News my-way-aretha-franklin-blog

Publié le 16 août 2018 | Par Funk-u

0

Disparition d’Aretha Franklin à l’âge de 76 ans

La nouvelle est tombée il y a quelques minutes. Aretha Franklin, the Queen of Soul, est décédée le 16 août à Detroit des suites d’un cancer du pancréas à l’âge de 76 ans.

Titulaire d’une carrière exemplaire dans les années 1960 et 1970, Aretha Franklin avait effectué des premiers pas en demi-teinte sur le label Columbia en 1956 avant d’atteindre le crossover en 1967, date de sa signature chez Atlantic Records. Cette période faste marque le début d’une incroyable série gagnante qui allait faire de la fille d’un pasteur baptiste née le 25 mars 1942 à Memphis (Tennessee) une des plus grandes chanteuses de tous les temps. En à peine trois ans, Aretha Franklin n’est jamais sortie du Top 20 américain en décrochant neuf singles, trois albums disques d’or dont le légendaire Lady Soul (1968), trois Grammy Awards et ses premiers hits internationaux grâce à “I Never Loved A Man (The Way I Love You)”, “(You Make Me Feel Like a) Natural Woman” composée par Gerry Goffin et Carole King,  “Respect” (signée Otis Redding), “Baby I Love You”, “Chain Of Fools”, “(Sweet Sweet Baby) Since You’ve Been Gone”, “Think”, “Share Your Love With Me”, “Call Me” et “Don’t Play That Song.”

arethadefEn juin 1968, le magazine Time, dont elle fut la première artiste noire à faire la couverture, résume ainsi un exceptionnel don vocal doublé d’un délicat jeu de piano gospel : « Elle déploie sa voix riche et tranchante comme on donne un coup de fouet. Elle flagelle ses auditeurs, selon ses propres termes, “ jusqu’à l’os, en profondeur “ ». Dans le même article, une jeune fan originaire de Chicago commente avec ses propres mots : « Si Aretha le dit, alors c’est important ».

À l’aube de la décennie nouvelle, Aretha Franklin reviendra vers ses racines gospel avec Amazing Grace (1972) qui lui vaudra un nouveau Grammy Award (son huitième). Au terme d’années 1970 marquées par une succession d’albums inégaux, elle signe ensuite chez Arista Records en 1980, l’année où elle acquiert une notoriété nouvelle en reprenant « Think » et « Respect » dans The Blues Brothers, le film de John Landis. C’est également sous l’égide d’Arista qu’Aretha Franklin signera le plus gros succès commercial de sa carrière avec l’album Who’s Zoomin’ Who, en 1985.

Absente de longue date des scènes d’outre-Atlantique en raison -entre autres- de sa peur de l’avion, Aretha Franklin multiplie dès lors les galas américains et les collaborations diverses. En 2014, Aretha Franklin Sings the Great Diva Classics clôture sans génie une discographie dominée par les anthologies et autres best-ofs des années dorées. Entre annulations de dernière minute et performances contrastées, Aretha Franklin avait effectué sa dernière apparition scénique en novembre dernier, lors d’un gala caritatif pour la Elton John AIDS Foundation. En 2015, sa reprise bouleversante de « You Make Me Feel Like a Natural Woman » devant le couple Obama au Kennedy Center Honors restera sa dernière prestation marquante.

“Je prends ma retraite cette année”, avait annoncé Aretha Franklin en février 2017, en évoquant un ultime album studio comportant plusieurs titres produits par Stevie Wonder. ” Je vais enregistrer ce dernier album, donner quelques concerts et ce sera tout. Je suis fière de voir jusqu’où ma carrière m’a emmenée, mais je ne vais pas rester chez moi les bras croisés, ça ne serait pas bon pour moi.” Victime d’un cancer du pancréas déclaré en 2010, Aretha Franklin est décédée entourée de ses proches à Detroit. Détentrice de 18 Grammy Awards et de ventes d’albums dépassant les 75 millions d’exemplaires, elle restera à jamais la Reine de la soul. Respect.



 

 



Les commentaires sont fermés

Retour en haut ↑