Interview meshell-2-1200x798

Publié le 13 mars 2018 | Par Funk-U Magazine

0

Interview : Meshell Ndegeocello raconte “Ventriloquism”

Sade, George Clinton, TLC, Prince, Tina Turner… Dans Ventriloquism, son onzième album, Meshell Ndegeocello revisite ses chansons R&B/pop favorites des années 1980 et 1990. Pour Funk★U, la bassiste-chanteuse dévoile sa playlist intime. 

★★★★★★★★★★

Meshell Ventriloquism

1. Lisa Lisa and the Cult Jam feat. Full Force – “I Wonder if I Take You Home”

J’ai toujours pensé que cette chanson était en avance sur son temps et qu’elle méritait d’être revisitée avec la même approche que l’intention originale. J’ai aussi emprunté quelques-uns de ses éléments pour mon premier album (Plantation Lullabies, 1993, ndr.). Pour moi, cette chanson explique qu’il faut toujours être bon avec une personne avec qui tu viens de démarrer une relation, mais elle décrit aussi la peur de ne pas y arriver, ce qui est aussi très réaliste.

2. Al B. Sure! – “Nite and Day”

Cette chanson dégage simplement un super feeling. Comment ne pas l’aimer ?

3. Prince – “Sometimes it Snows in April”
Funk★U : En 2002, vous m’aviez dit que vous en vouliez beaucoup à Prince qui vous avait traitée de house nigger (négresse de maison). Avez-vous eu le temps de vous réconcilier avant sa disparition ?

Nous n’avons jamais fait la paix et je continue à penser que ce n’était pas un type bien, mais il reste un génie et, surtout, il m’a montré des choses que je n’avais jamais vues ni entendues et dont je ne soupçonnais même pas l’existence. Sa mort m’a bouleversé. Bouleversé. Je suis le encore. Il méritait mieux, même si c’était un trou du cul.

4. TLC – “Waterfalls”
Funk★U : Il s’agit de la chanson la plus récente de cette sélection. Vous étiez déjà une artiste solo en 1996. Votre perception de la musique “populaire” avait-elle évolué ?

Non, j’ai choisi cette chanson car elle a tout de suite résonné en moi d’un point de vue émotionnel. À cette époque de ma vie, mon père venait de mourir et ma mère était très malade. Pour je ne sais quelle raison, ces paroles m’ont procuré une option et il fallait que cette chanson se retrouve dans cet album.

5. George Clinton – “Atomic Dog”
Funk★U : Pensez-vous que George Clinton pourrait encore sortir une chanson pareille à l’époque du #metoo et de la censure institutionnelle ?

George Clinton peut tout se permettre.

6. Ralph Tresvant – “Sensitivity”
Funk★U : Cette chanson, tout comme la majorité des reprises de cet album, est très mélodique. Avons-nous perdu le sens de la mélodie dans le R&B des années 2000 ? 

Je crois qu’il s’agit simplement d’une tendance parmi d’autres dans la musique actuelle. À l’ère du R&B moderne, on pourrait croire que cette époque est révolue, mais je ne serais pas étonnée de voir les mélodies revenir, comme tout ce qui revient après un moment. La balance finit toujours par s’équilibrer.

7. Janet Jackson – “Funny How Time Flies (When You’re Having Fun)”
Funk★U : La partie parlée en français est plus réussie que celle de la chanson originale de Janet Jackson !

Merci du compliment ! Je n’en étais pas sûre, mais j’aime pouvoir faire les choses comme il faut. Cette chanson est magnifique, n’est-ce pas ? D’un point de vue thématique, elle correspond totalement au reste de l’album et résume à sa manière toute cette expérience.

8. Force MDs – “Tender Love”
Funk★U : Cette chanson sonne comme un titre folk/rock de Neil young . L’album Harvest était-il l’influence principale de cet arrangement ?

Oui, absolument. J’avais l’habitude de rouler sur les routes de Californie en écoutant constamment Neil Young. L’idée de “Ventriloquism” était de mettre en valeur l’écriture de ces chansons tout en les extirpant du ghetto de leur genre d’origine. Et cette chanson est éternelle.

9. The System – “Don’t Disturb This Groove”

C’est une chanson géniale. J’espère qu’elle incitera ceux qui écouteront cet album à la redécouvrir.

10. Tina Turner – “Private Dancer”
Funk★U : Le texte de cette chanson traite de la domination masculine. Votre reprise est aussi beaucoup plus sombre que la version originale de Tina Turner.  

Je la trouve plus dramatique aujourd’hui qu’à l’époque de sa sortie. Son sujet – particulièrement en ce moment – méritait d’être remis en lumière. Saviez-vous que cette chanson avait été écrite par Mark Knopfler de Dire Straits ? Je l’ignorais.

11. Sade – “Smooth Operator”
Funk★U : Vous avez conservé l’intro parlée que peu de gens connaissent.

Oui ! J’ai essayé d’insérer un peu d’humour avec cette introduction parlée, car je ne voulais pas que l’album se termine sur une note tragique.

Funk★U : Allez-vous bientôt venir jouer ces titres sur les scènes européennes ?

Bien sur !

Propos recueillis par Christophe Geudin.

Meshell Ndegeocello Ventriloquism (Naïve). Disponible le 16 mars.

Retrouvez l’intégralité de l’interview dans le prochain numéro de Jazz Magazine, en kiosque début avril.

 



Les commentaires sont fermés

Retour en haut ↑