Allen Stone 2019

Vidéo : Allen Stone “Sunny Days”

Allen Stone publiera son troisième album Building Balance le 8 novembre.

Ce nouveau LP a été en grande partie écrit dans une cabane dans l’état de Washington et enregistré au Sound Empire Studios de Nashville en compagnie des producteurs Jamie Lidell, Nasri et Jeremy Most. L’album est un amalgame texturé entre le R&B et la soul, le résultat de plusieurs sessions d’écriture personnelles, des collaborations entre Emily King et Theo Katzman et Joey Dosik de Vulfpeck, et les textes d’Allen.

À la fois sentimental (‘Brown Eyed Lover’, ‘Consider Me’) et rempli d’un funk nostalgique (‘Back to the Swing’, ‘Sweaters’), le troisième album d’Allen Stone est propulsé par le single ‘Sunny Days’, une ode soul/R&B commentée par son auteur en ces termes : « c’est un morceau positif, un regard en arrière sur le fait d’avoir confiance en soi dans l’amour qu’on éprouve pour quelqu’un d’autre. Comme une brise rafraîchissante un jour d’été caniculaire, les mélodies tempèrent et confortent.”

Découvrez la vidéo de “Sunny Days” ci-dessous :


Motown 1969

60 inédits 1969 de la Motown en version digitale

Au moment où Motown Records fête ses 60 ans, la prestigieuse enseigne soul diffuse en version digitale 60 raretés et inédits parus au cours de l’année 1969.

Cette démarche, qui coïncide avec l’arrivée prochaine de ces titres dans le domaine public, permet aux visiteurs de plateformes digitales de (re)découvrir des classiques enfouis, à commencer par une reprise soyeuse de “For Once In My Life” par les Supremes, trois chansons de Stevie Wonder (dont l’uptempo “Can’t Do Without Love” et le superbe “Mister Moon” chanté en falsetto), et des enregistrements rares des Temptations, des Jackson 5, des Spinners, mais aussi de Terry Johnson, Jr. Walker, Ivy Jo, Gladys Knight & The Pips et Kiki Dee, et un superbe instrumental orchestré par Gordon Staples & The Motown Strings, “All The Shades in Between…

Plus de 3 heures et 15 minutes de soul millésime 1969 à écouter ci-dessous !


Quincy Jones Paris 2019

Vidéo : Quincy Jones Symphonique à l’AccorHotel Arena (27/06/2019)

Le 27 juin dernier, Quincy Jones donnait un concert-événement à l’AccorHotel Arena de Paris.

Accompagné d’un orchestre symphonique et de nombreux invités (dont Marcus Miller, Selah Sue et Richard Bona), le producteur Midas revisite son catalogue, de ses réalisations pour Michael Jackson (de nombreux extraits de la trilogie Off The Wall, Thriller et Bad avec la chanteuse Shelea) en passant par ses tubes solo (dont “Soul Bossa Nova” et “Ai No Corrida”). “Je t’aime Paris, c’est comme ça !”.

Une sélection de 90 minutes de ce concert exceptionnel est disponible via Arte TV. Lien ci-dessous.

Thanks Chris B. !


michaelkiwanuka2005a

Clip : Michael Kiwanuka “You Ain’t the Problem”

Le 25 octobre prochain, Michael Kiwanuka publiera son troisième album, simplement intitulé Kiwanuka.

Sept ans après Home Again et trois après l’éclatant Love & Hate, le soulman britannique est de retour avec un nouveau LP plus downtempo, introspectif et… psychédélique. À nouveau co-produit par le duo Danger Mouse et Inflo, Kiwanuka ose les réverbérations cosmiques, les bandes ralenties (l’introduction de “Hero”) et renforce un goût déjà prononcé pour les guitares fuzz Morriconiennes, comme en témoigne le premier extrait de l’album, “You Ain’t The Problem”.

Que les fans de la première heure se rassurent : les ambiances blaxploitation et la rétro-soul cuivrée sont également au rendez-vous dans “Piano Joint (This Kind of Love)” et “Living in Denial”.

Découvrez ci-dessous le clip “You Ain’t The Problem”, le premier single épique tiré de Kiwanuka. Michael Kiwanuka en concert à Paris (Salle Pleyel) le 23 octobre.


raphael-saadiq-interview-jimmy-lee-addiction

Vidéo : Raphael Saadiq “So Ready”

Paru le mois dernier, Jimmy Lee, le nouvel album studio de Raphael Saadiq, dévoile un nouvel extrait et son premier clip.

Intégralement basé sur un plan-séquence filmé dans les rues de Los Angeles, “So Ready” illustre la thématique très personnelle d’un album inspiré par le parcours tragique de Jimmy Lee, le frère de Raphael Saadiq.

“Je suis issu d’une famille nombreuse et j’ai perdu beaucoup de mes frères et sœurs à cause de la drogue”, racontait dernièrement Raphael Saadiq dans un entretien accordé à Funk★U.Mon frère Jimmy est mort d’une overdose d’héroïne, et une de mes sœurs est décédée à cause du crack. Deux autres de mes sœurs ont été longtemps accros au crack, mais elles s’en sont sorties… Jimmy avait treize ans de plus que moi et nous avons toujours été très proches, nous parlions beaucoup. Il me parlait de la prison, de ses cambriolages et de la drogue. Étrangement, les moments que nous passions ensemble n’étaient jamais sombres, malgré son addiction.”

Découvrez ci-dessous la vidéo de “So Ready”


nerd-in-search-of-e1510129732101

N.E.R.D. réédite “In Search Of…” en version Deluxe

Le 25 octobre, N.E.R.D., le trio composé de Pharrell Williams, Hugo Chad et du rappeur Shay, proposera la version Deluxe d’In Search Of…, son premier album paru en 2001.

Uniquement disponible en version quadruple-vinyle, cette édition alignera la “version rock” de l’album accompagnée par le groupe Spymob, sa version “électronique” et 7 remixes et titres live en bonus tracks, dont une relecture de “Lapdance” par Trent Reznor, le leader de Nine Inch Nails.

L’édition Deluxe d’In Search Of… sera également complétée par un livret de 24 pages illustré par le photographe Terry Richardson. Tracklisting ci-dessous.

Tracklisting

In Search Of…’ “Rock Version”

SIDE A

  1. ‘Lapdance’
  2. ‘Things Are Getting Better’
  3. ‘Brain’nerd-debut-album-reissue@1000x1000-768x768

SIDE B

  1. ‘Provider’
  2. ‘Truth Or Dare’
  3. ‘Tape You’

SIDE C

  1. ‘Run To The Sun’
  2. ‘Baby Doll’
  3. ‘Am I High’

SIDE D

  1. ‘Rock Star’
  2. ‘Bobby James’
  3. ‘Stay Together’

‘In Search Of…’ “Electronic Version”

SIDE A

  1. ‘Lapdance’
  2. ‘Intro’
  3. ‘Things Are Getting Better’
  4. ‘Brain’

SIDE B

  1. ‘Provider’
  2. ‘Truth Or Dare’
  3. ‘Run To The Sun’

SIDE C

  1. ‘Stay Together’
  2. ‘Baby Doll’
  3. ‘Tape You’

SIDE D

  1. ‘Am I High’
  2. ‘Rock Star – Poser’
  3. ‘Bobby James’

‘In Search Of…’ “Electronic Version” [Digital Deluxe]

  1. ‘Lapdance’
  2. ‘Intro’
  3. ‘Things Are Getting Better’
  4. ‘Brain’
  5. ‘Provider’
  6. ‘Truth Or Dare’
  7. ‘Run To The Sun’
  8. ‘Stay Together’
  9. ‘Baby Doll’
  10. ‘Tape You’
  11. ‘Am I High’
  12. ‘Rock Star – Poser’
  13. ‘Bobby James’

Bonus tracks

  1. ‘Lapdance’ (Trent Reznor Remix)
  2. ‘Lapdance’ (Freeform Reform) Re-edit
  3. ‘Lapdance’ (Live In Paradiso)
  4. ‘Provider’ (Zero 7 Remix)
  5. ‘Provider’ (Live In Paradiso)
  6. ‘Rock Star’ (Nevins Classic Blaster)
  7. ‘Rock Star’ (Live In Paradiso)

Prince 1982 bis

Vidéo : Prince “1999″ Live Houston 29/12/1982 (1999 Deluxe)

Disponible le 29 novembre prochain, l’édition Super Deluxe de 1999, un des albums majeurs de Prince, offrira aux la totalité des titres audio publiés lors de cette période, ainsi que 23 inédits enregistrés entre novembre 1981 et janvier 1983, sans oublier un concert audio intégral du 1999 tour capturé à Detroit le 30 novembre 1982 (late show).

Les coffrets CD et vinyle proposent également le DVD d’un concert intégral et inédit du 1999 Tour filmé en multi-caméras au Summit de Houston le 29 décembre 1982.

Découvrez ci-dessous “1999″ filmée au Houston Summit et extrait du DVD inclus dans les éditions Super Deluxe de 1999.


Prince 1999 Deluxe 2

Prince : “1999 Deluxe” en novembre

La série de rééditions du catalogue de Prince se poursuit avec la très attendue réédition Deluxe du double-album 1999 en novembre. Initialement paru en octobre 1982, l’un des opus majeurs de Prince sera augmenté pour l’occasion de 23 inédits studio enregistrés entre 1981 et 1983, d’un concert audio et d’un DVD du 1999 tour. Informations et tracklistings complets ci-dessous :

Communiqué officiel

“Je n’avais pas l’intention d’enregistrer un double album, mais je n’arrêtais pas d’écrire… Je compare toujours l’écriture de chansons à une fille qui frappe à la porte. On ne sait pas à quoi elle va ressembler, puis tout d’un coup, elle est là.” Prince, novembre 1982

Considéré comme un des double-albums les plus importants de l’histoire du rock, 1999 est sorti à moment clé de la carrière de Prince. Après avoir été classé pendant des années dans les charts R&B, Prince a effectué son premier véritable crossover grâce aux méga-hits “Little Red Corvette”, “1999”, “Delirious“ et en brisant les barrières musicales avec son mélange révolutionnaire de rock, de funk, de R&B, de pop et de new wave. Il est aussi l’un des premiers artistes noirs dont les vidéo-clips ont été diffusés en rotation lourde sur MTV.

Les chansons de 1999 n’étaient qu’un échantillon du travail intensément prolifique fourni par Prince en 1981 et 1982. En plus de ces titres, il travaillait également sur ceux de ses protégés Vanity 6 et The Time, et des douzaines de chansons étaient archivées en vue d’une éventuelle parution dans un coffre rempli de matériel inédit.

Le 29 novembre, le Prince Estate, en partenariat avec Warner Records, rééditera 1999 en versions physiques, digitales et streaming. Cet album intemporel sera remasterisé pour la première fois et accompagné de 35 titres inédits issus du légendaire Vault de Prince, afin de souligner la formidable créativité de son œuvre au cours de cette période.

Contenu des rééditions :

70342583_10157959170739026_4092420327697547264_n

•    Édition Super Deluxe (5CD+DVD / 10LP+DVD / contenu audio en téléchargement et streaming)
•    Édition Deluxe (2CD / 4LP vinyle 180-grammes / téléchargement et streaming)
•    Album remasterisé (1CD / 2LP 180-grammes violets / téléchargement et streaming)

L’édition Super Deluxe de 1999 est le résultat de la plongée la plus profonde, à ce jour, dans le Vault de Prince avec un total de 65 titres répartis sur 5 CDs et 10 vinyles 180-grammes.

L’édition Super Deluxe offre aux fans la totalité des titres audio publiés par Prince en (et autour de) 1982, ainsi que 23 titres inédits enregistrés entre  novembre 1981 et janvier 1983, sans oublier un concert audio intégral du 1999 tour capturé à Detroit le 30 novembre 1982 (late show).

Les coffrets CD et vinyle proposent également le DVD d’un concert intégral et inédit du 1999 tour filmé en multi-caméras au Summit de Houston le 29 décembre 1982.

L’édition Super Deluxe contient aussi les paroles manuscrites de plusieurs titres de cette période, dont celles du hit “Little Red Corvette”, des photos de la bande master de l’album et des clichés rares d’Allen Beaulieu, le photographe de Prince au début des années 1980. L’édition Super Deluxe est complétée par de nouvelles notes de pochette signées par David Fricke (Rolling Stone Magazine), Duff McKagan, auteur et bassiste de Guns N’ Roses, l’historien de la scène de Minneapolis et animateur radio Andrea Swensson et le spécialiste de la musique de Prince Duane Tudahl.

Prince 1999Deluxe cover

SUPER DELUXE EDITION
 (5CD+DVD / 10LP+DVD / Versions Digitales)

CD1 / LP 1&2: Remastered Album

1          1999
2          Little Red Corvette
3          Delirious
4          Let’s Pretend We’re Married
5          D.M.S.R.
6          Automatic
7          Something In The Water (Does Not Compute)
8          Free
9          Lady Cab Driver
10        All The Critics Love U In New York
11        International Lover

CD2 / LP 3&4: Promo Mixes & B-Sides

1          1999 (7″ stereo edit)
2          1999 (7″ mono promo-only edit)
3          Free (promo-only edit)
4          How Come You Don’t Call Me Anymore (“1999″ b-side)
5          Little Red Corvette (7″ edit)
6          All The Critics Love U In New York (7” edit)
7          Lady Cab Driver (7″ edit)
8          Little Red Corvette (Dance Remix promo-only edit)
9          Little Red Corvette (Special Dance Mix)
10        Delirious (7″ edit)
11        Horny Toad (“Delirious” b-side)
12        Automatic (7″ edit)
13        Automatic (video version)
14        Let’s Pretend We’re Married (7″ edit)
15        Let’s Pretend We’re Married (7″ mono promo-only edit)
16        Irresistible Bitch (“Let’s Pretend We’re Married” b-side)
17        Let’s Pretend We’re Married (video version)
18        D.M.S.R. (edit)

CD3 / LP 5&6: Vault, Part 1

1          Feel U Up
2          Irresistible Bitch
3          Money Don’t Grow On Trees
4          Vagina
5          Rearrange
6          Bold Generation
7          Colleen
8          International Lover (Take 1, live in studio)
9          Turn It Up
10        You’re All I Want
11        Something In The Water (Does Not Compute) (Original Version)
12        If It’ll Make U Happy
13        How Come U Don’t Call Me Anymore? (Take 2, live in studio)

All tracks previously unreleased

CD4 / LP 7&8: Vault, Part 2

1          Possessed (1982 version)
2          Delirious (full length)
3          Purple Music
4          Yah, You Know
5          Moonbeam Levels **
6          No Call U
7          Can’t Stop This Feeling I Got
8          Do Yourself A Favor
9          Don’t Let Him Fool Ya
10        Teacher, Teacher
11        Lady Cab Driver / I Wanna Be Your Lover / Head / Little Red Corvette (tour demo)

Tous les titres sont inédits, à l’exception de la version alternative de * parue en 2016 dans la compilation 4Ever

CD5 / LP 9&10: Live In Detroit – November 30, 1982 (midnight show)

1          Controversy
2          Let’s Work
3          Little Red Corvette
4          Do Me, Baby
5          Head
6          Uptown
7          Interlude
8          How Come U Don’t Call Me Anymore?
9          Automatic
10        International Lover
11        1999
12        D.M.S.R.

All tracks previously unreleased 

DVD: Live In Houston – December 29, 1982 *

1          Controversy
2          Let’s Work
3          Do Me, Baby
4          D.M.S.R.
5          Interlude – piano improvisation (contains elements of “With You”)
6          How Come U Don’t Call Me Anymore?
7          Lady Cab Driver
8          Automatic
9          International Lover
10        1999
11        Head (contains elements of “Sexuality”)

All tracks previously unreleased
 
* Note : le contenu vidéo est exclusif au DVD physique et ne sera pas disponible sur les versions digitales et streaming du coffret Super Deluxe.

DELUXE EDITION
(2CD / 4LP 180-grammes / Version digitale)

CD1 / LP 1&2: Remastered Album

1          1999
2          Little Red Corvette
3          Delirious
4          Let’s Pretend We’re Married
5          D.M.S.R.
6          Automatic
7          Something In The Water (Does Not Compute)
8          Free
9          Lady Cab Driver
10        All The Critics Love U In New York
11        International Lover

CD2 / LP 3&4: Promo mixes & B-Sides  

1          1999 (7″ stereo edit)
2          1999 (7″ mono promo-only edit)
3          Free (promo-only edit)
4          How Come You Don’t Call Me Anymore (“1999″ b-side)
5          Little Red Corvette (7″ edit)
6          All The Critics Love U In New York (7” edit)
7          Lady Cab Driver (7″ edit)
8          Little Red Corvette (Dance Remix promo-only edit)
9          Little Red Corvette (Special Dance Mix)
10        Delirious (7″ edit)
11        Horny Toad (“Delirious” b-side)
12        Automatic (7″ edit)
13        Automatic (video version)
14        Let’s Pretend We’re Married (7″ edit)
15        Let’s Pretend We’re Married (7″ mono promo-only edit)
16        Irresistible Bitch (“Let’s Pretend We’re Married” b-side)
17        Let’s Pretend We’re Married (video version)
18        D.M.S.R. (edit)

REMASTERED ALBUM
(CD / 2LP 180-grammes violets / Version diigitale)

CD1 / LP1&2: Remastered Album

1          1999
2          Little Red Corvette
3          Delirious
4          Let’s Pretend We’re Married
5          D.M.S.R.
6          Automatic
7          Something In The Water (Does Not Compute)
8          Free
9          Lady Cab Driver
10        All The Critics Love U In New York
11        International Lover


This Is Mainstream

“This Is Mainstream”, la compilation jazz-funk de Judd Apatow

Fondé en 1964 par Bob Shad, le label indépendant Mainstream a abrité au cours de la décennie suivante une écurie composée de vétérans du jazz, de musiciens de la nouvelle génération funk et des champions de la fusion des deux genres.

Compilés par le cinéaste Judd Apatow (Funny People, 40 ans toujours puceau…) et sa sœur Mia, les petits-enfants de Bob Shad, les 13 titres de This Is Mainstream réunissent des talents aussi divers que Saundra Phillip, dont le “Miss Fatback” se rapproche du heavy-funk de Betty Davis, Afrique et sa reprise du “Kissing My Love” de Bill Withers assistée par Chuck Rainey, David T. Walker et Paul Humphrey, mais aussi Hal Galper, remplaçant de George Duke dans le Cannonball Adderley Quintet, dans un “This Moment” accompagné par les frères Michael et Randy Brecker.

Le trompettiste Blue Mitchell, membre du Horace Silver Quintet, s’illustre également (avec la participation de Joe Sample et de John Mayall à l’harmonica) dans “Blue’s Blues”, non loin d’une cover blaxploitation de “Papa Was A Rolling Stone” par Jay Berliner et d’une perle big-band/soul de Sarah Vaughan, “Early In the Morning”.

This Is Mainstream sera disponible le 13 septembre en CD, double-vinyle et versions digitales sur le label Wewantsounds (informations).

Tracklisting

•    Saundra Phillips – Miss Fatback  3.09

•    Afrique – Kissing My Love  3.08

•    Hal Galper – This Moment  11.50

•    December’s Children – Livin’ (Way Too Fast)  3.38

•    Blue Mitchell – Blue’s Blues  7.08

•    Maxine Weldon – Make It With You  2.56

•    Reggie Moore – Mother McCree  2.57

•    Jay Berliner – Papa Was  A Rolling Stone  5.30

•    Dave Hubbard – T.B.’s Delight  3.54

•    Almeta Latimore – These Memories  3.31

•     Buddy Terry – Lean On Him (Lean On Me)  5.55

•    Pete Yellin – Bird And The Ouija Board  12.35

•    Sarah Vaughan – Just A Little Lovin’  3.10


James Brown Live at home une

James Brown “Live At Home with His Bad Self” en octobre

Alors que pullulent sur la toile des éditions fantaisistes et simili-pirates de concerts mythiques de James Brown, l’automne verra la parution officielle d’un show explosif et 100% inédit du Godfather of Soul.

Enregistré le 1er octobre 1969 au Bell Auditorium d’Augusta, Live At Home with His Bad Self aurait du paraître quelques mois plus tard, mais l’implosion des JBs et le succès de “Sex Machine”, porté par les frères Bootsy et Pelphs “Catfish” Collins, allait en décider autrement…

Afin de célébrer le 50ème anniversaire de cette performance, Universal Music a restauré les bandes du concert et propose pour la première fois les versions live brutes de ‘Lowdown Popcorn’, ‘Spinning Wheel,’, ‘Give It Up Or Turnit A Loose’ et ‘World,’ présentes sous la forme de prises studio accompagnées de faux applaudissements sur l’album Sex Machine. De même, ‘There Was A Time’ et ‘Mother Popcorn’ sont ici présentées dans des versions longues inédites.

Live At Home with His Bad Self  sera disponible en éditions CD, double-vinyle et digitales le 25 octobre (informations)

 

Tracklisting
1. Say It Loud – I’m Black and I’m Proud
2. James Brown Thanks and Introduction to “World”*
3. World*
4. Stage Dialogue*James-Brown-Live-at-Home-With-His-Bad-Self
5. Lowdown Popcorn*
6. Spinning Wheel*
7. If I Ruled The World
8. Kansas City*
9. Introduction to Startime
10. I Don’t Want Nobody To Give Me Nothing (Open Up the Door I’ll Get It Myself)
11. I Got The Feelin’*/Licking Stick-Licking Stick
12. Try Me*
13. There Was A Time **
14. Give It Up Or Turnit A Loose*
15. It’s A Man’s Man’s Man’s World
16. Please, Please, Please
17. I Can’t Stand Myself (When You Touch Me)
18. Mother Popcorn **

* Previously Unreleased / All other performances, though previously issued in some form, are presented in new mixes, including: ** Extended from track’s original release


801x410_michael-kiwanuka-2

Vidéo : Michael Kiwanuka “You Ain’t The Problem”

Le 25 octobre prochain, Michael Kiwanuka publiera son troisième album, simplement intitulé Kiwanuka.

Sept ans après Home Again et trois après l’éclatant Love & Hate, le soulman britannique est de retour avec un nouveau LP plus downtempo, introspectif et… psychédélique. À nouveau co-produit par le duo Danger Mouse et Inflo, Kiwanuka ose les réverbérations cosmiques, les bandes ralenties (l’introduction de “Hero”) et renforce un goût déjà prononcé pour les guitares fuzz Morriconiennes, comme en témoigne le premier extrait de l’album, “You Ain’t The Problem”.

Que les fans de la première heure se rassurent : les ambiances blaxploitation et la rétro-soul cuivrée sont également au rendez-vous dans “Piano Joint (This Kind of Love)” et “Living in Denial”.

Découvrez ci-dessous “You Ain’t The Problem”, le premier single épique tiré de Kiwanuka. Michael Kiwanuka en concert à Paris (Salle Pleyel) le 23 octobre.


Retour en haut ↑