Interview Sly+Robbie+Funk_U

Publié le 14 décembre 2012 | Par Funk-u

5

Interview : Sly & Robbie dévoilent leur projet funk (et un instru exclusif !)

En exclusivité pour Funk★U, Sly Dunbar et Robbie Shakespeare, la mythique section rythmique du reggae (King Tubby, Max Romeo,Gregory Isaacs, mais aussi Bob Dylan, Grace Jones et Gainsbourg), dévoilent les contours d’un album de reprises 100% soul/funk provisoirement sans titre et en cours d’élaboration. En bonus : une version instrumentale et 100% exclusive de “Juicy Fruit (New Bass)”, un des titres destinés au projet.

FunkU : Vous êtes en train de préparer un projet de reprises de classiques du funk. D’où vient cette idée ?

Robbie Shakespeare : L’idée vient de Guillaume Bougard, notre producteur. Il nous a soumis des titres de classiques du funk, Sly a fait quelques beats et j’ai ajouté de nouvelles lignes de basse pour donner une nouvelle dynamique à ces morceaux. Le but, c’est d’entraîner ces morceaux dans de nouvelles directions.

Quels classiques du funk allez-vous reprendre ?

Robbie Shakespeare : Nous reprenons des morceaux funk, mais pas seulement. Dans la liste, il y a « Everyday People » de Sly and the Family Stone, dont nous avons totalement changé l’instrumentation et la ligne de basse. On reprend « Sex Machine » de James Brown, mais aussi « Good Times » de Chic, « The Message » de Grandmaster Flash et « Chain of Fools » d’Aretha Franklin. D’autres reprises vont s’ajouter à la liste…

Qui sont les chanteurs qui vont vous accompagner sur ce projet ?

Robbie Shakespeare : Gary Mudbone Cooper chante sur « Sex Machine » et la reprise d’« Everyday People » , et la chanteuse de Memphis Big Baby chante « Chain of Fools » sur le riddim de « The Message ». Il y aura aussi des rappeurs et des chanteurs de raggamuffin impliqués. À l’heure actuelle, nous sommes toujours à la recherche de chanteurs pour ce projet.

Sly, qui sont vos batteurs funky préférés ?

Sly Dunbar : Ceux de la Motown, de Parliament/Funkadelic, Greg Errico de Sly and the Family Stone et surtout tous les batteurs de James Brown. Prends juste une mesure d’« I Got a Feeling » et tu as le groove ultime. (Il mime la partie de batterie) it snaps! Clyde Stubblefield, c’est le groove ultime . « Mother Popcorn », c’est un truc de dingue aussi. Il se servait parfois de deux batteurs en studio et sur scène, et du coup, on ne sait jamais trop qui joue quoi, mais le résultat est toujours terrible. Et d’un point de vue technique, « Sex Machine » reste le meilleur exemple de funk in the pocket.

Même question pour Robbie,
Robbie Shakespeare : Marcus Miller, Bootsy Collins, Larry Graham et Victor Wooten. Mais si je ne devais en choisir qu’un seul, ça serait Bootsy Collins.

Vous formez à vous deux la section rythmique la plus emblématique du reggae. Quelle différence y’a-t-il entre jouer du reggae et jouer du funk ?

Sly Dunbar : Les bases rythmiques sont différentes, mais le funk, comme le reggae, doit venir du cœur et de l’estomac. J’ai appris à jouer du funk dans les clubs de Kingston, et je dois même mon surnom à Sly Stone ! Je l’écoutais toute la journée à l’époque où je jouais dans un groupe qui s’appelait Volcano, et le leader du groupe s’adressait tout le temps à moi en m’appelant Sly. « Sly, viens voir. Sly, joue ça… ». Ca a fini par rester !

Robbie Shakespeare : (Rires)… Je n’y réfléchis pas en termes de reggae ou de funk, je les joue, c’est tout. La musique, c’est la musique, point. Je ne fais aucune différence entre les musiques, qu’il s’agisse du rock, du reggae, du funk, du jazz ou n’importe quelle musique. Je suis un musicien, c’est tout. Regarde les soldats : ils sont supposés savoir se battre et faire la guerre contre n’importe quel pays sans se poser de questions. La musique, c’est la même chose.

Propos recueillis par Christophe Geudin
Remerciements à Guillaume Bougard




5 Responses to Interview : Sly & Robbie dévoilent leur projet funk (et un instru exclusif !)

  1. funkyfil44 says:

    le duo mythique est toujours là et actif BRAVO ! ,j ‘ai hate d’ecouter ce nouveau projet,1 mn de “Juicy fruit” c’est trop peu… Pour patienter et pour honorer dignement Sly et Robbie je me met sur la platine CD une de leur meilleure collaboration : Grace Jones(Private Life, the Compass point sessions )…

  2. Funk-u says:

    Les autres titres que nous avons pu écouter sont prometteurs. Patience…

  3. funk4life says:

    Mais pourquoi des reprises, c’est dommage, ‘fallait faire des nouveaux titres

  4. Funk-u says:

    Il y a aussi des inédits (cf lien Soundcloud).

  5. Back to roots says:

    Sly et Robbie?C’est la meilleure section rythmique qu’on n’ait jamais eu.

Retour en haut ↑