Album Plectrum Electrum lp

Publié le 24 septembre 2014 | Par Funk-u

0

Prince “PlectrumElectrum”

Prince “PlectrumElectrum” Funk-u

Summary: Les compositions et les performances de ces 12 titres pop/rock ne répondent pas aux standards de l’exigence musicale princière.

2


1/ Wow

Introduction bombastique et voix en closed-mike, Prince est intégralement aux commandes de l’ouverture de PlectrumElectrum. Midtempo soul/rock gracieux à la dynamique passive/agressive, « Wow » relègue au second plan les 3rdEyeGirl et reste le titre de PlectrumElectrum dans lequel le maestro Minneapolitain semble le plus impliqué. « You’ve got it comin’ ! » Deuxième solo de guitare à la wah-wah torturée de vous savez qui.

2/ Pretzelbodylogic

Prince à nouveau devant les 3rdEyeGirl pour ce midtempo funk/rock révélé en février 2014 et dominé par la fusion des guitares jumelles de Prince et Donna Grantis. Générique et efficace

3/ AintTurninRound

La batteuse Hannah Welton aux lead vocals pour un rock girl-power bipolaire et furieusement FM, entre les Donnas et (ouch !) Avril Lavigne. PS : Prince est faiblement audible sur les refrains, sans doute effrayé par ce déferlement de testostérone féminine.

4/ PlectrumElectrum

Le morceau-titre, un instrumental joué sur scène depuis 2013 et fidèlement retranscrit en version live en studio. Prince et Donna Grantis s’échangent les chorus fuzz dans une construction inspirée par le « Frankenstein » d’Edgar Winter et la lourdeur Black Sabbathienne, l’attitude et l’agressivité en moins.

5/ Whitecaps

Un midtempo interprété par Hannah Welton révélé mi-septembre sur la toile. De jolis licks et arpèges de six-cordes circonscrits par une ligne de basse ronde et fretless d’Ida Nielsen. Prince est à la lead guitar et chante le refrain d’une ballade pop FM légère et plutôt convaincante.

6/ Fixurlifeup

Parue en single chez Kobalt/PIAS en 2013, « Fixurlifeup » souffre d’un cruel manque d’imagination harmonique et d’une prise de son limite, très compressée qui, involontairement, trahit les limitations techniques des 3rdEyeGirl.

7/ Boytrouble

On n’entend pas que du rock dans PlectrumElectrum. La preuve avec « Boytrouble », un étonnant funk/R&B teinté latino et rappé par Lizzo, une jeune rappeuse de Houston basée à Minneapolis, et Sophia Eris. La basse de la sculpturale Ida Nielsen enveloppe un solo de guitare ludique en auto-wah prodigué par le patron. Rafraîchissant et surprenant.

8/ Stopthistrain

Seconde incursion dans le territoire R&B avec un midtempo reggae/funky qui aurait très bien pu trouver sa place sur Art Official Age. Un duo avec Hannah Welton traversé par un amical motif d’inspiration asiatiques. Les chœurs démultipliés de Prince sont aussi à compter dans les points positifs cette brève respiration groovy.

9/ Anotherlove

« Adapted from original song by Alice Smith, Rebecca Johnson and Reginald « Syence » Perry », avertit le livret de PlectrumElectrum. Adroitement enchaînée avec le midtempo de « Stopthistrain », cette relecture de fond en comble d’un titre d’Alice Smith est propulsée par les lead vocals de Prince et un riff crunchy et réverbéré. La deuxième partie uptempo se rapproche fortement de « A Million Days » (in Musicology, 2004). Manquant d’un refrain adapté et lesté par une production lourdement FM, « Anotherlove » n’atteint pas pour autant le niveau de l’introductif « Wow ».

10/ Tictactoe

Une ballade modulée interprétée en duo par Prince et Hannah Welton conclue par un chant de dauphin (?!). Ajoutez-y des clochettes et vous obtiendrez… Un chant de Noël !

11/ Marz

Court interlude au tempo furieusement punk-rock. On se souvient de « Ronnie Talk to Russia » et « Sister » qui, d’un coup, nous paraissent bien lointains…

12/Funknroll

Contrairement à la promesse de son titre, « Funknroll » (à ne pas confondre avec son homologue remixé d’Art Official Age) évolue en pilotage automatique en multipliant les clichés pop/metal sur la voix accélérée de Prince. Un bon point cependant pour la note finale humoristique des handclaps captées lors d’un « playback » qu’on devine bien jovial.

 ★★★★★★★★★★

Au final, PlectrumElectrum ressemble de près à l’album rock promis par Prince depuis de nombreuses années, mais à l’image des concerts donnés depuis deux ans en compagnie de 3rdEyeGirl, les compositions et les performances de ces 12 titres ne répondent sans doute pas aux standards de l’exigence musicale princière.

Preview complète d’Art Official Age.



Les commentaires sont fermés

Retour en haut ↑