Daft+Punk+Promo

Daft Punk dévoile le merchandising de “Random Access Memories”

Fans des Daft Punk, vous allez bientôt pouvoir vous habiller aux couleurs de votre groupe préféré. Un an après la sortie de Random Access Memories, les robots viennent de lancer une ligne de produits dérivés autour de l’album. Au programme : t-shirts “Split Helmet” ou “Get Lucky” (29 euros), une boucle de ceinture avec le fameux logo des Daft (18 euros) ou bien un poster intitulé “Lose Yourself to Dance Movie” (14,50 euros). Rendez-vous sur le site officiel des Daft pour en savoir plus.

Daft+Punk+BuckleUP+Merchandising


Vidéo : Daft Punk feat. Julian Casablancas “Instant Crush”

Fidèle à sa thématique humanoïde, “Instant Crush”, le troisième extrait de Random Access Memories, voit le chanteur des Strokes Julian Casablancas prendre les traits d’une poupée de son. Découvrez le nouveau clip de Daft Punk ci-dessus.

 


Daft Punk : “Random Access Memory” en édition Deluxe le 2 décembre ?

La rumeur court depuis quelques semaines, et quelques mystérieuses photos prises samedi à la Comic Con de New York semblent indiquer la sortie d’une édition Deluxe de Random Access Memories des Daft Punk au mois de décembre (le 2 selon nos sources). Le contenu de cette réédition n’a pas encore été dévoilé, mais les mêmes rumeurs convergent vers une édition 3CDs renfermant l’album original, un CD de remixes et un DVD contenant les interviews de la Collaborators Series, plus les clips de “Get Lucky”, “Lose Yourself to Dance” et celui encore inédit d’ “Instant Crush”. More info soon…


Daft+Punk+Pharrell+Vibe

Vidéo : Daft Punk “Lose Yourself to Dance”

Pharrell Williams & Daft Punk

Après le teaser, Daft Punk nous dévoile la version intégrale du vidéo clip de “Lose Yourself To Dance”, deuxième single groovy extrait de Random Access Memories featuring  Pharrell Williams au chant et Nile Rodgers à la guitare. Un clip plutôt rudimentaire qui voit le quatuor évolué au milieu de danseurs. On les a connu plus inspiré…


NileRodgers+Pharrell+Williams

Audio : Daft Punk “Lose Yourself To Dance” feat. Pharrell & Nile Rodgers

Nile Rodgers & Pharrell Williams

Après le succès planétaire de “Get Lucky”, Daft Punk a choisi de sortir “Lose Yourself To Dance” en single, l’autre bombe funky de Random Access Memories avec à nouveau Pharrell Williams au chant, Nile Rodgers à la guitare et Nathan East à la basse. Ce nouveau single devrait sortir le 23 septembre et bénéficier d’un vidéo clip. En attendant, les robots sont attendus sur la scène des MTV Video Music Awards le 25 août prochain pour une apparition “surprise”. Écoutez  “Lose Yourself To Dance” dans la vidéo ci-dessous.


Guy-Manuel de Homem Christo et Thomas Bangalter au Grand Prix de Formule 1 de Monaco le 26 mai 2013.

Daft Punk invité du Colbert Report le 6 août

Daft Punk au Grand Prix de Formule 1 de Monaco le 26 mai 2013.

Toujours là où on ne les attend pas, les Daft Punk effectueront une rare apparition télévisée demain mardi dans l’émission de Stephen Colbert diffusée sur Comedy Central, la première depuis la sortie de leur dernier album Random Access Memories. Le duo français devrait se produire dans le cadre du Stephest Colbchell, un festival musical qui a déjà vu des performances de Jack White, Santigold ou Talib Kweli par le passé. “The Song of the Summer, Of the Century. It Aint the Heat, It’s the Rock-midity. With Special Guest Daft Punk” annonce le site du talk show. La semaine dernière, le présentateur a déboulé sur le plateau de son confrère Jimmy Fallon au son de “Get Lucky” avant de repartir sans rien dire.


Daft+Punk+2013

Audio : Daft Punk “Get Lucky” Official Remix

Les Daft Punk ont choisi la plateforme Deezer pour dévoiler la version longue de leur tube planétaire “Get Lucky” feat. Nile Rodgers & Pharrell Williams. Ce remix de 10 minutes et 33 secondes sortira en maxi vinyle le 15 juillet prochain accompagné de la version edit et album. Un disque de remixes de Random Access Memories serait également en préparation. “D’habitude, on ne remixe pas nos titres mais cette fois, c’est quelque chose qu’on a envie de faire” confiait récemment Thomas Bangalter au micro de Radio 1 en Angleterre. Découvrez le remix de “Get Lucky” ainsi que le teaser vidéo ci-dessous.


Wax Poetics Daft

Daft Punk en couverture de Wax Poetics #55

La planète groove continue de saluer la sortie Random Access Memories, le nouvel album de Daft Punk. Le magazine de référence Wax Poetics offre sa couverture de son numéro 55 au duo casqué. Également au sommaire d’un numéro qui paraîtra le mois prochain : De La Soul, Meshell Ndegeocello, Nile Rodgers, Slum Village, Teddy Riley et Jack Bruce.

Toutes les infos sur http://www.waxpoetics.com/blog/news/sneak-peak

 


Daft Punk - preview - itunes

Audio : Daft Punk “Random Access Memories” disponible en écoute sur iTunes

Le secret était bien gardé depuis plusieurs jours : une semaine avant la sortie officielle de Random Access Memories (et quatre jours avant sa parution dans quelques pays d’Europe), le nouvel album de Daft Punk est disponible en pré-écoute dès ce lundi sur la plateforme iTunes.


Paul Williams

Vidéo : Paul Williams raconte sa collaboration avec Daft Punk

J-9 avant la sortie de Random Access Memories, le très attendu nouvel album de Daft Punk, Paul Williams, l’inoubliable Swan de Phantom of the Paradise (Brian de Palma, 1974) décrit sa collaboration avec les robots casqués. “Les paroles de la chanson viennent de la musique, et ces mélodies étaient superbes”, explique Williams au sujet de “Touch”, son insensée cathédrale sonique glissée au milieu de l’album.


Daft+Punk+Random+Access+Memories

Chronique : Daft Punk “Random Access Memories”

Certains lecteurs ont peut-être été étonnés, voire suffoqués, par la présence récurrente de Daft Punk dans ces pages virtuelles au cours des dernières semaines. En temps normal, Funk★U aurait pu vous lister la liste d’emprunts des rejetons des producteurs d’Ottawan et des Gibson Brothers, où encore gloser sur des mélodies trop catchy pour être honnêtes avant de retourner écouter Breakwater ou Quazar. C’était sans compter sur le virage analogique de Random Access Memories, le quatrième album des alter-égos casqués de Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo. Véritable disque de genre(s), RAM cale les deux tiers de son contenu sur un disco-funk pulsé par les parties défenestrantes de sessionmen qui ont tout vu, du chitlin’ circuit au Studio 54 (les noms de Nathan East, bassiste massif de Stevie Wonder et Paul Jackson, Jr., le guitariste de Thriller, circulent déjà sur quelques tracklistings). Le break crunchy de “Give Life back To Music”, porte d’entrée de 73 minutes supersoniques dont le single éclaireur “Get Lucky” n’incarne que la facette la plus accessible du projet, ne laisse aucun doute sur la présence de Nile Rodgers et ses Chic-Isms.

Privé de crédits musiciens lors des écoutes, il est difficile d’identifier l’auteur des arpèges liquides de “The Game of Love”, mid-tempo caniculaire guidé par un lick de basse télégraphique et des parties vocales à la talk-box façon Roger Troutman. Zapp produit par Chic ? Pas loin. En revanche, c’est bien Giorgio Moroder qui raconte l’histoire de l’electro dans “Giorgio By Moroder”, une suite Hi-NRG/prog hallucinogène et uptempo ponctuée par des allusions au thème de Midnight Express et des synthés latino évoquant la période brésilienne de George Duke. Aux dires d’internautes bien renseignés, Omar Hakim et John Robinson Jr., le cogneur d’Off The Wall, se partageraient les drums du funk minimaliste et salement princier de “Lose Yourself To Dance”, à nouveau chanté par Pharrell Williams sur fond de guitares scratchées et de handclaps démesurés. Et s’il n’y avait que ça… L’intro péplum de “Beyond” débouche sur un long instru Calif’, tout près de Michael McDonald et de son indéboulonnable “I Keep Forgetting”. Deux titres et le break Funky Drummer de “Motherboard” plus loin, c’est Hall & Oates et Fleetwood Mac qui semblent reprendre le flambeau de “Fragment of Time”, une dinguerie blue-eyed soul ou l’on perçoit – Choc ! – une guitare slide au fond du mix.

Et les robots dans tout ça ? En retrait derrière leurs vocoders et la vitre de la cabine de contrôle, les producteurs réinventent leur dynamique et passent du noir et blanc numérique à la couleur analogique. Fortunes diverses : Pour “Within”, un joli interlude mélancolique pianoté par Gonzales, et “Touch”, une symphonie pop SF dérangée introduite par Paul Williams, le Phantom of the Paradise en personne, le duo s’égarent dans la pop 80 pastel avec Julian Casablancas des Strokes (“Instant Crush”, sans doute recalé de la BO de Drive). Avec sa toccata liturgique et sa batterie heavy-métal, le final apocalyptique de ”Contact” hésite entre Justice et les Chemical Brothers. En tournant le dos au sampling et à l’électro stadière, Random Access Memories préfère ranimer la mémoire vive de la dance music hédoniste du tournant des années 1970 et 80, une époque où un disque capturait non pas une séquence de fichiers, mais une performance. À prendre ou à laisser. Prenez.

SlyStoned

Daft Punk Random Access Memories (Columbia/Sony Music). Disponible le 20 mai en CD, double LP et digital.

 


Daft Punk : numéro 1 des ventes en Grande-Bretagne

Pour la première fois de son histoire, Daft Punk se retrouve au sommet des charts britanniques et rejoint le cercle très fermé des artistes français a avoir décroché un numéro 1 en Grande-Bretagne. Après Charles Aznavour, Serge Gainsbourg, Modjo, Mr Oizo et David Guetta, c’est la sixième fois qu’un artiste français atteint la plus haute marche des charts anglais. La semaine dernière, le nouveau single de Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo “Get Lucky” a séduit 155 000 acquéreurs, devenant le plus gros hit du duo français outre-Manche avec “One More Time” (Discovery, 2000) et “Around The World” (Homework, 1997). “Nous sommes chanceux d’avoir un numéro 1 !” ont déclaré les robots. “Je suis tellement honoré et complètement époustouflé” a commenté de son côté Nile Rodgers qui joue de la guitare sur le titre. “Get Lucky” est le premier single issu du nouvel album des Daft Random Access Memories à paraître le 20 mai prochain.


Retour en haut ↑