Give Me CD

Gagnez la compilation 2-CDs “Give Me The Funk !″

En partenariat avec Wagram Music, Funk★U vous offre des exemplaires de la compilation 2-CDs Give Me the Funk ! The Best Funky-Flavored Music.

Compilé par l’équipe de Funk★U Magazine, ce recueil 2-CDs renferme des classiques incontournables de Funkadelic, Gil Scott-Heron, Cymande, Ohio Players, Patrice Rushen, Curtis Mayfield, mais aussi des titres rares de Syl Johnson, Blowfly, The Sylvers, Little Beaver, T Connection et bien d’autres (informations).

Pour remporter les exemplaires CD mis en jeu, il suffit de répondre à la question suivante en nous écrivant à concoursfunku@gmail.com avant le vendredi 16 octobre. N’oubliez pas d’ajouter vos coordonnées complètes (nom, prénom, adresse postale) !

 Tracklisting CD

CD1 

  1. Manu Dibango Soul Makossa
  2. Blowfly  Nobody’s Butt But Yours, Babe
  3. George McCrae I Get Lifted
  4. GMTF! Digital 3000x3000Gil Scott-Heron Home Is Where The Hatred Is
  5. Gwen McCrae All This Love That I’M Givin’
  6. Little Beaver Concrete Jungle
  7. Bobby Byrd Back From The Dead
  8. Funkadelic Can You Get To That
  9. T Connection Funkannection
  10. The Sylvers I Aim To Please
  11. Patrice Rushen Hang It Up
  12. Jerry Butler & Jerry Peters Speak The Truth To The People – Frankie’s Theme
  13. Curtis Mayfield Toot An’ Toot An’ Toot
  14. Syl Johnson Ms Fine Brown Frame
  15. Cymande Bra
  16. Lonnie Liston Smith And The Cosmic Echoes A Chance For Peace

CD2

  1. Clarence Reid If It Was Good Enough For Daddy
  2. Betty Wright All Your Kissin’ Sho’ Don’T Make True Lovin’
  3. Andre Maurice You’re The Cream Of The Crop
  4. Uncle Louie Feat. Walter Murphy I Like Funky Music
  5. 9th Creation A Good Time
  6. Young Senators Jungle
  7. Blo Mind Walk
  8. Roger Damawuzan & Les As Du Bénin Wait For Me
  9. Jimmy “Bo” Horne Clean Up Man
  10. Doris Duke Woman Of The Ghetto
  11. Esther Phillips Home Is Where The Hatred Is
  12. Larry Dixon Hey Girl
  13. The Right Direction Midnight Rhythm
  14. Captain Sky Hero
  15. Barrett Strong Money (That’s What I Want)
  16. Booker T & the MG’s Green Onions

 


Give me the funk une

Funk★U présente la collection “Give Me the Funk !”

En partenariat avec Wagram Music, Funk★U présente la collection Give Me the Funk ! The Best Funky-Flavored Music. Au programme disponible à partir du 21 août, trois vinyles simples et un recueil 2-CDS renferment des classiques incontournables de James Brown, Funkadelic, Gil Scott-Heron, Cymande, Ohio Players, Patrice Rushen, Curtis Mayfield, mais aussi des titres rares de Syl Johnson, Blowfly, The Sylvers, Little Beaver, T Connection et bien d’autres (tracklistings disponibles ci-dessous).

Give me the funk, nothing but the funk !

Give me the Funk vol1

Give Me the Funk !  (Volume 1) 

Du rhythm’n’blues à la soul music en passant par le jazz, le blues et le doo-wop, la route sinueuse qui mène au funk démarre dans les années 1950. Avant de graver les tables de loi du genre au milieu des sixties, James Brown dessinait déjà les contours du funk avec « Think! », extrait de son troisième album du même nom paru en 1960. Little Willie John, le modèle premier du Godfather of Soul, est présent dans cette sélection roots avec son standard « Fever », grand succès de l’année 1956 qui, à l’instar de « Think! », servira de prototype à de nombreuses reprises à succès.

Le premier volume de la collection Give Me the Funk ! The Best Funky-Flavored Music relie également deux des plus grandes enseignes de la Great Black Music américaine : au Sud, Stax Records s’impose dans les charts nationaux avec « Green Onions » de Booker T. & the MG’s et « Last Night » des Mar-Keys. Au Nord de la ligne Mason-Dixon, la Motown s’apprête à conquérir la planète soul grâce à Barrett Strong, auteur du tube « Money », puis surtout Marvin Gaye et Stevie Wonder. Artistes pionniers, l’archange du label de Detroit et le prodige multi-instrumentiste signeront bientôt de nombreux chefs-d’œuvre du catalogue funk.

En marge des futurs souverains de la dynastie funk, d’autres performers et instrumentistes de choix entrevoient le futur du groove, des polyrythmes complexes du « Watermelon Man » d’Herbie Hancock en passant par l’énergie électrique d’Ike & Tina Turner et l’extravagance scénique de Screamin’ Jay Hawkins.

 

Give me the funk vol2

Give Me the Funk !  (Volume 2) 

Á l’aube des années 1970, la révolution funk s’empare de la planète et des sous-genres musicaux. Le rhythm’n’blues se cale désormais sur The One, le premier temps du groove défini par James Brown, tandis que la soul s’électrise, à l’image du trio vocal The Detroit Emeralds dont les enregistrements — parmi lesquels « Baby Let Me Take You (In My Arms) » — intègrent dorénavant des membres de Parliament-Funkadelic.

De l’autre côté de l’Atlantique, le groupe Cymande perce au Royaume-Uni grâce à sa fusion de soul, de funk et de rythmes afro-caribéens. « Dans Cymande, on aimait Aretha Franklin, James Brown et Curtis Mayfield, mais on pouvait aussi adorer en même temps le reggae et Manu Di Bango », déclare le percussionniste Pablo Gonsales. « Soul Makossa », l’emblème afro-funk de Manu Di Bango, résonne dans ce deuxième volume de la collection Give Me the funk ! The Best Funky-Flavored Music. « Je l’ai composé en 1972 pour la Coupe d’Afrique des Nations », racontait le regretté saxophoniste dans les pages de Funk★U. « C’était une face-B qui n’a pas connu de gros succès en Afrique. Dans les quartiers, les gamins en riaient… En revanche, le titre a explosé aux États-Unis l’année suivante ! C’était un morceau rassembleur qui a parlé à un public particulier dans un contexte particulier, un contexte où les afro-américains avaient les yeux rivés vers l’Afrique, ils l’idéalisaient comme une terre promise. D’ailleurs, après « Soul Makossa », il n’y a plus eu de tube africain mondial comme celui-ci. »

Au moment du triomphe de « Soul Makossa », le label TK Records abrite à Miami les productions des époux George et Gwen McRae et du singer-songwriter et guitariste Willie Hale, alias Little Beaver. « Concrete Jungle », un de ses titres les plus emblématiques, sonne comme un écho à « Home Is Where the Hatred Is », un des nombreux chefs-d’œuvre d’un autre illustre auteur-compositeur : l’immense Gil Scott-Heron, le poète des jungles de béton.

 

 

Give me the Funk vol3

Give Me the Funk !  (Volume 3)

« Si j’ai enregistré « Maggot Brain » sous acide ? J’ai TOUT enregistré sous acide ! ». Quand George Clinton raconte la création d’un des albums phares de Funkadelic, le Pape du P-Funk évoque indirectement la démesure et l’extravagance de la scène funk des années 1970. « Avec Funkadelic, nous faisions tout ce qui nous passait par la tête car je ne voulais pas qu’on nous range dans une catégorie. Nous avions une mission et nous étions complètement cinglés. Nous avons fait des choses qu’on aurait crues impossibles en studio. À partir de là, nous avons basculé de l’autre côté de la barrière, et on y est restés. » Dans le sillage des expérimentations délirantes du Dr. Funkenstein, les Ohio Players, sous l’impulsion du génial Junie Morrison, imaginent leur inénarrable Funky Granny, aïeule salace et personnage récurrent de leurs premiers LPs d’exception. Le fantasque frappe également là où on ne l’attend pas : après avoir excellé dans le registre des ballades soul, The Sylvers plongent à leur tour dans le bouillon funkadélique avec un « I Aim to Please » débraillé à l’envi, tandis que Curtis Mayfield troque avec succès ses luxuriants arrangements contre le fracas électronique des drum machines dans le dévastateur « Toot An’ Toot An’ Toot ».

Chantre de la blaxploitation depuis Superfly, Curtis Mayfield marque de son empreinte une série de bandes originales cultes et parfois méconnues : dans celle de Melinda (1972), son ancien partenaire des Impressions Jerry Butler délivre le prêche de « Speak The Truth to the People ». Aux côtés de ce downtempo teinté de sitar indien, Joe Simon signe la chanson générique érotico-orchestrale du thriller féministe Cleopatra Jones. Mais si les icônes glamour de la blaxploitation sont légion, peu de femmes cumulent encore les premiers rôles dans la production musicale, à l’exception de Patrice Rushen. « À l’époque, il n’y avait pas de plan marketing pour une musique qui appartenait à la fois au jazz, à la pop, au R&B et à la dance music », explique la prodige des claviers. « Au final, il n’y avait pas de problème une fois qu’on appréciait le résultat. On voulait simplement le faire découvrir à ses amis, et on ne se souciait pas de son genre. Je suis très heureuse d’avoir brouillé ces frontières musicales. » Dans « Hang it Up », ses interventions virtuoses au Fender Rhodes font écho aux envolées cosmiques de Lonnie Liston Smith, dont le stratosphérique « A Chance for Peace » conclut en apesanteur le troisième volume de cette collection.

Give Me the Funk ! The Best Funky-Flavored Music (Wagram Music). Disponible le 21 août en vinyles simples, 2-CDs et version digitale.

 

Tracklistings vinyles

Give Me the Funk !  (Volume 1)

FACE AGive me 1

  1. Booker T. & the MG’s Green Onions
  2. James Brown & The Famous Flames  Think
  3. The Mar-Keys Last Night
  4. Marvin Gaye Hitch Hike
  5. Ray Charles Unchain My Heart
  6. Barrett Strong Money (That’s What I Want)
  7. Stevie Wonder Ain’t That Love

FACE B

  1. Herbie Hancock Watermelon Man
  2. Ike & Tina Turner A Fool In Love
  3. Little Willie John Fever
  4. Etta James I Just Want To Make Love To You
  5. Screamin’ Jay Hawkins I Put a Spell on You

 

Give Me the Funk !  (Volume 2)

FACE AGive me 2

  1. Blowfly Nobody’s Butt But Yours, Babe
  2. The Detroit Emeralds Baby Let Me Take You (In My Arms)
  3. George McCrae I Get Lifted
  4. Brother To Brother Chance With You
  5. Gil Scott-Heron Home Is Where The Hatred Is

FACE B

  1. Manu Dibango Soul Makossa
  2. The Fatback Band Yum Yum (Gimme Some)
  3. Gwen McCrae All This Love That I’M Givin’
  4. Little Beaver Concrete Jungle
  5. Cymande Bra

 

Give Me the Funk !  (Volume 3)

FACE AGive me 3

  1. Bobby Byrd Back From The Dead
  2. Funkadelic Can You Get To That
  3. T Connection Funkannection
  4. The Sylvers I Aim To Please
  5. Patrice Rushen Hang It Up

 

FACE B

  1.  Joe Simon Theme From Cleopatra Jones
  2. Jerry Butler Speak The Truth To The People – Frankie’s Theme
  3. Ohio Players Funky Worm
  4. Curtis Mayfield Toot An’ Toot An’ Toot
  5. Lonnie Liston Smith and The Cosmic Echoes A Chance For Peace

 

 Tracklisting CD

CD1 

  1. Manu Dibango Soul Makossa
  2. Blowfly  Nobody’s Butt But Yours, Babe
  3. George McCrae I Get Lifted
  4. GMTF! Digital 3000x3000Gil Scott-Heron Home Is Where The Hatred Is
  5. Gwen McCrae All This Love That I’M Givin’
  6. Little Beaver Concrete Jungle
  7. Bobby Byrd Back From The Dead
  8. Funkadelic Can You Get To That
  9. T Connection Funkannection
  10. The Sylvers I Aim To Please
  11. Patrice Rushen Hang It Up
  12. Jerry Butler & Jerry Peters Speak The Truth To The People – Frankie’s Theme
  13. Curtis Mayfield Toot An’ Toot An’ Toot
  14. Syl Johnson Ms Fine Brown Frame
  15. Cymande Bra
  16. Lonnie Liston Smith And The Cosmic Echoes A Chance For Peace

CD2 

  1. Clarence Reid If It Was Good Enough For Daddy
  2. Betty Wright All Your Kissin’ Sho’ Don’T Make True Lovin’
  3. Andre Maurice You’re The Cream Of The Crop
  4. Uncle Louie Feat. Walter Murphy I Like Funky Music
  5. 9th Creation A Good Time
  6. Young Senators Jungle
  7. Blo Mind Walk
  8. Roger Damawuzan & Les As Du Bénin Wait For Me
  9. Jimmy “Bo” Horne Clean Up Man
  10. Doris Duke Woman Of The Ghetto
  11. Esther Phillips Home Is Where The Hatred Is
  12. Larry Dixon Hey Girl
  13. The Right Direction Midnight Rhythm
  14. Captain Sky Hero
  15. Barrett Strong Money (That’s What I Want)
  16. Booker T & the MG’s Green Onions

 

 

 

 


Funkadelic reworked

Funkadelic “Reworked By Detroiters”

Berceau des premières années de Funkadelic, la ville de Detroit a également marqué l’histoire de l’electro en voyant naître la techno dans la seconde moitié des années 80. Le P-Funk est d’ailleurs cité comme une influence majeure par des pionniers du genre et l’écho des sons extraterrestres du claviériste Bernie Worrell continue de raisonner dans la musique synthétique actuelle.

Le label britannique Ace Records a donc proposé à des artistes electro de la Motor City de boucler la boucle en revisitant le répertoire de Funkadelic période Westbound. L’ensemble des participants s’est ainsi prêté à l’exercice du remix pour un résultat global tiraillé entre l’hommage respectueux et la relecture radicale des classiques du groupe de George Clinton.

Funkadelic reworkLa compilation Reworked by Detroiters contient ainsi son lots de remixes inspirés, comme un « Get Off Your Ass And Jam (Marcel Pitman remix) » où les guitares acides se noient dans une ambiance lounge du meilleur effet. « Music 4 My Mother (Underground Resistance Mix) »  donne quant à lui une saveur P-Funk eighties inédite à ce blues issu du premier album de Funkadelic. « Sexy Ways » et « Be My Beach », dans des versions respectives  « Recloose Disco Fleap» et «Monophone & Tom Thump » sont quant à eux dopés à grands renforts de claps et de beats maousses.  Ailleurs, le groupe garage The Dirtbombs s’incruste dans le casting en offrant une réinterprétation sauvage  du « Super Stupid » tiré de l’album Maggot Brain.

On trouve également sur cette compilation quelques mixes alternatifs, l’occasion de donner davantage de relief à des pistes parfois étouffées dans le mille-feuille sonore originel.  La ligne de basse de Cordell Boogie Mosson est ainsi particulièrement mise en valeur sur « Take Your Dead Ass Home (The Fantasy Version) », alors que les vocalises de Garry Shider ensorcellent un « Cosmic Slop (Moodyman Mix) » dans une version définitive de plus de neuf minutes.

Bien sûr, Reworked By Detroiters contient également sa part de ratés, comme ce « Maggot Brain » version dub atmosphérique ou un « You And Your Folks (Claude Young Jr Club Mix) » largement dispensable. L’ensemble demeure toutefois plutôt réussi et constitue une curiosité dont les fans du Funkadelic première période auraient tort de se priver.

Adrien Kras

Funkadelic Reworked By Detroiters*** (Ace Records). Disponible en double-CD et triple-vinyle.

 


Funkadelic reworked

Funkadelic remixé dans “Reworked By Detroiters”

Le planning nébuleux de George Clinton n’ayant pas encore révélé la date de sortie du prochain album de Parliament, les P-Funkateers impatients pourront se reporter sur Reworked By Detroiters, une compilation de 17 titres de Funkadelic remixés par les acteurs contemporains de la scène de Detroit.

Loin des habituelles fumisteries des albums de remixes, ces relectures entre funk, electro et rock signées Amp Fiddler, Moodymann, Underground Resistance, Anthony Shake et leurs pairs respectent les fondamentaux des versions originales produites par George Clinton, Bootsy Collins, Bernie Worrell et les membres de la galaxie P-Funk. De “Let’s Take It To The Stage” à “Maggot Brain” en passant par “Sexy Ways” et Undisco Kidd”, ces nouvelles versions tissent un pont entre les parrains du groove et leurs héritiers du Michigan. Tracklisting complet et “Cosmic Slop (Moodyman Mix)”disponibles ci-dessous.

Funkadelic – Reworked By Detroiters sera disponible en triple-vinyle et double-CD le 27 octobre (distribution Ace Records).

Tracklisting vinyle

Side 1

1. Sexy Ways (Recloose Disco Flip)
2. You Can’t Miss What You Can’t Measure (Alton Miller Mix)Funkadelic rework
3. Get Your Ass Off And Jam (Marcellus Pittman Remix)

Side 2

1. Cosmic Slop (Moodyman Mix)
2. Music For My Mother (Andres Wo Ahh Ay Vocal Mix)
3. Super Stupid (Dirtbombs Version)

Side 3

1. Music 4 My Mother (Underground Resistance Mix)
2. Undisco Kidd (Gay Marvine Edit)
3. Take Your Dead Ass Home (The Fantasy Version)

Side 4

1. Let’s Take It To The Stage (Amp Fiddler Laughin @Ya Mix)
2. Standing On The Verge (Anthony Shake Shakir & T Dancer Remix)
3. You And Your Folks (Claude Young Jr Club Mix)

Side 5

1. Be My Beach (Mophono & Tom Thump)
2. You And Your Folks (Claude Young Jr Dub)
3. Let’s Make It Last (Kenny Dixon Jr Edit)

Side 6

1. Looking Back At You (Ectomorph Stripped And Dubbed)
2. Maggot Brain (BMG Dub)


Funkadelic Finest une

Funkadelic “Live Meadowbrook Rochester Michigan/Funkadelic Finest”

Publié en CD en 1996, Funkadelic Live – Meadowbrook, Rochester, Michigan – 12th September 1971, l’unique album en public du Funkadelic première période, est disponible en version double vinyle depuis le 6 janvier. Le label Tidal Waves Music (distribué par Light in the Attic) propose un nouveau mastering réalisé à partir des bandes d’origines pour une qualité d’écoute sans comparaison avec les récentes rééditions vinyliques de la discographie de George Clinton & Parliament-Funkadelic (notamment celles du label 4 Men With Beards).

Bien connuPrecision 12" Elongated Spine des P-Funkophiles, Live – Meadowbrook, Rochester, Michigan contient une performance sauvage et électrique entre soul déjantée et acid-rock en compagnie de George Clinton, Fuzzy Haskins, Calvin Simon, Grady Thomas, Ray Davis, Eddie Hazel, Billy Bass Nelson, Bernie Worrell, Harold Beane et le batteur Tyrone Lampkin, remplaçant au pied levé de Tiki Fulwood, récemment débarqué du groupe. Temps forts : la première face instrumentale composée d’”Alice in My Fantasies” et d’un titanesque “Maggot Brain” de 14 minutes avec un Eddie Hazel à son sommet Hendrixien (tracklisting).

Precision 12" Elongated SpineÉpuisée également depuis près de vingt ans, Funkadelic Finest, la compilation de référence des années dorées de Funkadelic, est également de retour en double 33-tours depuis le 6 janvier. Comme c’est le cas pour le Live at Meadowbrook Rochester 1971, ce double-LP a été remasterisé à partir des bandes analogiques d’origine et aligne 16 titres cultes enregistrés entre 1970 et 1976, dont les incontournables “Cosmic Slop”, “Red Hot Mama”, “Funky Dollar Bill”, “Undisco Kidd” et une époustouflante version live de “Maggot Brain” bizarrement tronçonnée en fin de quatrième face (tracklisting). Et quelle pochette !

Jacques Trémolin

Funkadelic Live – Meadowbrook, Rochester, Michigan, Funkadelic Finest **** (Tidal Waves Music/Light in the Attic). Disponibles en double-LPs limités.


Funkadelic

La compilation “Funkadelic Finest” de retour en vinyle

Épuisée depuis près de 20 ans, Funkadelic Finest, la compilation de référence des années dorées de Funkadelic, sera de retour dans les bacs le 6 janvier. Comme c’est le cas pour le Live at Meadowbrook Rochester 1971, ce double-LP proposé par le label de réédition Tidal Waves Music et distribué par Light in the Attic a été remasterisé à partir des bandes masters analogiques d’origine et aligne 16 titres cultes enregistrés entre 1970 et 1976, dont les incontournables “Cosmic Slop”, “Red Hot Mama”, “Undisco Kidd” et une époustouflante version live de “Maggot Brain”.

Édition avec obi limitée à 1000 exemplaires. C’est l’heure de sortir vos funky dollar bills !

Tracklisting

Face A

  • I’ll Bet You
  • I Got A Thing, You Got A Thing, Everybody’s Got A Thing
  • Funky Dollar Bill
  • I Wanna Know If It’s Good To You

Face B

  • Hit It & Quit It
  • You And Your Folks, Me And My Folks
  • A Joyful Process
  • Loose Booty

Face C

  • You Can’t Miss What You Can’t Measure
  • Cosmic Slop
  • Red Hot Mama
  • Standing On The Verge Of Getting It On

Face D

  • Let’s Take It To The Stage
  • Get Off Your Ass & Jam
  • Undisco Kidd
  • Maggot Brain (Live)

Funkadelic_Liverpool_1971

“Funkadelic Live – Meadowbrook, Rochester, Michigan 1971″ en vinyle

Publié en CD en 1996, Funkadelic Live – Meadowbrook, Rochester, Michigan – 12th September 1971, l’unique album en public du Funkadelic première période, sera disponible en version double vinyle le 6 janvier prochain.

Le label Light in the Attic propose une nouveau remastering d’une performance sauvage et électrique entre soul déjantée et acid-rock en compagnie de George Clinton, Fuzzy Haskins, Calvin Simon, Grady Thomas, Ray Davis, Eddie Hazel, Billy Bass Nelson, Bernie Worrell, Harold Beane et le batteur Tyrone Lampkin, remplaçant au pied levé de Tiki Fulwood, récemment débarqué du groupe. Édition limitée à 1000 exemplaires (informations) !

Thanks Chris B. !

Tracklisting

Side A

  • “Alice in My Fantasies”
  • “Maggot Brain”Precision 12" Elongated Spine

Side B

  • “I Call My Baby Pussycat” [fast version]
  • “I Call My Baby Pussycat”
  • “Good Old Music”

Side C

  • “I Got a Thing, You Got a Thing, Everybody Got a Thing”
  • “All Your Goodies Are Gone (The Loser’s Seat)”
  • “I’ll Bet You”

Side D

  • “You and Your Folks, Me and My Folks”
  • “Free Your Mind and Your Ass Will Follow” [instrumental]


funkadelic-maggotbrain_1024x1024

Funkadelic réédité en vinyle 180-grammes coloré

Le label 4 Men With Beards vient de rééditer les albums Westbound de Funkadelic en vinyles 180-grammes colorés. Entre 500 et 1000 exemplaires collector !

Sont disponibles au programme :Capture d’écran 2016-04-17 à 10.43.24

  • Funkadelic (rose)
  • Free Your Mind… And Your Ass Will Follow (translucide)
  • Maggot Brain (orange)
  • America Eats Its Young (turquoise, violet et translucide)
  • Cosmic Slop (bleu et jaune)
  • Standing On The Verge of Getting It On (rouge et bleu)
  • Let’s Take it to the Stage (doré)
  • Tales of Kidd Funkadelic (bleu et vert)

Informations

funkadelic-funkadelic

funkadelic-americaeats2_grande


George+Clinton+2016

Audio : Funkadelic “Ain’t That Funkin’ Kinda Hard On You ?” feat. Kendrick Lamar & Ice Cube

Un an après la sortie de First You Gotta Shake The Gate, le premier album studio de Funkadelic depuis 1981, George Clinton dévoile un remix groovy d’”Ain’t That Funkin’ Kinda Hard On You ?” featuring les rappeurs Kendrick Lamar et Ice Cube à découvrir dans le lecteur ci-dessous.


Capture d’écran 2015-10-28 à 12.29.13

“First Ya Gotta Shake the Gate” de Funkadelic en vinyle collector pour le Black Friday

Un an après la sortie du mitigé First Ya Gotta Shake the Gate de Funkadelic (voir notre chronique du triple album paru en novembre 2014), le Black Friday, l’édition US du Record Store Day, proposera le 27 novembre une édition vinyle limitée à 1000 exemplaires. Réduite à 6 titres, cette version collector comprendra, entre autres, un remix inédit d’”Ain’t that Funkin Kinda Hard on You” featuring Fred Wesley, Pee-Wee Ellis et Kendrick Lamar (tracklisting ci-dessous).

Cette édition vinyle de First Ya Gotta Shake the Gate sera disponible en import US le 27 novembre chez tous les bons disquaires.

TracklistingFunkadelic LP 2015
1) “Ain’t that Funkin Kinda Hard on You” remix featuring Kendrick Lamar, Fred Wesley and Pee-Wee Ellis

2) Zip it” remix featuring Sativa Diva

3) “As In” alternate mix

4) Nuclear Dog (Part I)

5) Dipety Dipety Doo Stop the Violence

6) I Mo B Yodog Fo Eva


DAngelo+Afropunk

Vidéo : D’Angelo & The Roots en concert au festival Afropunk

Après le son, l’image ! Le mois dernier, le festival Afropunk nous offrait la bande son du concert de D’Angelo & The Roots en guise de cadeau de Noël, voici maintenant la vidéo !

Un concert électrique composé essentiellement de reprises de choix (Funkadelic, Bob Marley, Ohio Players, Sly & The Family Stone, Fishbone et Prince) tout juste entrecoupé d’une relecture soulful de son “Greatdayinamornin’” (Voodoo). Une petite mise en bouche avant son concert événement à Paris le 16 février prochain à revoir dans son intégralité et en HD (svp) dans la vidéo ci-dessus.

Set List :

Miss Lucifer’s Love (Funkadelic)
Burnin’ and Lootin’ (Bob Marley)
No Head No Backstage Pass (Funkadelic)
Greatdayinamornin’
Our Love Has Died (Ohio Players)
Thankful’n’Thoughtful (Sly & The Family Stone)
Black Flowers feat. Angelo Moore (Fishbone)
She’s Always in My Hair (Prince)


Funkadelic Shake cover

Audio : Funkadelic “Pole Power”

Alors que la version physique de First You Gotta Shake The Gate, le nouvel album de Funkadelic, est attendue pour les fêtes, quelques extraits de ce magnum opus de 33 titres émergent progressivement sur la toile. Découvrez “Pole Power”, un titre électrique coécrit par George Clinton et son fils Tracey “Trey Lewd” Lewis. Peek-a-boo !


Retour en haut ↑