Robert-Glasper-Fck-Yo-Feelings

Robert Glasper invite Herbie Hancock, Bilal et Yasiin Bey sur sa mixtape

Enregistrée sur deux jours lors de séances laissant libre cours à l’improvisation, F*ck Yo Feelings!, la mixtape de Robert Glasper réunit un casting choc.

Aux côtés du claviériste signé sur le prestigieux label Blue Note figurent, entre autres, Herbie Hancock, Bilal et Yasiin Bey (alias Mos def), mais aussi Denzel Curry, Mick Jenkins, YBN Cordae, Terrace Martin Andra Day, Rapsody, Derrick Hodge et le batteur Chris Dave.

Après avoir été diffusée en streaming l’an dernier, Robert Glasper Presents: F*ck Yo Feelings! sera disponible en CD le 7 février (distribution Universal).

Visionnez son making-of ci-dessous dès maintenant.


Paris NY 2018

Bilal, Brian Jackson, Tony Allen et un hommage à Prince au Paris-New York Heritage Festival

Depuis ses débuts en 2016, le Paris New York Heritage Festival propose un voyage initiatique à la fois historique et actuel au cœur des arts Afro-Américains.

Entre concerts, showcases, expositions et masterclasses, la troisième édition du Paris New York Heritage Festival remonte dans le temps retracera les origines de la musique contemporaine comme le jazz-fusion et le hip-hop à travers une interprétation de la Génération Perdue, qui se référait dans les années 1920, en France, à l’absence de but ou de motivation résultant de l’horrible désillusion ressentie par les vingtenaires et trentenaires ayant vécu la guerre, et qui étaient alors dans la vingtaine et la trentaine. Souvent décriée, elle n’en demeure pas moins un moment très important dans l’histoire de la création comme le jazz en France. 2018 fêtera le centenaire de la Génération Perdue, l’occasion pour Paris New York de rendre hommage à toutes les «générations perdues » qui ont contribué à modéliser et à influencer la musique et les arts contemporains.

A Paris, le festival ouvre ses portes au Café de la Danse pour deux soirées inédites. Le 7 juin avec un trio exclusif entre Brian Jackson, le partenaire musical de Gil Scott-Heron, Ilhan Ersahin, saxophoniste aux multiples collaborations internationales et le trompettiste Erik Truffaz.

Le 8 juin, Tony Allen donnera le tempo pour un aller-simple aux origines de la Black Music. Le géant africain partagera son histoire à travers la musique africaine jusqu’au hip-hop en passant par l’afrobeat et le jazz. Le voyage se poursuit au Mona Bismarck–American Center pour une escale franco-américaine avec un DJ set d’Anders du Mellotron et le groupe Tortured Soul, venu tout droit de Brooklyn.

Pour clôturer sa saison printanière, le 9 juin, le New Morning accueillera la scène funk du festival avec un hommage à Prince par le groupe Echoes Of. Le 21 juillet, une soirée d’été exceptionnelle sera proposée au Mona Bismarck–American Center avec Bilal.

En marge des concerts, Paris New York Heritage Festival a concocté des « Afters » au Mob Hotel dont les places sont ultra limitées : Le 10 juin avec Brian Jackson en piano solo et Ilhan Ershain en DJ set et le 22 juillet pour un concert privé de Bilal.

Informations et réservations


Bilal+Paris+New+Morning+2013

Bilal en concert à Paris

Habitué de longue date des scènes parisiennes, Bilal sera de retour dans la capitale cet hiver avec une mini-résidence au Duc des Lombards.

L’auteur d’In Another Life donnera six concerts dans le cadre intimiste du club de jazz du quartier de Châtelet les 24, 25 et 26 février. Le premier set aura lieu à 19h30 et le second à 21h30. Billets en vente sur tous les réseaux.

Informations


Detriot-movie-poster-trailer-2017

Audio : The Roots feat. Bilal “It Ain’t Fair” (Detroit Soundtrack)

Detroit, le nouveau long-métrage très attendu de Kathryn Bigelow (Point Break, Zero Dark Thirty) revient sur les émeutes de Detroit au cours de l’été 1967.

Premier extrait d’une BO soul/R&B comprenant également des chansons de Marvin Gaye, Brenda Holloway et Martha and the Vandellas, l’intense”It Ain’t Fair” réunit The Roots et Bilal dans un titre disponible en écoute ci-dessus.

Detroit sortira sur les écrans français le 11 octobre.


Bilal clip 2016

Vidéo : Bilal “Pleasure Toy (feat. Big K.R.I.T.)”

Plus d’un an après la sortie d’In Another Life, son dernier album en date, Bilal propose aujourd’hui le clip d’un de ses extraits, “Pleasure Toy” featuring le rappeur Big K.R.I.T. Un Bilal en mode electro/r&B minimaliste et porté par son falsetto inimitable.

Découvrez le clip de “Pleasure Toy (feat. Big K.R.I.T.)” ci-dessus.


Prince+PurpleRain

Stevie Wonder, Chaka Khan et Bilal à l’affiche du Prince tribute

Stevie Wonder, Chaka Khan, Bilal, Mint Condition et bien d’autres rendront hommage à Prince le 13 octobre prochain dans le cadre d’un concert tribute officiel organisé par la famille du chanteur près de Minneapolis.

La famille est très heureuse de pouvoir offrir au monde entier une opportunité de participer à l’hommage à notre frère Prince “, a déclaré Sharon, la demi-sœur du musicien dans un communiqué de presse. “Ce concert sera un événement à ne pas manquer“.

Initialement prévu au stade U.S. Bank, le concert a finalement été déplacé au Xcel Energy Center de ST Paul, une salle beaucoup plus petite pouvant accueillir jusqu’à 18 000 spectateurs, pour des raisons financières mais aussi sonores. Le Xcel Energy Center est réputé pour son acoustique tandis que le son du stade était brouillon lors du concert d’inauguration de Metallica le mois dernier.

Pour ce genre de concert, vous voulez quelque chose d’intimiste. Vous voulez que ce soit bien” explique dans un communiqué Londell McMillan, ancien avocat et manager de Prince qui gère désormais ses biens. “Prince était très pointilleux sur le son” ajoute-t-il.

Anita Baker, Christina Aguilera, Doug E. Fresh, Tori Kelly, John Mayer et Luke James participeront également à ce concert hommage très attendu par les fans. Certains ont réservé leur billet d’avion et chambre d’hôtel dès l’annonce du concert.

Le simple fait d’être là avec les Purple fans, c’est important” a déclaré à l’associated press  Angela Reardon, une fan de l’Alabama qui a aussi réservé un ticket VIP pour visiter les studios de Paisley Park.

Parmi les musiciens et proches de Prince, on retrouvera sur scène The New Power Generation emmené par Morris Hayes, Judith Hill, Morris Day & The Time, Liv Warfield et des membres de 3rdEyeGirl.

Curieusement, The Revolution, le groupe emblématique de Prince, et Sheila E. sont pour l’instant les grands absents de ce concert tribute.

Pour apporter de la clarté et afin d’éviter toute confusion, je ne prévois pas de jouer au concert hommage à Prince prévu le 13 octobre.” a annoncé sur sa page facebook l’ex-batteuse du chanteur sans vraiment donner plus d’explications.

D’autres invités pourraient être annoncés prochainement a déclaré Londell McMillan. Les billets (à partir de 19,99 euros) seront mis en vente lundi prochain à 10h sur le site de ticketmaster.

En attendant, découvrez la bande-annonce et l’affiche du concert ci-dessous.

 

Prince+Official+Tribute


The+Revolution+Bilal+Appolonia+PrinceTribute

Vidéo : The Revolution rend hommage à Prince

Jeudi soir, The Revolution, le groupe mythique de Prince, remontait sur la scène du First Avenue de Minneapolis pour lui rendre hommage.

BrownMark, Matt Fink, Bobby Z., Wendy & Lisa ont passé en revue les golden hits princiers en compagnie d’André Cymone, Dez Dickerson, Susannah Melvoin et Bilal qui a repris comme aux BET Awards “The Beautiful Ones” mais aussi “When Doves Cry”, “Kiss” et “Baby I’m a Star”. Apollonia, l’héroïne du film Purple Rain, Mayte et Manuela Testolini, les ex-femmes de Prince, étaient également présentes pour assister à cette réunion historique.

Set List:

Let’s Go Crazy
Computer Blue
America
Mountains
Do It All Night
Let’s Work
Party Up
Uptown
Little Red Corvette
1999
Sometimes It Snows in April
Raspberry Beret
The Beautiful Ones
Private Joy
When Doves Cry
Controversy
Kiss
Baby I’m a Star
Purple Rain

Photo: Nate Ryan


Prince BET Tribute

Vidéo : Prince BET Tribute feat. Stevie Wonder, Sheila E., Maxwell, Erykah Badu & Janelle Monae

Dimanche soir, la 16ème cérémonie des BET Awards a rendu hommage à Prince avec un plateau de rêve. Accompagnés par The Roots, Erykah Badu et Bilal ont tout d’abord respectivement repris “The Ballad of Dorothy Parker” et “The Beautiful Ones”, suivis par Stevie Wonder et Tori Kelly avec “Take Me With U”, puis prolongé par le “Purple Rain” de Jennifer Hudson et une relecture émouvante de “Nothing Compares 2 U” par Maxwell.

Également présente à ce tribute, Janelle Monae a interprété un medley comprenant “Delirious”, “Pop Life”, “Kiss” et “I Would Die 4 U”. Sheila E. a clôturé cet hommage en compagnie d’anciens membres du NPG (dont Jerome Benton, Shelby Johnson, Greg Boyer et Morris Hayes) dans une performance de huit minutes incluant “Housequkae”, “Erotic City”, “Let’s Work”, “A Love Bizarre”, “America”, “U Got the Look”, “The Glamorous Life” et “Baby I’m A Star”.

Performances disponibles ci-dessous.


Prince+Stevie+Wonder

Stevie Wonder, Erykah Badu & Bilal rejoignent le tribute à Prince aux BET Awards

Dimanche prochain, la 16ème cérémonie des BET Awards rendra hommage à Prince disparu le 21 avril dernier avec un plateau de rêve.

Stevie WonderErykah Badu et Bilal se joindront à D’Angelo, Sheila E., Janelle Monae, Maxwell, Alicia Keys, Jill Jones et The Roots pour honorer la mémoire du génie de Minneapolis tout au long de la soirée.

“Ouais, on a vu ça” avait tweeté BET après le tribute controversé de Madonna aux Billboard Music Awards. “Ne vous inquiétez pas, on s’occupe de vous” promettait la chaîne.

En attendant, revivez le passage de Prince aux BET Awards 2006 avec un hommage à Chaka Khan en compagnie de Stevie Wonder, Yolanda Adams et India Arie.


everythingsbeautiful10000x10000bb

Robert Glasper “Everything’s Beautiful”

Un an après Covered, un album de reprises en trio, Robert Glasper revient avec un hommage à Miles Davis. Everything’s Beautiful est à dissocier de la bande originale du biopic Miles Ahead, sorti il y a quelques semaines aux États-Unis et accompagné d’une bande originale où l’on retrouve également le pianiste/clavieriste aux manettes. Dans Everything’s Beautiful, Robert Glasper s’entoure de prestigieux invités dont Bilal, Erykha Badu, Stevie Wonder, Hiatus Kayote ou encore Laura Mvula.  Onze pistes où Glasper nous emmène sur les voies déjà explorées de Black Radio 1 et 2, ainsi que sur ses précédents projets en trio : rythmes syncopés et laidback, casting vocal d’habitués et arrangements chaloupés propres au natif de Houston.

everythingsbeautiful10000x10000bbDisponible au lendemain du 90ème anniversaire de Miles Davis, cette exploration de la musique du trompettiste est à mi-chemin entre la réinterprétation et le remix. Le pianiste précise d’ailleurs au sujet de cet album : « Je ne voulais pas faire un simple album de remix. Mon idée était de montrer comment Miles a inspiré et conduit les gens à créer à leur tour de nouvelles œuvres ». Une idée appliquée dès l’ouverture de l’album lorsque la voix de Miles Davis rencontre la traditionnelle production electro-acoustique Glasperienne (“Talking Shit”). « Ghetto Walkin’ » et « They Can’t Hold Me Down » retrouvent ensuite les sonorités de Black Radio 2. Bilal assure le lead sur le premier, puis laisse la main à Illa J sur le rap du second. Sur « Maiysha (So Long) »  Robert Glasper se risque à un arrangement bossa en compagnie d’une Erykah Badu lancinante, quitte à devenir progressivement quasi-somnolente le long des 7 minutes et 20 secondes du titre.

Robert Glasper a également invité le collectif Hiatus Kayote sur l’adaptation de « Little Church ». La voix suave au grain inimitable de Nai Palm accompagne à la perfection la production léchée et aérienne du pianiste. Certainement la piste la plus intéressante en terme de recherche musicale, à la frontière entre l’electro-jazz et la deep house. « I’m Leaving You » est complètement repensée au profit d’une production 100% funky soutenue par la voix de Ledisi – qui rappelle Jill Scott sur « Shame » – et la guitare de John Scofield. “Right On Brotha”, l’ultime morceau de l’album, met à l’honneur Stevie Wonder à l’harmonica dans une atmosphère électronique proche de The Secret Life Of Plants. L’essai n’est pas déplaisant sans être pour autant révolutionnaire, à l’image de l’ensemble d’Everything’s Beautiful.

Jim Zelechowski

Robert Glasper Everything’s Beautiful *** (Columbia/Blue Note/Sony Legacy). Disponible le 27 mai.




Robert+Glasper

Vidéo : Robert Glasper feat. Bilal “Ghetto Walkin””

Basé sur la musique de Mile Davis, Everything’s Beautiful, un album collectif dirigé par Robert Glasper -également auteur de la bande-son du biopic Miles Ahead-, paraîtra le 27 mai. Après “Violets“,  le pianiste dévoile la vidéo de “Ghetto Walkin””, un mid-tempo atmosphérique en compagnie de Bilal (et une des plages les plus réussies d’un album particulièrement inégal).

Découvrez la vidéo entièrement réalisée en animation de “Ghetto Walkin’” ci-dessus.


Robert+Glasper

Robert Glasper rend hommage à Miles Davis avec un album tribute

A l’occasion du 90ème anniversaire de Miles Davis le 26 mai prochain, Robert Glasper publiera Everything’s Beautiful, un album tribute composé de titres originaux et de chansons inédites de Miles Davis revisitées par ses soins.

Pour ce projet, Glasper a réuni un casting impressionnant de chanteurs et de chanteuses : Erykah Badu, Bilal, Stevie Wonder, le groupe KING, Laura Mvula, Ledisi, Hiatus Kaiyote ou encore Georgia Ann Muldrow.

Je ne voulais pas juste faire un album de remix” explique Glasper. “Mon idée était de montrer comment Miles a inspiré les gens à faire de l’art”.

Découvrez le premier single “Ghetto Walkin’” featuring Bilal ci-dessous et regardez Robert Glasper parler d’Everything’s Beautiful dans la vidéo ci-dessus.

Tracklisting :

Talking Shit
Ghetto Walkin featuring Bilal
They Can’t Hold Me Down featuring Illa J
Maiysha (So Long) featuring Erykah Badu
Violets featuring Phonte
Little Church featuring Hiatus Kaiyote
Silence Is The Way featuring Laura Mvula
Song For Selim featuring KING
Milestones featuring Georgia Ann Muldrow
I’m Leaving You featuring John Scofield and Ledisi
Right On Brotha featuring Stevie Wonder


Retour en haut ↑