Interview Beastie Boys

Publié le 9 mai 2012 | Par Funk-u

0

Interview : Quand les Beastie Boys dévoilaient leur LPs préférés pour Funk★U

Mike D, Adrock et MCA

En 2009, Funk★U recontrait les Beastie Boys à l’occasion de la sortie de Hot Sauce Committee Pt. 1, le huitième et dernier album des parrains new-yorkais du hip-hop old school. Élevés à l’école de l’éclectisme musical, Mike « Diamond » D., le regretté Adam « MCA » Yauch et  Adam « Adrock » Horovitz nous dévoilaient leur (stupéfiante) collection de disques.

Funk★U : Quel était le premier disque que vous avez acheté ?

Mike « Diamond » D. : The Steve Miller Band, Fly Like An Eagle. Je l’ai acheté à Manhattan dans une boutique qui se trouvait juste en dessous de Pennsylvania Station. Mon frère m’avait emmené là car les disques étaient moins chers de 20 cents que dans les autres magasins.

Adam « MCA » Yauch : Je ne me souviens pas du premier disque que j’ai acheté. Par contre, je me souviens très bien du premier album que j’ai possédé. C’était un disque des Guess Who qu’on m’avait offert, probablement un best-of.

Adam « Adrock » Horovitz : La bande originale de The Rocky Horror Picture Show. C’était mon premier achat. Avant ça, mon père m’avait donné Out Of Our Heads des Rolling Stones.

Le disque qui vous a fait aimer le hip-hop ?

Adrock : On ne parlait pas de hip-hop à l’époque, mais de rap music. Étant donné que je suis jamaïcain, j’en avais entendu beaucoup dans les soundclashes de DJ au milieu des années 1970 bien avant que le hip-hop n’arrive aux Etats-Unis. Je suis bien plus vieux que vous pouvez l’imaginer vous savez…

Mike D. : Pour moi, ça remonte encore plus loin. À l’époque médiévale, j’étais chevalier à la cour, et je m’occupais aussi des divertissements du roi, et il fallait, entre autres, montrer ses qualités de rimeur. Je suis le rappeur original. Tu peux écrire ça.

MCA : « Rapper’s Delight » de Sugarhill Gang, que j’ai entendu à la radio pendant une pause déjeuner dans un café qui s’appelait Pete’s Place situé au coin de la rue où se trouvait mon école, à Brooklyn. C’était en 1978, et à la seconde où j’ai entendu ce morceau, j’étais sur le cul. Mais on est passé ensuite au niveau supérieur avec Sucker MC’s de Run DMC.

Adrock : Ah, Sucker MC’s

MCA : Ce disque est tellement agressif. Je n’écoutais que du hip-hop à l’époque, mais leurs programmations de boîtes à rythme, leurs syncopes démentielles ont fait basculer le hip-hop dans une autre dimension. Ils ont modifié les règles du jeu.

Mike D. : C’est le premier disque de rap hardcore, point.

MCA : Le maxi de Jimmy Spicer est une autre grande influence pour nous.

Adrock : Tu veux dire « The Adventures Of SuperRhymes » de Spinning J. ?

Mike D. : Et « Body Rock » ? Tu te rappelles quand ça passait à la radio ? Ca nous rendait complètement dingues.

Le disque le plus surprenant de votre collection ?

Mike D. : Je possède un tas de disques instrumentaux, des bandes originales de films. C’est là qu’on trouve la plupart de nos samples.

MCA : Il y en a très peu dans Hot Sauce Committee Pt. 1, mais c’est parce qu’ils sont bien cachés. Nous sommes allés jusqu’en Egypte pour en chercher certains.

Adrock : Chez moi, j’ai des disques de Telephone, de Michel Legrand, Plastic Bertrand, Jane Birkin et de France Gall, même si j’ai du mal à prononcer son nom.

MCA : Je possède un disque d’un groupe de jazz-rock anglais peu connu des années 1970 : Back Door. Leur line-up était composé d’un saxophone, d’une basse et d’une grosse caisse. Ils ont enregistré plusieurs album sur un 4 pistes dans le living-room d’un chalet de montagne. C’est totalement dément.

Adrock : On possède tellement de disques… Cite m’en un au hasard et je suis sûr qu’on l’a.

MCA: The Honeydrippers ?

Mike D. : Boom ! Got it. Done.

Votre disque de funk préféré ?

Adrock : Non, on n’a pas ça désolé.

MCA : Le disque de Back Door est assez funky.

Mike D. : Je possède TOUS les disques de funk. Cites-m’en un au hasard.

Funk★U : Zapp IV ?

Mike D : Boom ! Got It. Done.

MCA : « Duckey Stick » de George Duke ?

Mike D : Boom ! Got It. Done.

Adrock : The Booty People ?

Mike D : Boom ! Got It Done.

Adrock : The Gap Band ?

Mike D : Trois copies scellées. Boom ! Got It Done. Le prochain je vous le fais gratuit.

MCA : Burn Rubber On Me ?

Mike D : J’ai même le test-pressing. Boom. Got It. Done.

Votre disque hardcore favori ?

Mike D. : Tu veux du punk-harcore ? Teen Idles, Minor Threat, j’ai tout. Boom ! Got It. Done.

MCA : « Pay To Cum » des Bad Brains en 7’ inch. Boom ! Got It Done.

Mike D. : Les Misfits, « Halloween », Boom ! Got It. Done.

MCA : Hey les gars, vous croyez que ce pauvre garçon a fait tout ce chemin pour nous entendre dire « Boom ! Got It. Done » pendant tout l’interview (rires) ?

Le disque de Michael Jackson que vous affectionnez le plus.

Mike D. : J’ai tout jusqu’à Ben. Boom ! Got It. Done (rires).

MCA : Je possède une grosse anthologie des Jackson 5 où ils reprennent un titre de Jackson Browne.

Adrock : Jackson Browne par les Jackson 5 ? Tu es sûr ? Je connais celle de « Love The One You’re With » de Stephen Stills mais pas celle-là.

Mike D. : Ils ont repris « Running on Empty » ?

MCA : Non, c’est « Doctor My Eyes » et c’est  fantastique. Tu glisses ça dans une mixtape et tu es le king de la soirée.

Le disque des Beastie Boys dont vous êtes le plus fiers.

Mike D : Ce n’est pas à nous de décider.

Adrock : Fuck, moi je sais tout de suite lequel !

MCA : La réponse est non.

Adrock : Tu n’as pas répondu à la question !

MCA : Je dis ça car je suis incapable d’en choisir un, et aussi parce que j’apprécie la diversité de notre catalogue.

Mike D. : C’est pareil pour moi, même si je comprends parfaitement que les gens préfèrent se souvenir de nous pour ce qui se trouve dans Check Your Head et Ill Communication plutôt que Licence To Ill.

MCA : Idem. On est très content d’avoir introduit des instruments dans le hip-hop corporate, par exemple.

Adrock : On a fait bien plus que ça. On a ouvert un restaurant, une société de location de voitures…

Mike D. : Nous sommes des gosses qui font plein de trucs, et une fois qu’on a fait quelque chose, on le donne aux adultes.

MCA : Je ne suis pas d’accord. Nous sommes des adultes qui…

Mike D. : (ton d’ado énervé) NON ! C’est faux, tu mens !

MCA : J’ai lu un article récemment qui expliquait que le fantasme ultime du male américain était de rester un gosses pendant toute sa vie, d’où le succès de films comme Step Brothers.

Mike D. : Beaucoup de gens ont sous-estimé Step Brothers. Tout le monde croit que c’est juste une comédie légère alors qu’il délivre un message psychologique très profond. La chanson « Boats and Hoes » (rap crétin interprété dans le film par Will Ferrell et John C. Reilly, ndr) n’est pas une blague. Elle décrit avec précision ce qui se passe dans la société contemporaine. Le jus de pamplemousse est très bon. Tu y as goûté ?

Adrock : Tu es déjà allé au Brésil ? À Rio, notre ami Mario Cataldo Jr. nous a emmené dans un endroit qui s’appelle le BB Lounge, un bar à jus de fruits génial, et accroche-toi bien, les initiales BB sont là pour Brigitte Bardot.

Mike D. : On croyait que c’était pour Beastie Boys, on était très déçus.

 

La chanson que vous aimeriez diffuser lors de vos funérailles.

Adrock : « Sailin’ On » des Bad Brains ou « Sweet Leaf » de Black Sabbath. J’ai déjà quelques CDs de prêts spécialement pour l’occasion.

Mike D. : « Breaking Bread » des JB’s, ou peut-être « Do The Funky Penguin » de Rufus Thomas.

MCA : Je ne sais pas trop… Peut-être quelque chose que les gens qui sont là auront envie d’entendre.

Adrock : « You Remind Me Of My Jeep » de R. Kelly. Ou peut-être « Feeling On Your Booty », toujours de R. Kelly.

Mike D. : C’est une bonne idée, R. Kelly. Tu savais que « Feeling On Your Booty » était une des chansons les plus demandées lors des funérailles ?

MCA : (sur un ton solennel) « Et maintenant, nous allons jouer « Feeling On Your Booty… » ».

Mike D. : Ce qui serait top, c’est d’avoir un écran géant pour pouvoir passer le clip en même temps…

Propos recueillis par Christophe Geudin.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retour en haut ↑