Roy album ayers

Vidéo : Roy Ayers feat. Adrian Younge & Ali Shaheed Muhammad “African Sounds”

Le 19 juin, Roy Ayers effectuera son grand retour discographique avec un nouvel album studio accompagné par le producteur Adrian Younge et l’ex-membre d’A Tribe Called Quest Ali Shaheed Muhammad.

La genèse des 8 titres de Jazz Is Dead 002 remonte à une soirée de février 2018, lorsque Roy Ayers avait offert quatre prestations à guichets fermés à Los Angeles dans le cadre de la série de concerts Jazz Is Dead organisée à l’occasion du Black History Month. De cette rencontre entre le légendaire vibraphoniste et les désormais inséparables Adrian Younge et Ali Shaheed Muhammad est né cet album entièrement produit par le maestro californien au prestigieux CV (Jay-Z, Kendrick Lamar, Snoop Dogg, The Wu-Tang Clan…) et l’ex A Tribe Called Quest.

Sur ces huit compositions originales, écrites à six mains et enregistrées au studio Linear Labs de Younge à Los Angeles, l’alchimie opère : le résultat est un savant mélange entre la quintessence jazz fusion / néo-soul de la discographie d’Ayers (« Red, Black & Green », « We Live In Brooklyn, Baby », « Everybody Loves The Sunshine », « Running Away »…), et l’approche soul rétro-moderne et cinématographique que cultivent Adrian et Ali ces dernières années.

Après “Hey Lover” et “Synchronize Vibration” et “Gravity”, découvrez “African Sounds” le nouvel extrait au sous-texte ancré dans l’actualité de Jazz Is Dead 002.


2012.09.08 - Roy Ayers - Cabaret Sauvage - Paris - © Joachim Bertrand / Funk U

Audio : Roy Ayers, Adrian Younge & Ali Shaheed Muhammad “Gravity”

Le 19 juin, Roy Ayers effectuera son grand retour discographique avec un nouvel album studio accompagné par le producteur Adrian Younge et l’ex-membre d’A Tribe Called Quest Ali Shaheed Muhammad.

La genèse des 8 titres de Jazz Is Dead 002 remonte à une soirée de février 2018, lorsque Roy Ayers avait offert quatre prestations à guichets fermés à Los Angeles dans le cadre de la série de concerts Jazz Is Dead organisée à l’occasion du Black History Month. De cette rencontre entre le légendaire vibraphoniste et les désormais inséparables Adrian Younge et Ali Shaheed Muhammad est né cet album entièrement produit par le maestro californien au prestigieux CV (Jay-Z, Kendrick Lamar, Snoop Dogg, The Wu-Tang Clan…) et l’ex A Tribe Called Quest.

Sur ces huit compositions originales, écrites à six mains et enregistrées au studio Linear Labs de Younge à Los Angeles, l’alchimie opère : le résultat est un savant mélange entre la quintessence jazz fusion / néo-soul de la discographie d’Ayers (« Red, Black & Green », « We Live In Brooklyn, Baby », « Everybody Loves The Sunshine », « Running Away »…), et l’approche soul rétro-moderne et cinématographique que cultivent Adrian et Ali ces dernières années.

Après “Hey Lover” et “Synchronize Vibration”, découvrez ci-dessous “Gravity”, le nouvel extrait de Jazz Is Dead 002.


Roy Ayers - Le Cabaret Sauvage - © Joachim Bertrand / Funk U

Un nouvel album studio pour Roy Ayers

Le 19 juin, Roy Ayers effectuera son grand retour discographique avec un nouvel album studio accompagné par le producteur Adrian Younge et l’ex-membre d’A Tribe Called Quest Ali Shaheed Muhammad.

La genèse des 8 titres de Jazz Is Dead 002 remonte à une soirée de février 2018, lorsque Roy Ayers avait offert quatre prestations à guichets fermés à Los Angeles dans le cadre de la série de concerts Jazz Is Dead organisée à l’occasion du Black History Month. De cette rencontre entre le légendaire vibraphoniste et les désormais inséparables Adrian Younge et Ali Shaheed Muhammad est né cet album entièrement produit par le maestro californien au prestigieux CV (Jay-Z, Kendrick Lamar, Snoop Dogg, The Wu-Tang Clan…) et l’ex A Tribe Called Quest.

Sur ces huit compositions originales, écrites à six mains et enregistrées au studio Linear Labs de Younge à Los Angeles, l’alchimie opère : le résultat est un savant mélange entre la quintessence jazz fusion / néo-soul de la discographie d’Ayers (« Red, Black & Green », « We Live In Brooklyn, Baby », « Everybody Loves The Sunshine », « Running Away »…), et l’approche soul rétro-moderne et cinématographique que cultivent Adrian et Ali ces dernières années.

Multi-instrumentistes, Younge & Shaheed Muhammad s’échangent tour à tour basse, piano électrique, clavinet ou encore mellotron, tandis que le vibraphoniste fait parler avec toujours autant d’élégance et de chaleur l’instrument dont il est le maître incontesté. Pour compléter cette réunion au sommet de Great Black Music, l’ornement vocal est confié, entre autres, à Loren Oden, artiste fidèle à Younge, et à la chanteuse néo-soul Joi Gilliam (ex-membre de Lucy Pearl et collaboratrice régulière de Raphael Saadiq, Outkast, Goodie Mob…), sur les titres « Synchronized Vibrations », « Hey Lover », « Soulful & Unique », « Sunflowers » et « Gravity ».

Roy Ayers Adrian YoungeLes cuivres sont assurés par un duo qui se connaît à la perfection, les figures oubliées Phil Ranelin (trombone) et Wendell Harrison (saxophone tenor), entendues aux côtés de Freddie Hubbard ou Norman Connors pour l’un et de Hank Crawford pour le second, mais aussi et surtout fondateurs du mythique label de spiritual jazz Tribe et partenaires réguliers en studio depuis le début des années 1970. À la batterie, Greg Paul, membre du groupe de L.A. Katalyst Collective.

Si les fans se sont déjà demandés à quoi pouvait ressembler une collaboration entre Roy Ayers et David Axelrod en 1972, le morceau instrumental « Shadows of The East » nous offre certainement un aperçu… Sur le titre de clôture « African Sounds », le maestro Adrian Younge prend exceptionnellement le micro et clame un poème sur l’importance du respect des racines de cette musique et pose une question à ses auditeurs, qui résonne profondément avec l’époque que nous vivons : « Even in the darkness of life, we gotta stick together, we gotta do better… So ask yourself, is my love for my people only a drop in this ocean of time? Or is my love for my people a necessary state of mind? ».

Par ailleurs, Roy Ayers sera également à l’honneur au printemps avec un nouveau single digital intitulé “Reaching The Highest Pleasure”, un titre inédit enregistré en 1977 disponible le 15 mai via BBE Records.

Découvrez ci-dessous deux extraits de Jazz Is Dead 002 : “Hey Lover” et “Synchronize Vibration”;


Roy Ayers Silver une

“Silver Vibrations” de Roy Ayers réédité en CD et vinyle

BBE Music poursuit sa collaboration de longue date avec le légendaire vibraphoniste Roy Ayers, en offrant pour la première fois une seconde vie à l’album Silver Vibrations paru en 1983.

Cet album correspond à une courte période d’indépendance – Roy Ayers quitte Polydor en 1982 avant de rejoindre Columbia en 1984 – durant laquelle le producteur et multi-instrumentiste américain approfondit ses recherches sur les rythmes et textures afrobeat, 425ff1f4-ce51-4566-8952-e52775fa7967d’abord explorés avec Fela Kuti en 1980, tout en s’orientant vers une musique dance post-disco.

Paru seulement au Royaume-Uni sur le label Uno Melodic Records, Silver Vibrations partage une partie de l’ADN de Lots Of Love, un album sorti la même année aux États-Unis. Silver Vibrations contient quatre titres exclusifs, et trois extended versions, dont la version définitive du classique « Chicago ».

Particulièrement prisé des collectionneurs, le pressage original a vu son prix s’envoler ces dernières années. Silver Vibrations est aussi probablement le dernier album de Roy Ayers au son véritablement organique… L’album est réédité avec sa pochette et ses visuels originaux, ainsi que de nouvelles liner notes signées Sean P.

Roy Ayers Silver Vibrations (BBE Records). Disponible le 22 mars en CD en double-LP (informations)

Tracklisting

1. Chicago
2. Lots Of Love
3. Keep On Movin’
4. Silver Vibrations
5. Smiling With Your Eyes
6. D.C. City
7. Good Good Music


2012.09.08 - Roy Ayers - Cabaret Sauvage - Paris - © Joachim Bertrand / Funk U

Gagnez vos places pour le concert de Roy Ayers à Paris

En partenariat avec le New Morning, Funk★U vous invite au concert de Roy Ayers à Paris le jeudi 12 juillet dans le cadre du Festival All-Stars !

Grand habitué des scènes françaises, le légendaire vibraphoniste auteur d’albums cultes entre soul, funk, disco et boogie (de la BO de Coffy à Vibrations en passant par Virgo Red et Mystic Voyage) viendra interpréter sur scène ses classiques intemporels, dont “Everybody Loves The Sunshine”, “Running Away” et “Love Will Bring Us Back Together”.

Pour remporter les invitations nominatives mises en jeu, il suffit de répondre à la question suivante en nous écrivant à concoursfunku@gmail.com avant le mardi 10 juillet minuit. N’oubliez pas d’ajouter vos coordonnées complètes (nom, prénom, adresse postale) !

  • Avec quelle légende du funk Roy Ayers a-t-il collaboré au début des années 1990  ?

Informations


Roy Ayers - Le Cabaret Sauvage - © Joachim Bertrand / Funk U

Gagnez vos places pour le concert de Roy Ayers à Paris (TERMINÉ)

En partenariat avec le New Morning, Funk★U vous invite au concert de Roy Ayers à Paris le lundi 24 juillet dans le cadre du Festival All-Stars !

Grand habitué des scènes françaises, le légendaire vibraphoniste auteur d’albums cultes entre soul, funk, disco et boogie (de la BO de Coffy à Vibrations en passant par Virgo Red et Mystic Voyage) viendra interpréter sur scène ses classiques intemporels, dont “Everybody Loves The Sunshine”, “Running Away” et “Love Will Bring Us Back Together”.

Pour remporter les invitations nominatives mises en jeu, il suffit de répondre à la question suivante en nous écrivant à concoursfunku@gmail.com avant le vendredi 21 juillet 20 heures. N’oubliez pas d’ajouter vos coordonnées complètes (nom, prénom, adresse postale) !

  • Qui est la choriste bien connue présente sur la bande originale de Coffy  ?

CONCOURS TERMINÉ ! Bravo à Axel K. et Maxime E. qui ont trouvé la bonne réponse : Dee Dee Bridgewater.

Informations


Paris New york

Roy Ayers, Echoes Of et The Soul Rebels au Paris-New York Heritage Festival

Du 8 juin au 26 juillet, la deuxième édition du Paris-New York Heritage Festival aura simultanément lieu à Paris, New York et, pour la toute première fois, à Montréal.

Fly-A6-recto PNYCette nouvelle édition creuse plus particulièrement la question de l’influence réciproque des musiques africaines et afro-américaines avec une programmation axée sur la soul, le funk, le blues, l’afrobeat et le groove sous toutes ses formes. À Paris, Roy Ayers, Echoes Of…, Ruthie Foster et les Soul Rebels se produiront dans divers lieux.

Le jeudi 8 juin, la blueswoman Ruthie Foster ouvrira les festivités au Centre culturel américain. Le samedi 10 juin, le 104 accueillera le groupe Echoes Of… New York pour une soirée suivie d’un set de DJ Kobal. Le mardi 4 juillet, les Soul Rebels seront présents sur la scène du New Morning dans le cadre du Festival All-Stars. Enfin, le légendaire Roy Ayers donnera deux concerts au même endroit les lundi 24 et mardi 25 juillet. À ne pas manquer !

Informations et réservations.

 


2012.09.08 - Roy Ayers - Cabaret Sauvage - Paris - © Joachim Bertrand / Funk U

Roy Ayers, Ed Motta et Roy Hargrove au Festival New Morning All-Stars

Comme chaque été, le festival New Morning All-Stars ouvrira ses portes à une programmation 100% groove incluant quelques maîtres du genre.

En 2017, Roy Ayers, Ed Motta et, pour la première fois dans l’hexagone, le groupe Lettuce se produiront aux côtés d’autres sommités jazz-soul-world, dont le Roy Hargrove Quintet, Malted Milk & Toni Greene, les Blind Boys Of Alabama, The Soul Rebels, le Sun Ra Arkestra et “L’Uberjam” de John Scofield en compagnie de l’immense Dennis Chambers à la batterie.

Programmation soul/funk disponible dans notre agenda.


Soul cinema

“Soul Cinema !” de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan en vinyle pour le Disquaire Day

Depuis 2013, Fred Pallem & Le Sacre du Tympan proposent le spectaculaire programme Soul Cinema ! sur les scènes hexagonales avec un répertoire basé sur les compositions pour le grand écran de James Brown à Roy Ayers en passant par Curtis Mayfield, Bobby Womack et les maîtres du score groovy, de Quincy Jones à Lalo Schifrin.

Le 22 avril, Soul Cinema ! rejoindra la sélection 2017 du Disquaire Day avec la parution d’un vinyle 6-titres gravé aux studios Ferber en novembre dernier. Cet enregistrement 100% analogique propose entre autres des relectures de Quincy Jones (le medley “They Call Me Mister Tibbs/Money Runner”), Roy Ayers (“Aragon”, extrait de la BO de Coffy) et un hommage à L’inspecteur Harry réunissant les thèmes de Dirty Harry et Magnum Force composés par Lalo Schifrin. « Pour le vinyle, j’ai choisi les six instrumentaux où on s’amuse le plus avec l’impro, c’est ce que je voulais mettre en avant. Ça s’est fait naturellement. C’est un one shot, joué live pour un disque vinyle en série limitée. On a fait deux prises pour quelques titres, sinon c’était live, neuf musiciens et trois chanteurs, la Dirty Dozen ! », explique Fred Pallem dans les notes de pochette.

Trois titres bonus chantés en compagnie de Lisa Spada (“Superfly”), Dom Farkas (“You’re In My Arms Again”) et Hugh Coltman (“Down and Out in New York City”) seront également disponibles en bonus digitaux d’un vinyle collector édité à 500 exemplaires. 

Version numérique et version vinyle collector + numériques disponibles sur Bandcamp.

Tracklisting

Face A

  1. They Call Me Mister Tibbs/Money Runner (extrait de They Call Me Mister Tibbs/Dollars de Quincy Jones)Pallem Soul Cinema vinyle
  2. Movin’/Run Rita, Run ! (extrait de Blacula de Gene Page)
  3. Main Squeeze (extrait de The Lost Man de Quincy Jones)

Face B

  1. Magnum Force/Dirty Harry’s Creed (Dirty Harry/Magnum Force de Lalo Schifrin)
  2. Ampersand (extrait de Beyond the Valley of the Dolls de Stu Philips)
  3. Aragon (extrait de Coffy de Roy Ayers)

Bonus digitaux

  1. Superfly (interprété par Lisa Spada)
  2. Down and Out in New York City” (interprété par Hugh Coltman)
  3. You’re In My Arms Again (interprété par Dom Farkas)

 


2012.09.08 - Roy Ayers - Cabaret Sauvage - Paris - © Joachim Bertrand / Funk U

Gagnez vos places pour le concert de Roy Ayers à Paris le 28 juillet

En partenariat avec le New Morning, Funk★U vous invite au concert de Roy Ayers à Paris le jeudi 28 juillet dans le cadre du Festival All-Stars. On ne présente plus le légendaire vibraphoniste auteur, entre autres, de la bande-son de Coffy et du hit “Everybody Loves the Sunshine”.  Roy Ayers sera entouré à cette occasion de Larry Peoples (Batterie), John Pressley (Voix), Jamal Peoples (Claviers), Donald Nicks (Basse).

Pour remporter les invitations nominatives mises en jeu, il suffit de répondre à la question suivante en nous écrivant à concoursfunku@gmail.com avant le mardi 26 juillet 20 heures. N’oubliez pas d’ajouter vos coordonnées complètes (nom, prénom, adresse postale) !

  • Quelle célèbre chanteuse de jazz a participé à la bande-son de Coffy  ?

Informations


Roy Ayers - Le Cabaret Sauvage - © Joachim Bertrand / Funk U

Roy Ayers, Ed Motta et Brooklyn Funk Essentials au New Morning Festival All-Stars

Comme chaque année, le club parisien le New Morning accueillera plus d’une vingtaine de groupes et d’artistes dans le cadre de son festival All-Stars. Cette année, Roy Ayers, Ed Motta, Brooklyn Funk Essentials, The Souljazz Orchestra, Lizz Wright, Dr. Lonnie Smith et Marc Ribot & The Young Philadelphians, le projet funk du guitariste éclectique new-yorkais, seront présents à l’affiche. Billets en vente sur tous les réseaux.

Programmation complète


Roy Ayers - Le Cabaret Sauvage - © Joachim Bertrand / Funk U

Roy Ayers en concert à Paris le 11 décembre

L’increvable Roy Ayers vient d’annoncer la date de son rendez-vous annuel avec le public parisien ! Le Roi du vibraphone funky se produira le vendredi 11 décembre au New Morning.

Billets en vente sur tous les réseaux.


Retour en haut ↑