC, Maxwell et bien d’autres. Programme complet ci-dessous…

Lien iTunes

 

Sélection DJ Reverend P

 

  • 1            George Duke                                        I Want You For Myself (Original Mike Maurro Extended Remix)
  • 2            Archie Bell & The Drells                    Where Will You Go When the Party Is Over
  • 3            The Jacksons                                         Walk Right Now (12″ John Luongo Disco Mix)
  • 4            Eddie Kendricks                                   Ain’t no smoke without fire (12″ version)
  • 5            Earth Wind & Fire                                Boogie Wonderland (12″ version)
  • 6            Jean Carn                                               Was That All It Was (78rpm Version)
  • 7            Esther Phillips                                       What a Difference A Day Makes
  • 8            Gladys Knight & The Pips                 Taste Of Bitter Love
  • 9            Harold Melvin and the Blue Notes Don’t Leave Me This Way (A Tom Moulton Mix)
  • 10          Melba Moore                                       You Stepped Into My Life (12″ version)
  • 11          Herbie Hancock                                   Saturday Night
  • 12          Teddy Pendergrass                            Only You (12″ version)
  • 13          Idris Muhammad                                Could Heaven Ever Be Like this
  • 14          The Emotions                                       I Don’t Want To Lose Your Love (Special Disco Version)
  • 15          Linda Hopkins                                       It’s In Your Blood (12″ version)
  • 16          Lou Rawls                                               See You When I Git There
  • 17          MFSB                                                       Love Is the Message (12″ version)
  • 18          Norman Connors                                Once I’ve Been There (Remastered 12″ version)
  • 19          Patti Labelle                                          Music Is my Way Of Life (12″ version)
  • 20          Phyllis Hyman                                       You Know How to Love Me (12″ version Digitally Remastered)
  • 21          New York Community Choir           Express Yourself (12″ version)
  • 22          The O’Jays                                              I Love Music (A Tom Moulton Mix)
  • 23          Harold Melvin and the Blue Notes Bad Luck (Original Mike Maurro Extended Remix)
  • 24          Teddy Pendergrass                            Do Me (12″ version)
  • 25          The Three Degrees                            Dirty Ol’ Man (12″ version)
  • 26          The Trammps                                       Love Epidemic (Extended Version)
  • 27          Melba Moore                                       Standing Right Here (Tom Moulton Mix)
  • 28          GQ                                                            Boogie Oogie Oogie (12″ Version)
  • 29          Bruce Johnston                                    Pipeline (12″Disco Version)
  • 30          Jackie Moore                                        This time baby (Special 12″ Version)

Formidable synthèse des courants majeurs de la musique noire américaine, le Disco répond surtout à une demande croissante des clubs toujours plus avides de chansons rivalisant d’originalité pour attirer et garder le public sur les pistes de danse. Le courant se développe aux USA et se propage à travers le monde.

La grosse caisse qui bat comme un cœur au bord de la syncope, le tout accompagné de jeux de cordes qui s’envolent toujours plus haut : voilà quelques uns des ingrédients de ce style qui marque la vie des grandes figures de la musique noire. Comme une réponse aux crises économiques qui gangrènent les gouvernements à travers le monde vers le milieu des années 70, le Disco lance un appel à la fête et à l’insouciance. Et sur ce terrain, nombreux sont les artistes qui se retrouvent : les stars de la Soul se reconvertissent et goutent aux joies du succès auprès d’un nouveau public (Gladys Knight & the Pips, et “Taste of Bitter Love“, Patti Labelle et “Music Is My Way of Life” ici dans sa version 12inch). Les figures emblématiques de Philly se plient sans rechigner à cet exercice (Teddy Pendergrass avec “Do Me” et “Only You” tous les deux dans leurs versions 12inch, MSFB avec “Love Is the Message” également en 12inch version).  Là encore, l’industrie du disque bénéficie directement de l’essor  du Disco : plus que jamais, les versions et mixes ambitieux flirtant régulièrement avec la barre des 10 minutes sont pressés sur de somptueux Maxi 45T que les D.J.’s  s’empressent de faire tourner jusqu’au dernier sillon. Avec le Disco, la musique sort définitivement du schéma classique du tube de 3 minutes formaté pour les radios (Harold Melvin & the Blue Notes avec “Bad Luck” (ici en version Mike Maurro Extended Remix), The O’Jays avec “I Love Music” (dans la compilation en version mixée par le fameux Tom Moulton), ou encore Idris Muhammad avec “Could Heaven Ever Been Like This“).

Le Disco donne aussi naissance à des mélodies intemporelles et maintes fois reprises comme “Don”t Leave Me This Way” (encore une fois en version Tom Moulton mix), composée par le duo de producteurs mythiques Gamble & Huff avec Cary Gilbert, et enregistrée pour la première fois par Harold Melvin & the Blue Notes.

 

 

Sélection DJ Reverend P

 

  • 1             Bobby Womack                                         How Could You Break My Heart (12″ version)
  • 2             Dexter Wansel                                           The Sweetest Pain (12″ version)
  • 3             The O’Jays                                                   Back Stabbers (A Tom Moulton Mix)
  • 4             Teddy Pendergrass                                  When Somebody loves you back
  • 5             Billy Paul                                                       Me and mrs Jones (Live Hammersmith Odeon, London, England 1973)
  • 6             Norman Connors                                      The Creator has a master plan (12″ version)
  • 7             Tyrone Davis                                               In The Mood
  • 8             Johnny Taylor                                             Please don’t stop (that song from playing)
  • 9             Bill Withers                                                  Harlem
  • 10          The Jacksons                                              Show You The Way to Go
  • 11          Earth Wind and Fire                                 Fantasy (Shelter DJ Mix)
  • 12          Shuggie Otis                                                Strawberry letter 23
  • 13          Gladys Knight & The Pips                       I Feel A Song In My Heart
  • 14          Lou Rawls                                                     You’ll Never Find Another Love Like Mine
  • 15          MFSB                                                             Use Ta Be My Guy
  • 16          Nina Simone                                               Funkier than a Mosquito Tweeter (Remastered)
  • 17          The Delfonics                                             You Are Gone
  • 18          The Main Ingredient                               Rolling Down The Mountain Side
  • 19          The Manhattans                                       Kiss and Say Goodbye
  • 20          Billy Paul                                                       Let ‘Em In
  • 21          The O’Jays                                                   Darlin’ Darlin’ Baby (Sweet, Tender, Love)
  • 22          Ronnie Dyson                                             I don’t wanna cry
  • 23          Patti Labelle                                                I don’t go shopping
  • 24          Major Lance                                                That’s what mama say
  • 25          Norman Connors & Phyllis Hyman     Betcha by Golly, Wow (12″ version)
  • 26          Erma Franklin                                             Piece of my heart
  • 27          The Isley Brothers                                    Make me say it again (Part I & II)
  • 28          Leon Haywood                                          It’s Got to Be Mellow
  • 29          Harold Melvin and The Blue Notes    Wake Up Everybody (12″ version)
  • 30          Sly and The Family Stone                       If you want me to stay


Canal royal emprunté par les plus grands noms de la musique noire américaine, la Soul reste ce miroir de l’âme qui raconte les vies de ces hommes et de ces femmes qui, imprégnés des chants Gospel, laissent exploser leurs sentiments les plus intimes tout en portant un regard critique et réaliste sur le monde qui les entoure.

À l’aube des années 70, la Soul se nourrit d’une conscience politique qui est la conséquence de l’éveil social de la jeunesse américaine (auquel le mouvement Hippie n’est pas étranger). Plusieurs artistes débutants et confirmés remplissent les rangs des écuries prometteuses comme Philadelphia International Records, ou encore Epic, filiale de CBS principalement dédiée aux artistes afro-américains, sans oublier Buddha Records.

Le volume Soul de Legacy of explore ainsi la galaxie Soul où se croisent Billy Paul avec une version live enregistrée au Hammersmith Odeon de Londres en 1973, langoureuse et plaintive à souhait de “Me & Mrs Jones“, et Shuggie Otis, créateur du légendaire “Strawberry Letter 23” que les Johnson Brothers reprennent et démocratisent quelques années plus tard. Les crooners (Tyrone Davis et Teddy Pendegrass) partagent l’affiche avec les grandes dames que sont Patti labelle (“I Don’t Go Shopping“) et Nina Simone (“FunkierThan a Mosquito’s Tweeter” en version remasterisée). Côté groupes, les Jacksons se frottent à un son toujours plus mature sur “Show You the Way to Go” tandis que Earth, Wind & Fire fait tourner son mythique “Fantasy” (version Shelter DJ Mix ) pendant 9 minutes euphorisantes. Cette livraison de chansons mythiques ou rares permet de dresser un constat implacable : la Soul est cette sève essentielle qui a su nourrir pendant de très longues années les plus grands créateurs des courants qui ont tenté de lui succéder, du Funk à la Nu Soul sans oublier le New Jack Swing et le Rap.

 

Sélection DJ Reverend P

 

  • 1            Herbie Hancock                                                Stars in you eyes (Special 12″ Version)
  • 2            George Duke                                                     Brazilian Love Affair (12″ version)
  • 3            Luther Vandross                                               Never Too Much (12″ version)
  • 4            Michael Wycoff                                                Looking Up To You
  • 5            The Jacksons                                                      Rock with you (live)
  • 6            Earth, Wind and Fire                                       I’ve Had Enough
  • 7            The Jones Girls                                                  Nights Over Egypt
  • 8            Keni Burke                                                          Risin’ To The Top (12″ version)
  • 9            People’s Choice                                                Do It Any Way You Wanna (12″ version)
  • 10          Tom Browne                                                      Funkin’ for Jamaica
  • 11          Bernard Wright                                                 Haboglabotribin
  • 12          Aretha Franklin                                                 Get It Right (12″ version)
  • 13          Gladys Knight & The Pips                              Love Is awlays On Your Mind (12″ version)
  • 14          The Isley Brothers                                           So You Wanna Stay Down
  • 15          Marvin Gaye                                                      Rockin’ After Midnight
  • 16          Raydio                                                                  More Than One Way To Love A Woman
  • 17          Carl Anderson                                                   Buttercup
  • 18          Rodney Franklin                                               The Groove
  • 19          Teddy Pendergrass                                         I Can’t Leave your Love Alone (12″ version)
  • 20          Ramsey Lewis feat. Earth, Wind and Fire             Sun Goddess (12″ version)
  • 21          The Reddings                                                     Remote Control (12″ version)
  • 22          Wild Cherry                                                        Play that funky music
  • 23          The Jacksons                                                      That’s What You Get for Being Polite
  • 24          The Jones Girls                                                  You’re gonna make me love Somebody Else
  • 25          Labelle                                                                  Joy to have your love
  • 26          Brick                                                                      Dazz
  • 27          Charles Earland                                                 Coming To You Live
  • 28          Harvey Mason                                                   Till You Take my Love (12″ Version)
  • 29          Boz Scaggs                                                          Lowdown
  • 30          The Isley Brothers                                           Hurry Up and Wait


Évolution logique de la Soul, le Funk renferme une énergie et une hargne qui poussent les guitares et les batteries à rugir et à sonner de façon inédite. Les increvables Isley Brothers se frottent au genre avec plaisir (“Hurry Up and Wait“). Les artistes issus du Jazz (Herbie Hancock, “Stars in your Eyes” en version intégrale de onze minutes) et Harvey Mason (“Till You Take My Love” en 12inch version) ou de la Soul  (Aretha Franklin, “Get It Right” en 12inch version) contribuent à l’essor de ce style musical qui, à l’instar du Disco, dynamise le marché du single en développant le format Maxi 45T : le Funk fait le bonheur des pistes de danse et les D.J.’s réclament des versions longues impossibles à graver sur de simples 45T.

George Duke (“Brazilian Love Affair” en version 12inch) et People’s Choice (“Do Anyway You Wanna” 12inch version également) retiennent bien cette leçon. Le Funk se vit également sur scène avec toute l’intensité qui le caractérise : les Jacksons transforment ainsi “Rock With You” (live version) en un missile Funky qui oublie l’ambiance plus feutrée de la version studio. Marvin Gaye démontre que le Funk sait se marier de façon magique aux machines (“Rockin’ After Midnight“). Stevie Wonder livre à Carl Anderson le mythique “Buttercup“, mélodie insouciante composée au début des années 70 mais enregistrée par Carl en 1985. Là encore, certaines des chansons réunies sur cette sélection ont réussi à faire peau neuve dans les années 90 et au delà grâce aux samples : “Looking Up To You” de Michael Wycoff permet ainsi à Zhané de créer leur “Hey Mr D.J.” Et comment ne pas reconnaître les couplets de “Booti Call de “BLACKstreet dès les premières secondes de “Lowdown” de BozScaggs ?

And the beat goes on…

 

 

 

Sélection Legacy Recordings

 

  • 1       Breakwater                                                                                                      Release the beast (12″ version)
  • 2       Mico Wave                                                                                                       Star search (12″ Shep Pettibone Mix)
  • 3       The O’jays                                                                                                         Put our heads together (Single version)
  • 4       Mtume                                                                                                               Juicy Fruit (Fruity Instrumental mix)
  • 5       Herbie Hancock feat. Bootsy & Sugarfoot from the Ohio Players Beat Wise
  • 6       René & Angela                                                                                                I’ll Be Good (12″ version)
  • 7       Oattes Van Schaik / The Limit                                                                   Miracles
  • 8       Jeff Lorber                                                                                                        Step By Step (Extended Remix)
  • 9       The Jones Girls                                                                                                Keep it comin’
  • 10     Zapp                                                                                                                    Computer love (LP remix)
  • 11     New Horizons                                                                                                  Searching for That Lady
  • 12     Pauli Carman                                                                                                    Dial My Number (Extended Dance version)
  • 13     Evelyn Champagne King                                                                              Heartbreaker
  • 14     Gladys Knight & The Pips                                                                            Save the Overtime (For Me) (12″ mix)
  • 15     Juicy                                                                                                                    Sugar Free (Deo / Super Dance Mix)
  • 16     George Clinton & P-Funk All Stars                                                           Pumpin’ It Up
  • 17     Plush                                                                                                                   Coast to coast
  • 18     Glenn Jones                                                                                                     Meet Me Halfway There
  • 19     Surface                                                                                                               Happy (extended version)
  • 20     Bobby Glover                                                                                                  Your Spell
  • 21     Michael Henderson                                                                                      You Wouldn’t Have To Work At All
  • 22     Delegation                                                                                                        It’s Your Turn (extended version)
  • 23     Kashif                                                                                                                  Stone Love (digitally remastered)
  • 24     Nona Hendryx                                                                                                 B-Boys (12″ version)
  • 25     The Isley Brothers                                                                                         Are you with me
  • 26     Stanley Clarke                                                                                                 Heaven Sent You (12″ mix)
  • 27     Dayton                                                                                                               The sound of music (European Mix)
  • 28     Johnny Kemp                                                                                                  Cover Girl (12″ vocal mix)
  • 29     Chocolate Milk                                                                                                Who’s Getting It Now (12″ version)
  • 30     Oattes Van Schaik / The Limit                                                                   Crimes Of Passion


Apparue à la toute fin des années 1970 et ayant couru sur une courte période de sept/huit ans, jusqu’à l’arrivée de la plus contemporaine New-Jack et du raz de marée Hip-Hop, l’Electronic Funk n’en est pas moins extrêmement intéressante.

En effet, ce mouvement qui comprend le P-Funk et le Boogie entre autres, a été un des premiers à embrasser la révolution technologique amenée par l’arrivée de nouveaux instruments : les synthétiseurs et boîtes à rythme.

Conçus par les usines de la marque Roland (suivi de près par Yamaha en particulier avec sa gamme star de synthés DX), ces derniers vont prendre la forme d’une véritable révolution, transformant en profondeur l’essence même de la black music. Certains puristes diront même qu’ils ne se reconnaissent pas dans ce profond changement.

Jusque là, le funk était une musique plus organique, faisant la part belle aux basses slappées, aux cuivres et aux guitares avec pour figures de proue des artistes tels que James Brown, Sly and the Family Stone, Earth Wind and Fire, ou encore, les Isley Brothers.

L’Electronic Funk quand à elle, se démarque clairement de sa grande sœur à travers bien des aspects.

Effectivement, outre l’utilisation massive des synthétiseurs et boîtes à rythme et parfois de voix robotisées au vocoder ou à la talkbox (“Star search” de Mico Wave, ici en version rare 12″ Shep Pettibone Mix, “The sound of music” de Dayton, “Are you with me” des Isley Brothers ou encore “Computer love” de Zapp, ici dans une version rare [LP remix]), elle met véritablement la mélodie en avant (la marque de fabrique des années 80), en accentuant toutes les composantes du son : les basses sont plus denses et grasses, les caisses claires sont plus puissantes (voire surpuissantes!) etc…

Prenez pour exemple le groupe The O’Jays et faites la comparaison entre leur tube “For the love of money” et le titre “Put our heads together” ici présenté dans une version peu connue (la single version de sept minutes) et en troisième position de la compilation : les différences entre les arrangements et instruments est flagrante et reflète parfaitement cette évolution musicale.

Tout au long des années 80, l’Electronic Funk a été portée par des producteurs et artistes à la renommée quelque peu limitée mais dont l’influence énorme sur la musique actuelle n’a jamais été démentie. Pêle-mêle, nous pourrions citer Kashif, Evelyn “Champagne” King, Roger Troutman, Mtume, SOS Band, Glenn Jones, Paul Laurence, Leon Sylvers III, entre autres…

Ce mouvement est, d’une certaine manière, encore très présent aujourd’hui puisqu’une nouvelle génération issue du Hip-Hop (YG, Kid Ink, DJ Mustard…), de l’Electro (Chromeo, Breakbot, Dax Riders…)  de la Nu Funk (Dam-Funk, Onra…) et du Rn’B (T-Pain) s’est appropriée tous les codes de ce mouvement.

Enorme influence du rap de la côte ouest américaine, Dr Dre, Snoop Dogg, Ice Cube, DJ Quik, E-40, 2Pac pour ne citer qu’eux, n’ont eu de cesse de sampler les musiques de George Clinton, Mtume ou Roger Troutman.

Enfin, que dire des Daft Punk, avec leur son Electro/Funk et leurs voix robotisées?.. (Jetez d’ailleurs une oreille attentive à la première piste de cette compilation, avec le titre “Release the beast” de Breakwater, cela devrait sensiblement vous rappeler le titre “Robot rock” des artistes français casqués…)

La filiation avec l’Electronic Funk paraît, en tout cas, des plus évidentes.


 

Sélection Legacy Recordings

 

 

  • 1           KRS One                                              Black cop
  • 2           Cappadonna                                      Everything Is Everything
  • 3           Nas                                                        The world is yours (Tip mix)
  • 4           Common                                             High Expectations
  • 5           A Tribe Called Quest                      Bonita Applebum
  • 6           Goodie Mob                                      Cell Therapy
  • 7           Wu Tang Clan                                    M.E.T.H.O.D. M.A.N. (Home Grown Version)
  • 8           Big L                                                      Street Struck
  • 9           Da Brat                                                 Give it 2 you (Easy Mo Bee Remix)
  • 10         Harlem World featuring Rashad                Not The Kids
  • 11         Big Pun                                                I’m not a player
  • 12         DJ Jazzy Jeff & The Fresh Prince                Summertime ’98 (Soul Power Radio Mix)
  • 13         Camp Lo                                              Luchini AKA This Is It
  • 14         Cru                                                        Just another case
  • 15         Fugees                                                 Nappy Heads (remix)
  • 16         Mobb Deep                                       Survival Of The Fittest (Remix Extended Version)
  • 17         Run DMC                                            Down With The King
  • 18         Boogie Down Productions           You must learn (Live From Caucus Mountain Remix)
  • 19         Fu-Schnickens                                  La Schmoove
  • 20         Lord Tariq & Peter Gunz               Déjà Vu (Uptown Baby)
  • 21         Clipse                                                   When the last time
  • 22         M.O.P.                                                 Ante Up (Robin Hoodz remix)
  • 23         Jay-Z                                                     Politics as usual
  • 24         Dead Prez                                           Mind sex
  • 25         Cam’ron feat. Charli Baltimore   Me & My Boo
  • 26         Raekwon                                            Ice cream
  • 27         Q Tip                                                     Let’s ride
  • 28         Inspectah Deck                                Trouble Man
  • 29         Nas                                                        It ain’t hard to tell
  • 30         Big L                                                      Put It On

 

La côte Est des Etats-Unis est le berceau du Hip-Hop.

Né à la fin des années 70 dans les rues du Bronx, et découvert par le grand public grâce au tube “Rappers delight” de Sugarhill Gang, le Hip-Hop east coast se caractérise par son côté conscient, parfois sombre, mélancolique et violent, mettant principalement l’accent sur l’écriture et les punchlines percutantes. Plus qu’un simple mouvement, il se veut le reflet sans filtre de la vie de la population des ghettos noirs américains.

Après les années 80 où il prend une ampleur considérable grâce aux légendes qui l’ont façonnés (DJ Kool Herc, Grandmaster Flash, Afrika Bambaataa, Run-D.M.C. [ici avec "Down with the King"], The Sugarhill Gang, Boogie Down Productions ["You must learn" dans une version remix survitaminée], Kurtis Blow…), le Hip-Hop East Coast trouve son âge d’or au milieu des années 90 (de 93 à 98). Une période qui voit la sortie de nombreux albums encensés par la critique et instantanément considérés comme des classiques du genre, tant par leur qualité d’écriture que par leur richesse musicale : “Illmatic” de Nas (“The world is yours” en version remixée par Q Tip et ” It ain’t hard to tell“), “Reasonable doubt” de Jay-Z  (avec le soulful “Politics as usual“), “Enter the 36 chambers” du Wu-Tang Clan (“M.E.T.H.O.D. M.A.N.” ici dans la version “Home grown”), “Only built 4 Cuban linx” de Raekwon (avec son classique “Ice Cream“), “Ready to die” de The Notorious BIG ou encore “Lifestylez ov da Poor & Dangerous” de Big L (les bombes ” Street Struck” et “Put It On“)…

Certains albums établiront même des records. Le deuxième album des Fugees “The Score” sorti en 1996, deviendra l’album de rap le plus vendu de tous les temps, chipant au passage le titre à MC Hammer, et glanera deux Grammy Awards. Vous pourrez apprécier sur cette compilation, un très bon remix d’un de leurs titres issu de leur tout premier album (“Nappy heads“).

On voit également l’explosion de labels maintenant devenus cultes tels Def Jam, Tommy Boy, et par la suite Loud Records, So So Def, Bad Boy ou encore Roc a Fella.

Les influences du rap East Coast se retrouvent dans ses samples. En effet, les producteurs (DJ Premier, J Dilla, Lord Finesse, Jazzy Jeff, Large Professor pour ne citer qu’eux) se sont très largement inspirés de la Soul de la Philadelphia International, de la Motown et de Stax ainsi que du jazz, en utilisant à foison des boucles des grandes musiques avec lesquelles ils ont été biberonnés et qui donnent ce fameux supplément d’âme.

A noter dans cette compilation la présence de deux chansons (“When the last time” des Clipse et “Not the kids” d’Harlem World) composées  par un jeune producteur qui faisait déjà grand bruit à l’époque avec l’aide de son complice Chad Hugo des Neptunes : Pharrell Williams.

Le Hip-Hop dans sa plus pure expression !