News Louis-Johnson-620x330

Publié le 22 mai 2015 | Par Funk-u

11

RIP Louis Johnson (1955-2015)

Un géant de la basse vient de nous quitter. Louis Johnson, la moitié des Brothers Johnson, slappeur insensé et sessionman auteur de lignes décisives pour Michael Jackson (Off the Wall, Thriller), George Benson (“Give Me The Night”), mais aussi Bill Withers, Aretha Franklin, Stevie Wonder et des dizaines d’autres, était âgé de 60 ans. RIP, Louis Johnson.




11 Responses to RIP Louis Johnson (1955-2015)

  1. Nico says:

    Un des plus grands… RIP

  2. Yazid Manou says:

    Totalement inoubliable son incroyable formidable leçon de slap sur VHS (vue et et revue des dizaines de fois même si je ne joue absolument pas de basse !). RIP

  3. Funk4Life says:

    Je suis triste. Je ne me lasse pas d’écouter leurs 3 premiers albums depuis 3 mois…

  4. fred says:

    pas sur… quels sont vos sources d informations ? il n’y a que Wikipedia(aucunement fiable) qui est annonce sa mort puis retiré cette info…

  5. Funk-u says:

    La nouvelle a été annoncée sur la page Facebook du bassiste Byron Lee Miller, un proche de Louis Johnson et de sa famille.

  6. pin says:

    triste nouvelle… le funk perd un de ses plus grand bassiste, un maitre du slap funk! meme Larry l encenser.

    RIP Louis.

  7. WattStax says:

    Oh, NO! Fuck!!!
    R.I.P LJ

  8. GeePee says:

    Get on the floor and dance with me…Cette basse me claquera toujours dans la tete.
    RIP Mister Louis

  9. Funk4Life says:

    Mais grave! Quelle tuerie, c’est mon morceau préféré de Michaël Jackson en fait. Louis Johnson c’est du même calibre que Bootsy et Larry. Le funk est en deuil, vraiment trop triste. Mais bon il est dans le mothership maintenant, il groove avec les étoiles, Ride-O-Rocket! (La ligne de basse à la fin de ce morceau mes aïeux!)

  10. daFunkstator says:

    Fly on mister Louis \nn/

  11. gillou85 says:

    Un bassiste de grand talent. Je trouve que les lignes qu’il joua dans Billie Jean sont tout simplement fabuleuses et restent dans les mémoires. Dommage que les “grands” médias n’aient pas parlé de sa disparition.

Retour en haut ↑