Public-Enemy-New-Album-George-Clinton-GettyImages-668275982

George Clinton invité sur le nouvel album de Public Enemy

Du funk au hip-hop : George Clinton sera l’un des nombreux invités de What You Gonna Do When The Grid Goes Down, le nouvel album de Public Enemy depuis trois ans, et leur premier pour le label Def Jam depuis plus de 25 ans.

Le créateur de Parliament-Funkadelic sera présent sur deux titres, “When The Grid Goes Down” et “Grid”, où intervient également le groupe Cypress HillQuestlove, les membres des Beastie Boys Mike D & Ad-Rock, Run-DMC et Ice-T font aussi partie du casting d’un album attendu le 25 septembre.

Découvrez ci-dessous la nouvelle version du classique “Fight the Power” par Public Enemy & guests interprétée lors des derniers BET Awards. 


George Clinton Adidas

George Clinton retarde sa retraite

Pas d’âge pivot pour George Clinton, aujourd’hui âgé de 78 ans ! Après avoir annoncé sa retraite scénique, le parrain du P-Funk a décidé de prolonger l’ultime tournée de sa carrière jusqu’en juin 2020.

“Je me sens bien et le groupe est à son meilleur niveau”, déclare Clinton sur sa page Facebook. “Nous n’avons pas réussi à apporter le funk à un trop grand nombre de fans et de villes cette année et on ne peut pas en rester là. Pour toutes ces raisons, je dis “f*ck la retraite !”.

George Clinton & Parliament-Funkadelic se produiront donc en début d’année aux États-Unis, avant de donner six concerts au Royaume-Uni du 31 mai au 7 juin (dates ci-dessous). Renseignements pris, aucune date n’est prévue en France pour le moment…

Tournée britannique 2020

31 mai – Margate – Dreamland
3 juin – Glasgow – 02 Academy Glasgow
4 juin – Manchester – The Ritz
5 juin – Londres – Forum Kentish Town
6 juin – Dublin – Saint Anne’s Park
7 juin – Belfast – Ormeau Park


Octave 2

OctavePussy “Straight From #1 Bimini Road” feat. George Clinton & Parliament/Funkadelic

OctavePussY est un groupe de P-Funk hollandais au nom inspiré par un personnage cartoonesque imaginé par George Clinton dans l’album de Parliament Motor Booty Affair, sorti en 1978.

Plus de 40 ans après, l’histoire continue avec le nouvel album d’OctavePussY Straight From #1 Bimini Road. De la même manière que Motor Booty Affair affichait un message anti-disco, ce disque authentiquement P-Funk s’insurge contre la dance music digitale. George “Dr. Funkenstein” Clinton a co-écrit et produit plusieurs de ses titres, qui comprennent également la participation de membres légendaires de Parliament/Funkadelic, dont Billy Bass, Michael Hampton, Blackbyrd McKnight, Gary Mudbone Cooper, Garry Shider et Fred Wesley.

Straight From #1 Bimini Road propose 7 titres originaux et une reprise de Parliament (“Unfunky UFO”, enregistré en 1975) et n’est disponible qu’en vinyle collector limité et numéroté incluant un poster et un comic book dans sa “shop edition” gravée à 15 exemplaires – 300 exemplaires sont également disponibles en vinyle noir, 100 en vinyle bleu et 100 en vinyle rose.

Informations


Pedro-bell

Disparition de Pedro Bell, l’illustrateur du P-Funk

George Clinton et Bootsy Collins viennent d’annoncer la disparition de Pedro Bell, le génial illustrateur des artworks de Parliament/Funkadelic et du P-Funk. Le graphiste, designer et illustrateur était l’auteur de fresques gargantuesques dans lesquelles son imagination débridée rejoint le délire créatif de George Clinton, alias Dr. Funkenstein. « Pedro était un personnage discret qui avait l’habitude de prendre des notes lors des concerts. On était toujours ébahi en découvrant ses croquis sur les pochettes de nos albums », se souvient Gary Mudbone Cooper, membre historique de Parliament/Funkadelic et du Bootsy’s Rubber Band.

Ses fausses publicités, ses romans-photos détournés, ses personnages extravagants et ses vignettes salaces offraient le contrepoint idéal à la saga déjantée des « afronautes » tout droits sortis de l’imagination fertile de George Clinton. Aussi fascinantes que foisonnantes, ses créations pour One Nation Under a Groove, The Electric Spanking of War Babies, Cosmic Slop et Standing on the Verge of Getting it On synthétisaient idéalement l’univers cosmique et cartoonesque de l’instigateur du P-Funk et de sa délirante galaxie.

RIP, Pedro Bell

Quelques pochettes marquantes de Pedro Bell :


2012.06.30 - George Clinton - Enghien3

Un Grammy d’honneur pour George Clinton et Donny Hathaway

Comme chaque année, les Grammy Awards décerneront des trophées d’honneur aux légendes de l’histoire de la musique.

Le 11 mai 2019, George Clinton & Parliament-Funkadelic et le regretté Donny Hathaway -qui sera représenté par sa fille Lalah- recevront un Lifetime Achievement Award, une récompense “célébrant les artistes ayant contribué de manière exceptionnelle dans le domaine de la musique enregistrée.” Le duo Sam and Dave et la chanteuse Dionne Warwick font également partie des lauréats de la promotion 2019.

(Source)



George Clinton @ Le Casino de Paris

Live Report : George Clinton & Parliament-Funkadelic, Casino de Paris (03/07/2018)

S’il faisait chaud à Paris mardi, la température à l’intérieur du Casino de Paris pour la dernière prestation hexagonale de George Clinton & Parliament-Funkadelic frôlait celle de l’enfer ! Le thermomètre finira même par exploser hors des graduations avant la fin de la soirée…

Après la première partie passable de Miss Velvet & the Blue Wolf (imposée par George Clinton à la dernière minute), la foule est chaude -pléonasme- pour la Malka Family ! Intro de folie avec Joe Mannix qui ramone un unique riff de guitare à faire dresser les morts avec Roro derrière la batterie… Mais, hélas, les choses ne vont pas tarder à se gâter. Un truc inouï : toute la sono saute, et plus de micros pour le reste de la troupe arrivée entre temps. Le show reprend, mais ça pète à nouveau – l’histoire dure au moins 20 minutes. Juan Rozoff vient à la rescousse pour tenter d’expliquer sans micro face à une salle très énervée ce qui se passe. Le Fonktzar est couvert par les « remboursez » et autres cris d’oiseaux ! Heureusement, La Malka fait bonne figure et reviendra pour une prestation inspirée, mais loin de celle du mois de janvier à La Cigale.

Malka Family @ Le Casino de Paris

Changement de set, check des micros, le Casino de Paris ne supporterait pas un autre accroc, et c’est parti pour plus de deux heures de déluge sonore. Contrairement à ses vieilles habitudes, George Clinton entre en scène avec le reste du groupe. Quel changement !!! Drivé par sa nouvelle épouse, l’Overlord of Funk apparaît aminci, le teint vif et clair, l’œil brillant et affichant quinze années de moins au compteur.

La première partie du set est vraiment étrange : du rap à gogo sur des guitares en fusion dans lequel il est très difficile de reconnaître ses petits. Pour les anciens (dont je fais partie), la mixture du jour concoctée par Uncle George n’est guère appréciée. Et elle dure… On se reporte donc sur la belle-fille de George, la sublime Brandi Scott qui aura fait tourner les yeux et tordre les cous de toute la gente masculine. Arrivée avec un body complet pailleté, elle ne tardera pas à se mettre à l’aise avec un short rikiki et des bottes à semelle compensées lamées argent. Même pas besoin de pilule bleue à la place de celle, indigeste, de ce début de concert ! Toujours sur le devant de scène et beaucoup moins cloué sur sa chaise que les George Clinton @ Le Casino de Parisfois précédentes, George semble néanmoins apprécier. Nous sommes venus à sa dernière fête, alors on suit, malgré l’énorme faute de goût de la chanson de Kandy Apple Redd en playback et l’intermède anachronique de Danny Bedrosian tout seul aux claviers au milieu de ce déluge sonique.

Arrive enfin le moment tant attendu. “Maggot Brain”… Le Casino devient Notre Dame, avec la messe délivrée en direct par la patte magistrale de Blackbyrd McKnight ! Les yeux de ma voisine s’embuent, on sort le mouchoir à l’écoute du déchirant instrumental Hendrixien vieux de 47 ans. Le Grand moment de la soirée pour tous, suivi par une deuxième partie qui ravira les fans du canal historique. L’oreille accroche un “Flashlight” qui relance la machine P, suivi de “(Not Just) Knee Deep” et l’inévitable “Give Up The Funk”. Tout le monde se détend, sauf ceux qui quittent la salle au vu du retard pris avant de risquer de se retrouver piégés par les derniers bus et métros. Et c’est la fin. Près de 60 ans de carrière et puis s’en va.

À la sortie, les musiciens sont joyeux. Pas de chance : après le colossal cafouillage de la sono pendant le set de la Malka Family, eux auront droit… à une panne de bus ! Une étrange sensation m’étreint. C’est l’heure des derniers disques à dédicacer et des selfies parmi la poignée de funkateers encore présents. L’an prochain, à la même époque, on pensera à George Clinton, sur son bateau, en train de pêcher au gros dans le Golfe du Mexique, sous sa casquette, heureux, les doigts de pieds en éventail et savourant un repos plus que mérité… De nôtre côté, on pourra dire qu’on était là pour la dernière, à Paname.

Vive le P-Funk !

Blaise “Wonder B”.


Setlist

  • Funkadelic Intro (incl. Music For My Mother, solo de Blackbyrd McKnight, Get Off Your Ass And Jam et You And Your Folks, Me And My Folks)
  • Mama Told Me
  • Pole Power
  • Baby Like Funkin’ It Up
  • Meow Meow
  • Get LowGeorge Clinton @ Le Casino de Paris
  • Ain’t That Funkin’ Kinda Hard On You? (incl. solo de Greg Thomas)
  • I’m Gon Make U Sick O’Me (incl. Up For The Down Stroke, Cookie Jar, “To The Window, To The Wall” chant)
  • Psychotropic
  • Backwoods
  • Type Two
  • Danny Bedrosian solo: Loving You Takes All My Time (orig. par The Debonaires)
  • Maggot Brain
  • Dirty Queen
  • Flash Light (feat. Malka Horns)
  • (Not Just) Knee Deep (incl. “I Ain’t Funkin’ Wit’ You” chant) scat solo de Greg Thomas > guitar solo de Blackbyrd McKnight > Knee Deep (reprise)
  • Give Up The Funk (Tear The Roof Off The Sucker)
  • Night Of The Thumpasorus Peoples (incl “The Roof Is On Fire” chant)
  • Outro




Parliament 2018 une2

Le nouvel album de Parliament disponible

Parliament Medical Fraud.jpgDeux semaines après avoir dévoilé la clip d’”I’m Gon Make U Sick O’Me”, George Clinton vient d’annoncer la date de sortie de Medicaid Fraud Dogg, le nouvel album studio de Parliament.

38 ans (!) après la sortie de Trombipulation, ce nouvel album de 23 titres est disponible sur toutes les plateformes digitales depuis le mardi 22 mai. Aucune date de sortie sur support physique n’a été annoncée pour le moment.

George Clinton & Parliament-Funkadelic donneront leur dernier concert français au Casino de Paris le 3 juillet.

 


Parliament Clip 2

Vidéo : Parliament “I’m Gon Make U Sick O’Me”

La semaine dernière, George Clinton annonçait son retrait définitif de la scène. Ce mardi, le Dr. Funkenstein confirme la poursuite de ses activités studio en publiant le clip d’”I’m Gon Make U Sick O’Me”, un nouveau titre de Parliament featuring le rappeur Scarface, fidèle Gary Mudbone Cooper aux choeurs et quelques habitués des P-Funk All-Stars, dont Sir Nose et le guitariste Blackbyrd McKnight.

Plus proche des titres solo proto-electro de George Clinton que des grooves P cuivrés de Parliament, cet extrait devrait rejoindre l’album Medical Fraud dont la date de sortie, tout comme celle d’un projet solo produit par le label de Flying Lotus, n’ont pas encore été révélées.

Découvrez ci-dessus le clip d”"I’m Gon Make U Sick O’Me” de Parliament featuring le rappeur Scarface et Gary Mudbone Cooper. George Clinton et Parliament-Funkadelic en concert (pour la dernière fois) avec la Malka Family au Casino de Paris le 3 juillet.

26904219_10215771598829197_3595106570073756621_n


George Clinton Tiny Desk

Vidéo : George Clinton & Parliament-Funkadelic “Tiny Desk Concert”

Le 3 juillet, l’événement George Clinton Meets la Malka Family embrasera la Casino de Paris. C’est dans un environnement plus modeste – et plus réduit – que George Clinton & Parliament-Funkadelic ont délivré une performance atypique dans le cadre des fameux Tiny Desk Concerts du site de NPR Music.

Découvrez ci-dessus les étonnantes “versions coin du bureau” de “Standing On The Verge Of Getting It On”, “One Nation Under A Groove” et “Give up the Funk (Tear the Roof off the Sucker)” en compagnie de Dwayne Blackbyrd McKnight (guitare), Lige Curry (basse), Garrett Shider (guitare), Danny Bedrosian (claviers), Benzel Cowan (batterie) et des choristes Tonysha Nelson, Patavian Lewis et Tairee Parks.


georgeclintonpp

George Clinton et la Malka Family en concert à Paris

Après une année blanche en 2017, George Clinton & Parliament-Funkadelic seront de retour cet été à Paris !

Une date exceptionnelle aura lieu le mardi 3 juillet au Casino de Paris avec une double affiche en compagnie de … La Malka Family !

Billets de la soirée George Clinton meets La Malka Family en vente le 22 janvier sur tous les réseaux, et bientôt plus d’infos sur www.funku.fr. !

26904219_10215771598829197_3595106570073756621_n


George Clinton Stockholm

Live Report : George Clinton & Parliament-Funkadelic, Stockholm (Göta Lejon) 08/05/2017

D’abord la mauvaise nouvelle : selon nos sources, George Clinton & Parliament-Funkadelic ne se produiront pas dans l’hexagone cette année. Ensuite la bonne : à bientôt 76 ans, le Dr. Funkenstein affiche toujours une forme insolente, comme en témoigne cette étape suédoise d’une mini-tournée européenne au Göta Lejon, théâtre art-déco de 600 places au centre de Stockholm. Son groupe aussi a rajeuni avec uniquement Blackbyrd McKnight (guitare), Michael Clip Payne (chant), Lige Curry (basse) et Bennie Cowan et Greg Thomas (cuivres) dans le rôle des vétérans.

Passé un temps de chrono (trop) généreux consacré aux extraits rap-metal de Shake The Gate, le Benjamin Button du P-Funk à largement dominé la situation pendant près de 135 minutes, jumpant d’entrée dans la fosse pendant “Atomic Dog”, poussant sur le devant de la scène les solistes et dirigeant les nuances de chaque instrument au cours d’un “Maggot Brain” d’anthologie sculpté dans la lave Hendrixienne par Blackbyrd. Une version ralentie insensément funky de “Standing on the Verge of Getting it On”, un ” Super Stupid ” en direct de Detroit 70 et un enchaînement à tomber du rarissime “The Goose” et “Take Me to the River” ont aussi prouvé que George Clinton et son gang n’étaient pas venus au pays de Bergman pour sucrer les fraises sauvages.

Photos : Wai Kai Fung

Setlist

  1. Atomic Dog
  2. Funk Get Ready to Roll
  3. Pole Power
  4. Baby Like Fonkin’ It Up
  5. Get Low
  6. Ain’t That Funkin’ Kinda Hard on You?
  7. Super Stupid
  8. One Nation Under a Groove
  9. Flashlight
  10. (Not Just) Knee Deep
  11. Maggot Brain
  12. Vanish in Our Sleep
  13. Dirty Queen
  14. The Goose/Take Me to the River
  15. Standing on the Verge of Getting it On
  16. Presence of a Brain
  17. Up for the Downstroke
  18. Tear the Roof (Off the Sucker)
  19. Night of the Thumpasorus People

20170508_233513_978454


Funkadelic Finest une

Funkadelic “Live Meadowbrook Rochester Michigan/Funkadelic Finest”

Publié en CD en 1996, Funkadelic Live – Meadowbrook, Rochester, Michigan – 12th September 1971, l’unique album en public du Funkadelic première période, est disponible en version double vinyle depuis le 6 janvier. Le label Tidal Waves Music (distribué par Light in the Attic) propose un nouveau mastering réalisé à partir des bandes d’origines pour une qualité d’écoute sans comparaison avec les récentes rééditions vinyliques de la discographie de George Clinton & Parliament-Funkadelic (notamment celles du label 4 Men With Beards).

Bien connuPrecision 12" Elongated Spine des P-Funkophiles, Live – Meadowbrook, Rochester, Michigan contient une performance sauvage et électrique entre soul déjantée et acid-rock en compagnie de George Clinton, Fuzzy Haskins, Calvin Simon, Grady Thomas, Ray Davis, Eddie Hazel, Billy Bass Nelson, Bernie Worrell, Harold Beane et le batteur Tyrone Lampkin, remplaçant au pied levé de Tiki Fulwood, récemment débarqué du groupe. Temps forts : la première face instrumentale composée d’”Alice in My Fantasies” et d’un titanesque “Maggot Brain” de 14 minutes avec un Eddie Hazel à son sommet Hendrixien (tracklisting).

Precision 12" Elongated SpineÉpuisée également depuis près de vingt ans, Funkadelic Finest, la compilation de référence des années dorées de Funkadelic, est également de retour en double 33-tours depuis le 6 janvier. Comme c’est le cas pour le Live at Meadowbrook Rochester 1971, ce double-LP a été remasterisé à partir des bandes analogiques d’origine et aligne 16 titres cultes enregistrés entre 1970 et 1976, dont les incontournables “Cosmic Slop”, “Red Hot Mama”, “Funky Dollar Bill”, “Undisco Kidd” et une époustouflante version live de “Maggot Brain” bizarrement tronçonnée en fin de quatrième face (tracklisting). Et quelle pochette !

Jacques Trémolin

Funkadelic Live – Meadowbrook, Rochester, Michigan, Funkadelic Finest **** (Tidal Waves Music/Light in the Attic). Disponibles en double-LPs limités.


Retour en haut ↑