Funk Capture d’écran 2014-07-30 à 12.21.14

Publié le 30 juillet 2014 | Par Funk-u

0

George Clinton & Parliament/Funkadelic, Berlin (Astra) 28/07/2014

Quatre jours après un concert court -mais intense- au Cabaret sauvage de Paris, Funk-U retrouve George Clinton et le Parliament/Funkadelic du 21ème siècle à Berlin. Situé dans une friche du quartier alternatif de Friedrichshain, le club Astra, une longue salle aérée pouvant accueillir près de 1500 âmes, salue le Dr. Funkenstein à 21 heures tapantes (ach, la légendaire organisation allemande). “Mothership Connection” suivi d’”Aquaboogie” annoncent d’entrée un show similaire à la performance parisienne, mais trois éléments vont en décider autrement.

Enthousiaste mais fatigué, George Clinton, qui porte ce soir un seyant costume d’été et ce qui ressemble à un sac à sapin sur la tête, lâche la bride de sa formation de 17 membres (on a compté), avec pour conséquence le retour des vieux travers des années 2000. Pas jouée à Paris, “(Not Just) Knee Deep” s’enlise dans le scat et les solos à rallonge et la mise en place rigoureuse du set parisien ouvre la porte au capharnaüm harmonique et à la cacophonie vocale sur “Flashlight” et “Up for the Downstroke”, sans pour autant diminuer leur potentiel groovalistique.

Le deuxième point de comparaison réside dans la durée du concert -près de 150 minutes- qui auront autorisé un étonnant solo honky-tonk de Danny Bedrosian sur “P-Funk (Wants to Get Funked Up)”, une version longue du défenestrant stop-chorus de Greg Thomas (“Set the T.V. On Fire”*) et un ” Maggot Brain” exécuté comme il se doit par Michael Hampton, mais avec une guitare sans tête (carton jaune !). Enfin, l’énergie du public berlinois, qui comptait autant de freaks que la caravane P, dont un croisement de Sitting Bull et de Mr. T, aura grandement contribué à la soirée, tout en prouvant que le récent resserrage des boulons du Mothership n’exclue pas la folie propre aux extravagances Clintonesques.

* Au sujet de cet incroyable instrumental où brille Greg Thomas au saxophone, Danny Bedrosian, clavier de la formation, nous apporte quelques précisions : ” Ce morceau n’a pas vraiment de titre, c’est juste quelque chose que joue Greg depuis quelques années dans le medley d’”Up For The Downstroke”, mais depuis quelques temps, c’est devenu un titre à part entière. Les membres de mon groupe Secret Army l’appellent “Set the TV on Fire”, je l’ai écrite avec Lige Curry, Rico Lewis et bien sûr, Greg a composé le solo.” “Set the T.V. on Fire (live)” est disponible sur l’album Lost Froth (2012). Endangered, le nouvel album de Danny Bedrosian & Scret Army, est disponible sur CDBaby

 

Setlist :

  • Mothership Connection
  • Aquaboogie
  • Up for the Downstroke/Cookie Jar/P-Funk (Wants to Get Funked Up)
  • Flashlight
  • (Not Just) Knee Deep
  • Vanish in our Sleep
  • (I Wanna) Testify
  • Tear the Roof Off the Sucker
  • Maggot Brain
  • One Nation Under a Groove
  • Set the T.V. On Fire
  • Bounce to This
  • Atomic Dog

Photos : Richard Gouard pour www.funku.fr



Les commentaires sont fermés

Retour en haut ↑