Nathan east

Le premier album solo de Nathan East disponible le 18 septembre

Bassiste et sessionman de légende aux côtés de Michael Jackson, Stevie Wonder, Aretha Franklin, Barry White et des dizaines de membres du Rock’n'Roll Hall of Fame, Nathan East publie son premier album éponyme dont la sortie française est prévue pour le 18 septembre.

nathan-east-album-cover-300x300L’an dernier, le terrassant “Daft Funk”, un écho de la participation du membre de Fourplay au Random Access Memory de Daft Punk, avait été dévoilé. Les 14 titres de Nathan East alignent un casting tout aussi stupéfiant avec la présence de Stevie Wonder à l’harmonica sur une reprise instrumentale d’”Overjoyed”, Michael McDonald (sur le “Moondance” de Van Morrison), Ray Parker Jr. et Eric Clapton sans oublier Bob James et Chuck Loeb, ses acolytes de Fourplay.

“Pendant des années, mes amis m’ont encouragé à enregistrer un album solo”, explique Nathan East. “Certains ont fini par ne plus me poser la question, mais la meilleure musique à laquelle j’ai participé à toujours été enregistrée avec mes amis et c’est pour cette raison que je me suis enfin lancé.”

Nathan East Nathan East (Yamaha Group Entertainment/Socadisc). Disponible en CD le 18 septembre.


Daft_Punk+mini

Vidéo : “Daft Punk Unchained” (2015)

Diffusé sur Canal Plus la semaine passée, le documentaire Daft Punk Unchained est désormais disponible en ligne. Réalisé par Hervé Martin Delpierre et co-écrit par Marina Rozenman, ce film de 85 minutes retrace l’épopée du duo casqué à l’aide d’une foule d’archives et en compagnie de collaborateurs de choix, dont Pharrell Williams, Nile Rodgers, Giorgio Moroder, Kanye West et Paul Williams.

Un documentaire à voir (ou à revoir) en cliquant ci-dessus.

 


CHIC_Nile_Rodgers_Paris_Jazz_Villette_10Sept2013_3.jpg

Vidéo : “Nile Rodgers, les secrets d’un faiseur de tubes” (Documentaire Arte)

Écrit par Julie Veille et Marjory Déjardin, Nile Rodgers, les secrets d’un faiseur de tubes, un portrait de 52 minutes réalisé par Marjory Déjardin revisite la carrière du hitmaker en chef de la Chic Organization au travers d’images d’archives (parmi lesquelles des images des séances de Chic-Ism en 1992) et d’entretiens en compagnie de proches et de collaborateurs (dont Pharrell Williams, Daft Punk, les membres de Duran-Duran et Sheila).

Fin mars, Nile Rodgers était de passage à Paris pour présenter ce documentaire. “Je suis très touché par le fait que ce film qui raconte mon histoire ait été réalisé en France “, a expliqué le confondateur de Chic après la projection. “Lorsque nous avons démarré Chic avec Bernard Edwards, il fallait trouver un concept. Nous avons essayé de faire croire aux radios américaines que nous étions français. Nous nous sommes dits : “Fuck, on ne sera pas black, on sera français !” (rires). Avec Bernard, on allait voir les DJs et il ne comprenaient pas le mot Chic. Mais dès qu’on leur expliquait que ça venait de Très chic, ils devenaient dingues ! Ils nous prenaient vraiment pour des français malgré notre lourd accent américain. La tromperie a marché, mais on ne voulait pas non plus tromper le public, c’était juste un moyen pour nous de contourner le système.

PS : Nile Rodgers en interview exclusive prochainement sur www.funku.fr !

NileRodgers+Arte+Documentaire

 


daft2-900x769

“Alive 2007″ de Daft Punk en coffret vinyle

Récompensé par deux Grammy Awards en 2009 (Meilleur Album & Meilleur Single – Catégories Musiques Electroniques), l’album ALIVE 2007 de Daft Punk était jusqu’à présent uniquement disponible en versions CD et digitale. Le 19 décembre prochain, cet album live mythique paraîtra pour la première fois en édition double vinyle 180-grammes/triple volets.

Publié à l’origine le 19 novembre 2007, cet album est le témoignage d’un show mémorable à Bercy le 14 juin de la même année. Délivrant une impressionnante performance live, le duo avait ce soir-là déstructuré et retravaillé ses titres studio sous un angle inédit.

Par ailleurs, une édition limitée d’ALIVE 2007 sortira parallèlement. Cette édition limitée se présentera sous la forme d’un coffret deluxe, qui comprendra, en plus du double album en vinyle blanc 180-grammes, un vinyle bonus (le rappel du show : “Human After All”/ “Together” / “One More Time (Reprise)” / “Music Sounds Better With You”), un livre de 52 pages (des photos prises durant la tournée 2007), une feutrine, la réplique d’un Pass VIP et une carte de téléchargement. Une édition vinyle argent du premier live de Daft Punk ALIVE 1997 figurera aussi dans ce coffret (photo d’illustration, ndr.).

ALIVE 2007 TRACK LISTING (Edition Double Vinyle Noir)

Face A : ROBOT ROCK / OH YEAH / TOUCH IT / TECHNOLOGIC / TELEVISION RULES THE NATION / CRESCENDOLLS
Face B : TOO LONG / STEAM MACHINE / AROUND THE WORLD / HARDER BETTER FASTER STRONGER / BURNIN’ / TOO LONG
Face C : FACE TO FACE / SHORT CIRCUIT / ONE MORE TIME / AERODYNAMIC / AERODYNAMIC BEATS / FORGET ABOUT THE WORLD
Face D : PRIME TIME OF YOUR LIFE / BRAINWASHER / ROLLIN’ AND SCRATCHIN’ / ALIVE / DA FUNK / DAFTENDIREKT / SUPERHEROES / HUMAN AFTER ALL / ROCK’N’ROLL


Pharrell+Daft+Punk+Gust_of_Wind

Vidéo : Pharrell Williams “Gust of Wind”

Quelques jours seulement après avoir dévoilé le clip japonisant de “It Girl“, Pharrell Williams publie la vidéo de “Gust of Wind”, un funk tout en cordes enregistré avec les Daft Punk. Au programme, balade en forêt en compagnie de ses danseuses et pierres volantes non identifiées. Découvrez le clip de “Gust of Wind” ci-dessus et retrouvez Pharrell sur la scène du Zénith de Paris à partir du 13 octobre.


Janelle+Monae+TheElectricLadyCover

Les derniers albums de Janelle Monae, Gregory Porter, Keziah Jones et Trombone Shorty bradés à 5 euros !

Fidèle à sa politique agressive et décriée de prix ras les pâquerettes, Amazon France propose une nouvelle selection d’albums très récents pour 15 euros les 3 CD. Au menu cette fois, Janelle Monae et son Electric Lady, le premier album de Kavinsky, l’excellent Liquid Spirit de Gregory Porter ou encore Say That To Say This de Trombone Shorty sans oublier Grace Jones, la bande originale de Searching For Sugar Man ou les incontournables Love Supreme de John Coltrane et le Good Book de l’immense Louis Armstrong. De quoi se refaire une discographie complète avant les grandes vacances. En guise de digestif, quelques DVD musicaux comme Interstella 5555, le dessin animé des médiatiques Daft Punk. Notre selection ci-dessous. Bonne chasse !


Daft+Punk+Promo

Daft Punk dévoile le merchandising de “Random Access Memories”

Fans des Daft Punk, vous allez bientôt pouvoir vous habiller aux couleurs de votre groupe préféré. Un an après la sortie de Random Access Memories, les robots viennent de lancer une ligne de produits dérivés autour de l’album. Au programme : t-shirts “Split Helmet” ou “Get Lucky” (29 euros), une boucle de ceinture avec le fameux logo des Daft (18 euros) ou bien un poster intitulé “Lose Yourself to Dance Movie” (14,50 euros). Rendez-vous sur le site officiel des Daft pour en savoir plus.

Daft+Punk+BuckleUP+Merchandising


Daft+Punk+Pharrell+Vibe

Audio : Pharrell Williams feat. Daft Punk “Gust of Wind”

Girl, le 2ème album solo de Pharrell Williams arrive dans les bacs lundi prochain. Déjà en écoute sur iTunes US, le successeur d’In My Mind révèle déjà sur la toile son contenu avec ce matin “Gust of Wind”, un funk violonneux en compagnie des Daft Punk.


Pharrell+GGN+Snoop+2014

Vidéo : Pharrell dans l’émission de Snoop Dogg

Dans la dernière édition de son GGN show diffusé sur le net, Snoop Dogg a invité son vieux pote Pharrell Williams. Ensemble, ils évoquent entre autres : Daft Punk, la réalisation du clip “Happy”, les morceaux qu’ils auraient aimé avoir composés (“Holding You, Lovin You” de Don Blackman pour Pharrell et “Children’s Story” de Slick Rick pour Snoop), le chanteur des Spinners Phillippé Wynne, le making of de leur hit “Drop It like It’s Hot” et les Grammys.


Nathan east

Audio : Nathan East “Daft Funk” (2014)

Et si Nile Rodgers n’était pas la seule légende du groove à bénéficier de l’impact médiatico-planétaire de Daft Punk ? Nathan East, membre de Fourplay et sessionman extraordinaire dont on peut entendre les parties de basses chez Michael Jackson, Stevie Wonder et Steely dan, présente “Daft Funk”, un extrait de son premier album solo à paraître le 25 mars chez Yamaha Entertainment Group. On y retrouve, entre autres, Stevie Wonder, Fourplay, Michael McDonald, Ray Parker, Jr. et ses redoutables funky licks. À suivre dans ces mêmes pages…

Thanks François Guerrini !


Daft+Punk+Grammys+2014

Vidéo : Daft Punk feat. Stevie Wonder et Pharrell Williams “Get Lucky” (Grammy Awards 2014)

Non contents d’avoir empoché 5 Grammy Awards (dont celui du meilleur album, album dance/électro et meilleur enregistrement et duo ) sur 7 nominations, Daft Punk a pulvérisé la cérémonie en donnant la toute première interprétation live de “Get Lucky” en compagnie d’un supergroupe réunissant Stevie Wonder, Nile Rodgers, Pharrell Williams, Omar Hakim et Paul Jackson Jr. Une performance ponctuée par des allusions à “Le Freak” de Chic et “Another Star” de Stevie Wonder. Dans le public, Paul McCartney, Ringo Starr, Yoko Ono, Katy Perry et Steven Tyler peinent à contenir leur irrépressible envie de danser. À votre tour !


DaftPunk+Pharrell+NileRodgers

Daft Punk, Pharrell, Alicia Keys, Bruno Mars, Gregory Porter, Snarky Puppy primés aux Grammy Awards

Hier soir à Los Angeles, les Daft Punk ont fait main basse sur la 56ème cérémonie des Grammy Awards en raflant pas moins de 5 prix dont celui de l’album de l’année pour Random Access Memories. Silencieux durant toute la soirée, Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homen Christo ont laissé leurs collaborateurs parler pour eux.

“A l’époque où je buvais et je me droguais, j’imaginais des choses effrayantes qui n’existaient pas” a déclaré le compositeur Paul Williams qui apparaît sur la chanson “Touch”. “Et puis je suis devenu sobre et deux robots m’ont appelé pour faire un album.”

“Je suppose que les robots aimeraient remercier… vous savez, honnêtement, j’imagine que la France doit être très fière en ce moment” a déclaré à son tour Pharrell Williams en recevant le Grammy du “Record of The Year” . Non content d’avoir tout raflé avec ses amis robots, le hitmaker a également remporté le Grammy du producteur de l’année pour l’ensemble de son oeuvre (“Happy”, Robin Thicke “Blurred Lines”; Jay Z “BBC”, Mayer Hawthorne). “Bon sang, mais tu gagnes tout !” lui a soufflé Smokey Robinson en le croisant sur scène.

Grande habituée des Grammys, Alicia Keys a remporté son quinzième trophée avec son album Girl on Fire élu meilleur album R&B de l’année. Bruno Mars a quant à lui gagné le prix du meilleur album pop vocal de l’année avec son disque Unorthodox Jukebox coiffant au poteau Robin Thicke et Justin Timberlake . “Je souhaite dédié ce prix à ma mère” a déclaré le chanteur hawaïen en hommage à sa mère disparue l’an dernier. “Maman, je sais que tu regardes, j’espère que tu souris”.

Dans la catégorie jazz, Gregory Porter est reparti avec le Grammy du meilleur album jazz vocal pour son disque Liquid Spirit (Blue Note) et le groupe Snarky Puppy a remporté le Grammy de la meilleure performance R&B pour son magnifique duo avec Lalah HathawaySomething” (Family Dinner Volume One). Retrouvez les gagnants des principales catégories ci-dessous.

 

Album of The Year:
« Random Access Memories », Daft Punk

Record Of The Year:
“Get Lucky”, Daft Punk & Pharrell Williams

Song Of The Year:
“Royals”, Lorde

Best New Artist:
Macklemore & Ryan Lewis

Best Pop Solo Performance:
“Royals”, Lorde

Best Pop Duo/Group Performance:
“Get Lucky”, Daft Punk & Pharrell Williams

Best Pop Vocal Album:
“Unorthodox Jukebox”, Bruno Mars

Best Dance/Electronica Album:
Random Access Memories, Daft Punk

Best R&B Performance:
“Something”, Snarky Puppy With Lalah Hathaway

Best Urban Contemporary Album:
“Unapologetic”, Rihanna

Best R&B Album:
Girl On Fire, Alicia Keys

Best Traditional R&B Performance
“Please Come Home”, Gary Clark Jr.

Best R&B Song (A Songwriters Award)
“Pusher Love Girl”, James Fauntleroy, Jerome Harmon, Timothy Mosley & Justin Timberlake, songwriters (Justin Timberlake)

Best Jazz Instrumental Album:
Money Jungle: Provocative In Blue, Terri Lyne Carrington

Best Improvised Jazz Solo
“Orbits”, Wayne Shorter, soloist

Best Jazz Vocal Album
“Liquid Spirit”, Gregory Porter

Producer Of The Year, Non-Classical
Pharrell Williams


Retour en haut ↑