Interview

Publié le 6 juillet 2012 | Par Superfly

0

Interview: Lianne La Havas “Je n’ai jamais pris de cours de guitare”

A l’occasion de son passage dans la capitale début juin, la jeune et talentueuse chanteuse britannique Lianne La Havas (22 ans) a reçu Funk★U pour évoquer la sortie de son premier album Is Your Love Big Enough ?, sa guitare fétiche “Connie”, la scène et ses nouveaux amis: Prince, Stevie Wonder et Bon Iver.

 

FunkU: Depuis novembre dernier, vous n’avez pas arrêté de tourner. Quelle place occupe la scène dans votre carrière ?

J’aime le travaille en studio mais jouer sur scène est vraiment très important pour moi. Cela permet de s’exercer, de ressentir les choses. C’est aussi grâce à la scène que j’ai rencontré des gens de maisons de disques, mes musiciens. La musique nourrit la musique.

-Lors de votre dernier concert au Bootleg Theater de Los Angeles, vous avez reçu la visite de Stevie Wonder !

Lorsque je l’ai rejoint après mon concert, il fredonnait ma chanson “Is Your Love Big Enough ?”, c’était surréaliste ! Il m’a dit que je lui rappelait India Arie à ses débuts et m’a conseillé de ne pas fumer !

-Au départ votre album était censé sortir au mois de mai. Que s’est-il passé ?

Et bien arrivé au mois de mai, l’album était loin d’être terminé… Certaines chansons avaient besoin d’être modifiées, d’autres n’étaient pas encore mixées et l’idée d’ajouter une douzième chanson au tracklisting me travaillait.  J’ai donc enregistré “Elusive” à la dernière minute, il s’agit d’ une reprise de Scott Matthews que j’ai revisitée avec l’aide de mon producteur Matthew Hayles.

-Trouve-t-on des titres plus anciens sur l’album ?

“Lost & Found” date de 2009, c’est le premier morceau que j’ai enregistré pour cet album. Pour certains titres, j’avais d’abord besoin de les jouer live pour savoir comment ils devaient sonner sur l’album et d’autres comme le titre final “They Could Be Wrong” date du mois de décembre. Je voulais que ce soit le dernier titre sur l’album parce que c’est le plus récent mais aussi le plus différent, ça donne une petite idée de la suite à venir…

-L’an dernier, vous avez participé au show télé Later with Jools Holland sur la BBC. Comment vous-êtes vous retrouvez dans cette grande émission musicale ?

A l’époque, je venais juste de sortir mon premier EP (Lost & Found) avec le single “No Room For Doubt” et j’avais une tournée à venir. J’ai donc passé une audition auprès de la production et j’ai été prise!

-Comment avez-vous réagi à cette annonce ?

Je me suis mise à pleurer et j’ai appelé mes parents. Mon père était fou de joie, je l’ai emmené avec moi sur le plateau d’enregistrement et il m’a à nouveau fait pleurer tellement il était heureux.

-Quel a été l’impact de ce passage télé ?

Ce passage a eu de nombreuses répercussions, les gens sont venus me voir sur scène, j’ai rencontré Bon Iver qui participait aussi à l’émission. Après m’avoir écouté répéter, il m’a invité à faire la première partie de tournée. J’ai passé le mois de décembre avec lui et son groupe à sillonner les routes des États-Unis dans un tourbus. A Chicago, je me suis retrouvée à jouer devant 6 000 personnes, une expérience que je ne suis pas prête d’oublier.

-Comment est né le duo “No Room For Doubt” avec le chanteur américain Willy Mason ?

Nous avons composé cette chanson l’été dernier lors de notre deuxième session de travaille à New York. Comme on ne se connaissait pas très bien au début, on a passé la première journée à se jouer des morceaux chacun notre tour. Le jour suivant, on s’est mis à écrire ensemble et “No Room For Doubt” était né . On a installé un studio dans la salle à manger de l’appartement où je résidais et on a enregistré le morceau avec mon producteur Matthew Hayles. C’est la version qui se retrouve sur l’album. Cette chanson fût comme un nouveau départ pour moi car je n’avais rien écrit depuis longtemps.

Lianne La Havas et "Connie" sur la scène de La Scala à Londres

-Sur scène, vous présentez votre guitare comme si c’était un membre du groupe à part entière, quelle est son histoire ?

J’ai trouvé cette guitare dans une boutique de Manhattan pendant les sessions de travaille avec Willy, j’ai d’ailleurs enregistré “No Room For Doubt” avec.  Au départ, j’étais attirée par les belles guitares (Gretsch, Epiphone) mais après les avoir essayé, aucune ne me convenait vraiment…  Le vendeur m’a alors apporté cette guitare (ndrl: une Danelectro Silvertone de 1964), je l’ai tout de suite adoptée. Avec, j’avais l’impression de mieux jouer et sans que je m’en rende compte, cela faisait déjà une heure que je jouais dans le magasin ! J’ai fini par l’acheter et c’est maintenant ma guitare préférée. Je l’ai baptisée “Connie” en hommage à ma grand-mère.

-Quand avez-vous commencé à jouer de la guitare ?

J’ai commencé à jouer à l’âge de 18 ans. Mon père m’a acheté une guitare acoustique sur Ebay et m’a enseigné quelques bases. Par la suite, j’ai appris en regardant mes amis  jouer et des vidéos sur youtube. Je n’ai jamais pris de cours de guitare.

-Jouez-vous d’autres instruments ?

Je joue un peu de piano et j’ai commencé à apprendre la basse.

-Il y a quelques mois, le journal britannique Le Sun rapportait que Prince avait suivi en direct la retransmission de votre concert à La Scala de Londres sur internet. Est-ce exact ?

Oui c’est vrai ! Avant de regarder mon concert, il m’a appelé. J’étais dans une rue bruyante de Londres quand mon téléphone a sonné. “Tu m’as l’air occupé” m’a-t-il dit, “je peux te rappeler plus tard si tu veux”. “Non non non !” lui ai-je répondu, j’aurai fait n’importe quoi pour ne pas manquer cet appel, j’ai vite trouvé un coin tranquille pour qu’on puisse discuter.  Il m’a dit qu’il aimait beaucoup mes chansons “Age” et “Au Cinema”, m’a demandé comment je composais et on a partagé nos goûts musicaux, puis au beau milieu de la conversation, mon téléphone m’a lâché, plus de batterie ! Par la suite, il m’a invité dans ses studios de Paisley Park et nous avons joué ensemble.

-Saviez-vous que ses choristes avaient repris votre chanson “Lost & Found” lors de sa dernière tournée en Australie ?

Oui, il m’a montré une vidéo. Je n’en reviens toujours pas ! J’ai composé cette chanson à l’âge de 19 ans dans la maison de mon producteur et maintenant Prince l’a reprend sur scène !

-Quels sont les artistes qui vous ont le plus influencé ?

Prince m’a beaucoup influencé, tout comme Stevie mais plus jeune, j’étais plus sensible aux voix féminines, sans doute à cause de la manière dont je souhaitais chanter. J’écoutais beaucoup Lauryn Hill, India Arie, Jill Scott et les chanteuses de caractère en générale. Ella Fitzgerald est sans doute ma préférée. J’adore aussi Erykah Badu et Nina Simone.

-Pour finir, quels sont vos trois albums favoris ?
Who is Jill Scott ? de Jill Scott, In Rainbows de  Radiohead et Aha Shake Heartbreak de  Kings of Leon.

-Lianne La Havas “Is Your Love Big Enough” (Warner Bros) sort le 9 juillet en digitale et le 10 septembre en CD. Lianne sera également en concert à La Cigale le 24 octobre et fera la première partie de Macy Gray le 29 août au festival Jazz A La Villette.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retour en haut ↑