Diana-Ross-icon-3-1

Audio : Diana Ross & Tame Impala “Turn Up The Sunshine“

Diana Ross, l’ancienne Reine de la Motown, et le groupe indie-pop Tame Impala allument le soleil dans “Turn Up the Sunshine“, le premier extrait de la bande originale de Les Minions 2 : il était une fois Gru, le nouveau spin-off de la franchise Moi, moche et méchant qui sortira sur les écrans français le 6 juillet.

Cette collaboration inattendue anticipe la sortie d’une BOF rendant hommage aux classiques disco-funk des années 1970. Ceux-ci seront revisités par St. Vincent (“Funkytown“ de Lipps Inc), Brockhampton (“Hollywood Swinging“ de Kool and the Gang), H.E.R. (“Dance to the Music“ de Sly and The Family Stone) et Britanny Howard, en duo avec Verdine White pour une reprise du “Shining Star“ d’Earth Wind and Fire.

La bande originale de Les Minions 2 : il était une fois Gru sera disponible le 1er juillet (distribution : Decca/Universal Music). Découvrez ci-dessous “Turn Up the Sunshine“ de Diana Ross et Tame Impala.


Summer of soul Ost

La BO du documentaire “Summer Of Soul” en digital, CD et vinyle

La bande originale du superbe documentaire Summer of Soul (… Or When The Revolution Could Not Be Televised) réalisé par Questlove sera disponible via Legacy Recordings/Sony Music le 28 janvier 2022 en version digitale — les éditions CD et vinyle sortiront le 17 juin. Cette sélection de 17 titres comprend des morceaux live du festival culturel de Harlem de 1969, dont des classiques de Nina Simone, B.B. King, Sly & The Family Stone, Gladys Knight & The Pips, mais omet toutefois les performances de Stevie Wonder pour de vraisemblables questions juridiques.

La BO accompagne un documentaire récompensé par le Grand Prix du Jury et le Prix du Public au Festival de film de Sundance, et actuellement disponible sur Disney+ en France. Il a notamment remporté six prix aux Critics Choice Awards, dont ceux du “Meilleur film documentaire”, du “Meilleur réalisateur”, du “Meilleur premier film documentaire”, du “Meilleur montage”, du “Meilleur documentaire d’archives” et du “Meilleur documentaire musical”, et a reçu le prix du meilleur documentaire du National Board of Review. Il est actuellement nommé pour le “Meilleur film musical” aux GRAMMY® Awards 2022.

Dans une récente interview accordée au mensuel britannique Mojo, Questlove a également déclaré qu’il envisageait de mettre prochainement à disposition l’intégralité des performances du Harlem Cultural Festival.

Découvrez ci-dessous le tracklisting de Summer of Soul (… Or When The Revolution Could Not Be Televised) et son premier extrait, une version live de “Sing a Simple Song” de Sly & The Family Stone.

TRACKLISTING:

  1. The Chambers Brothers – “Uptown”
  2. B.B. King – “Why I Sing The Blues”
  3. The 5th Dimension – “Don’t Cha Hear Me Callin’ To Ya”
  4. The 5th Dimension – “Aquarius/Let The Sunshine In (The Flesh Failures)”
  5. David Ruffin – “My Girl”
  6. The Edwin Hawkins Singers – “Oh Happy Day”
  7. The Staple Singers – “It’s Been A Change”
  8. The Operation Breadbasket Orchestra & Choir Featuring Mahalia Jackson and Mavis Staples – “Precious Lord Take My Hand”
  9. Gladys Knight & The Pips – “I Heard It Through The Grapevine”
  10. Mongo Santamaria – “Watermelon Man”
  11. Ray Barretto – “Together”
  12. Herbie Mann- “Hold On, I’m Comin’”
  13. Sly & The Family Stone – “Sing A Simple Song”
  14. Sly & The Family Stone – “Everyday People”
  15. Abbey Lincoln and Max Roach – “Africa”* (uniquement en digital)
  16. Nina Simone – “Backlash Blues”
  17. Nina Simone – “Are You Ready”

 


Movies - Enter the Dragon with Bruce Lee

La BO d’”Opération Dragon” en version longue et inédite

Aleph Records, le label de Lalo Schifrin, vient de rééditer la BO culte d’Opération dragon, la première (et dernière) production internationale de Bruce Lee tournée de son vivant. Devenue difficile à trouver depuis sa première sortie en 1998, cette réédition CD d’Enter The Dragon Extended Edition propose une version de 56 minutes du score du maître argentin, dont une grande partie 100% inédite et un titre supplémentaire “Theme From Enter The Dragon”. Celui comprenant les cris du petit dragon, supprimé sur la version CD initiale ?

Tracklisting:

Prologue – The First Fight 2:36
Main Titles 2:20
Su-Lin (The Monk) 4:56
Sampans and Flashbacks 6:19
Han’s Island 2:54
The Banquet 3:02
Headset Jazz 2:10
The Gentle Softness 2:40
Into The Night 3:43
Goodbye Oharra 1:54
Bamboo Birdcage 2:32
Han’s Cruelty 3:09
The Human Fly 3:34
The Big Battle 4:47
Broken Mirrors 5:54
End Titles 1:06
Theme From Enter The Dragon 2:23
Main Titles (Alternate) 3:17


john-carpenter-04

John Carpenter publie son premier album solo

Avis à tous les soundtracks maniacs ! John Carpenter, le réalisateur et metteur en son des chefs-d’oeuvre du fantastique tels New York 1997, Halloween, Fog ou le Prince des ténèbres publiera Lost Themes, son premier album solo, le 3 février février 2015 sur le label Sacred Bones Records. Contrairement à ce que le titre indique, les neuf plages de ce disque sont des originaux récents signés Carpenter, qui déclare : ” Ça peut être génial, mais aussi frustrant de poser de la musique sur des images comme j’en ai l’habitude. Là, il n’y avait pas de pression, pas d’acteur pour me dire ce que je devais faire, pas d’équipe qui m’attend et pas de montage non plus ni de date de sortie. Rien que du fun.” Découvrez “Vortex”, un premier instrumental synthético-anxiogène en cliquant ci-dessous.


la planete sauvage film d_animation annees 70_80

Rencontre avec Alain Goraguer et projection de “La planète sauvage” le 3 octobre à Argenteuil

Compositeur et arrangeur phare de la variété française et du jazz, Alain Goraguer sera à l’honneur à l’occasion d’une soirée spéciale dédiée à La planète sauvage, le film d’animation poético/SF culte de René Laloux sorti en 1973. Une rare rencontre où l’ancien partenaire musical de Gainsbourg reviendra sur la création de sa phénoménale bande-son vénérée par plusieurs générations de crate-diggers à travers le monde.

Rencontre avec Alain Goraguer et projection de La planète sauvage le 3 octobre à Argenteuil (Cinéma Jean-Gabin, 12-14 bd Léon Feix). Rencontre à 18 heures (entrée libre) suivie de la projection à 20 heures.

PS : le label US Superior Viaduct nous informe également qu’une édition vinyle collector de la bande originale du film sera disponible le 25 novembre.


Get on Up soundtrack

Des inédits de James Brown sur la BO de “Get On Up”

Get on Up soundtrackGet On Up, le biopic de James Brown réalisé par Tate Taylor, sortira sur les écrans français le 24 septembre. Le long-métrage sera précédé par la parution de sa bande-son le 29 juillet en CD sur le label Universal. Celle-ci contiendra les plus grands hits du Godfather of Soul, dont “Please Please Please”, “Out Of Sight”, “I Got You (I Feel Good)”, “Try Me”, “Papa’s Got A Brand New Bag”, “It’s A Man’s Man’s Man’s World”, et “Get Up (I Feel Like Being A) Sex Machine”.
En plus de ces standards, la bande originale de Get On Up proposera également deux titres live inédits : “Please Please Please” et “It’s A Man’s Man’s Man’s World”, enregistrés au Fort Homer W. Hesterly Armory de Tampa (Floride) le 23 avril 1966.

Thanks Frédéric Adrian !


golden-needles

“Golden Needles”, une B.O. inédite de Lalo Schifrin en CD

golden-needles

Spécialistes de la réédition en CD de B.O. méconnues, le label français Music Box frappe un grand coup avec la parution le 2 juin du score de Golden Needles (les 7 aiguilles d’or, 1974), signée du maître argentin Lalo Schifrin. 70 minutes de funk lounge et d’ambiances blax au service d’un métrage d’exploitation featuring le viril Joe Don Baker (vu dans les cultes Tuez Charley Varrick !, Justice sauvage) et Burgess Meredith (le Mickey de la série des Rocky). Tirage limité à 1000 exemplaires !

Info et extraits

Le communiqué de Music Box

Afin de célébrer le 50ème album de sa collection, Music Box Records est fière de présenter pour la première fois en CD la bande originale du film Golden Needles (Les 7 aiguilles d’or / L’aventurière de Hong-Kong) composée et dirigée par Lalo Schifrin. Réalisé en 1974 par Robert Clouse, ce film d’aventures est interprété par Joe Don Baker, Elizabeth Ashley, Ann Sothern, Jim Kelly et Burgess Meredith.

À Hong-Kong, Dan, un détective privé Américain est chargé de récupérer une statuette en or contenant sept aiguilles d’acupuncture en or volée par Lin Toa, chef de la mafia locale. Plantées selon un schéma très précis, les aiguilles rendraient la jeunesse éternelle mais mal utilisées, elles provoqueraient la mort. Le milliardaire Winters et la mystérieuse Felicity convoitent également ce fabuleux trésor.

Essentiellement connu pour ses films d’action/aventure et d’arts martiaux dont le dernier film de Bruce Lee (Opération Dragon, 1973), Robert Clouse fait de nouveau appel au plus funky des compositeurs de musiques de films, Lalo Schifrin, pour une nouvelle aventure prétexte à mettre en scène combats d’arts martiaux et courses-poursuites dans un Hong-Kong en pleine mutation. Tous les codes du genre sont respectés jusque dans la musique de Schifrin : éléments orientaux, percussions électroniques, riffs de jazz et ses fameux motifs syncopés. Cette bande originale fait sans aucun doute écho aux cultissimes L’Inspecteur Harry et Bullitt.

Transférée à partir des bandes master issues des archives de la MGM, la partition rare et totalement inédite de Lalo Schifrin propose l’intégralité de la musique du film. Seul un thème de Golden Needles avait été réenregistré par le compositeur en 2000 pour la compilation Jazz Goes to Hollywood. La présente édition est limitée à 1000 exemplaires. Les notes du livret sont signées par Gergely Hubai.


fredpallem

Fred Pallem rend hommage aux BO du cinéma français à La Villette (23-24/03)

Grand amateur de bandes originales cultes et fin connaisseur du cinéma français, Fred Pallem et Le Sacre du tympan rendront hommage aux grands noms de la BO made in France à la Cité de la musique de Paris, les 23 et 24 mars, dans une création intitulée French Touch. “Je vais rendre hommage aux musiques de films et aux compositeurs qui m’ont marqué, parmi lesquels François de Roubaix, Raymond Lefebvre, Vladimir Cosma, Francis Lai, Jean-Claude Vannier, Philippe Sarde, Michel Magne et quelques autres”, précise le leader du Sacre du tympan. À noter que le concert du samedi 23 mars sera précédé d’une rencontre avec Francis Lai co-animée par Stéphane Lerouge.

Fred Pallem et le Sacre du tympan, French Touch, samedi 23 et dimanche 24 mars (toutes les infos).



The Soul of James Bond : les 007 merveilles du Bond

À l’occasion de la sortie de Skyfall, la 23ème aventure de James Bond, Funk★U a sélectionné (00)7 thèmes originaux, remaniés ou inédits à la mode soul, funk et disco. The soul of James Bond, rien que pour vos oreilles.

Sex Mob, “You Only Live Twice” (Sex Mob Does Bond, 2003).

Le collectif cuivré New-Yorkais s’empare d’une des plus belles mélodies de John Barry interprétée par Nancy Sinatra dans On ne vit que deux fois (1967). Leur version hardcore-lounge de “Nobody Does It Better” n’est pas mal non plus.


Shirley Bassey, “Diamonds Are Forever” (Diamonds Are Forever, 1971).

Le sommet sulfureux des theme songs Bondiennes chantées par Shirley Bassey. Harmonies extatiques et wha-wah crapuleuses pour un des génériques les plus torrides de la série.


B.J. Arnau, “Live and Let Die” (Live and Let Die, 1973).

Pour sa première sortie dans le costume de 007, Roger Moore s’offre une virée post-Blaxploitation au-delà de la 110ème rue de Harlem. Lors d’une scène de bar (le “Fillet of Soul”, jeu de mots !), B.J. Arnau – aperçue dans Benny Hill ! – funkadélise à l’envi la composition explosive de Macca et ses Wings. Score démentiel de George Martin également chaudement conseillé.


Marvin Hamlisch, “Bond 77″ (The Spy Who Loved Me, 1977)

Dans le meilleur Roger Moore, le compositeur de L’arnaque use les codes du disco pour illustrer l’un des plus spectaculaires pré-générique de la saga.


Shirley Bassey, “Moonraker” (Moonraker, 1979)

Sans doute l’épisode le plus navrant de la série, mais une nouvelle réussite du trio John Barry/Hal David/Shirley Bassey après les forfaits successifs de Frank Sinatra, Johnny Mathis, Diana Ross et Kate Bush. La partie de triangle continue à en obséder plus d’un…


Phyllis Hyman, “Never Say Never Again” (Never Say Never Again, 1983).

Enregistrée puis finalement écartée du bootleg James Bond Jamais plus jamais au profit de Lani Hall (madame Herb Alpert) sur un score de Michel “da ba di da ba da” Legrand.


Gladys Knight “Licence to Kill” (Licence to Kill, 1989)

Même sans ses Pips, Gladys Knights éclipse Tina Turner, Alicia Keys et Adele. Dommage qu’Eric Clapton n’aie pas pu tenir la guitare comme prévu.


Bonus track : Lorraine Chandler “You Only Live Twice” (1967)

Découvert dans les coffres de RCA dans les années 1990. Dans un monde parallèle, cette fausse reprise du thème d’On ne vit que deux fois aurait pu plonger 007 dans l’univers de la northern soul.


 

 


Lalo Schifrin

Conférence : Lalo Schifrin revient sur sa carrière à Lyon le 16 octobre

Dans le cadre de l’édition 2012 du Festival Lumière de Lyon, Lalo Schifrin viendra évoquer sa carrière, ses influences musicales et ses collaborations en compagnie de Stéphane Lerouge le mardi 16 octobre à 17h à l’Institut Lumière. Cette conférence sera suivie de la projection en première mondiale du documentaire inédit Bandes originales : Lalo Schifrin réalisé par Pascale Cuenot. Plus d’infos sur le site officiel du festival.


Retour en haut ↑